Skip to main content

Un retour triomphal à la maison pour Hischier

Le joueur de centre des Devils a reçu une ovation monstre quand il s'est présenté devant ses anciens partisans à Berne

par Mike G. Morreale @mikemorrealeNHL / Journaliste NHL.com

BERNE, Suisse - Le retour de Nico Hischier sur une patinoire en Suisse aura tout simplement magique.

Lundi, alors que les Devils du New Jersey disputaient un match préparatoire face au SC Berne dans le cadre de la Série globale 2018, le joueur suisse a sauté sur la glace et a eu droit à une ovation monstre de la part d'une foule qui n'est habituellement pas des plus tendres envers les joueurs adverses qui mettent un patin sur la glace du PostFinance Arena.

Car Hischier connaît bien l'endroit. Il a évolué pour le SC Berne et dans Ligue nationale A pendant 15 matchs en 2015-2016. C'était à une autre époque, avant qu'il ne fasse le saut en Amérique du Nord pour évoluer pendant une saison avec Halifax dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Avant qu'il ne devienne le premier choix du repêchage de 2017 et qu'il amasse 52 points à sa saison recrue avec les Devils.

« C'est clair qu'il est devenu le visage du hockey suisse », a mentionné son compatriote et défenseur chez les Devils Mirco Mueller, qui a lui aussi eu droit à une ovation avant le début de la rencontre.

« Les gens avaient entendu parler de lui, mais ils le connaissent encore plus maintenant. Surtout, les gens qui ne l'ont pas vu à l'œuvre savent qui il est; un gars d'ici qu'ils vont adorer voir sur la glace. C'est un bon jeune, très modeste et on ne peut rien dire de mal sur lui. Cette ovation, c'était pleinement mérité. »

Alors que l'annonceur maison terminait de faire connaître les formations, il a prononcé les mots « joueur de centre, le numéro 13, Nico… » et les 17 031 spectateurs ont crié « Hischier. »

Video: NJD@SCB: Les Suisses accueillent Hischier et Mueller

« Je pense que les joueurs nord-américains ne sont pas habitués à ce genre d'introduction, mais c'est comme ça ici et c'était génial comme accueil, a dit Hischier. J'en ai des frissons. »

Le niveau d'énergie n'a pas baissé au fil du match. Les partisans encourageaient l'équipe locale, mais ils étaient aussi sur le bout de leur siège chaque fois que Hischier approchait la rondelle. L'attaquant de 19 ans a eu quelques chances de marquer dans la victoire de 3-2 en prolongation.

« J'ai eu des chances, mais elle n'a pas rentrée. J'espère que ça va changer quand la saison régulière va commencer », a lancé Hischier.

Les Devils lanceront leur saison régulière samedi face aux Oilers d'Edmonton dans un match qui aura lieu au Scandinavium de Göteborg, en Suède (13h H.E.; NHLN, SN, MSG+, NHL.TV).

L'entraîneur de Berne Kari Jalonen était bien heureux de voir l'accueil réservé à Hischier.

« J'ai adoré! Nico pratique avec nous durant l'été avant le camp d'entraînement des Devils, donc il a toujours été un élément important pour notre équipe. Les amateurs adorent voir leur Nico. Je ne sais pas s'il va rejouer un jour sur cette patinoire, donc c'était vraiment une soirée spéciale pour tout le monde. »

À LIRE : Brodeur peaufine son discours en Suisse | Schneider ne sera pas prêt pour la saison

Andrew Ebbett, qui a disputé 224 matchs dans la LNH, était à sa première saison à Berne quand Hischier s'est joint à l'équipe qui évolue dans la meilleure ligue en Suisse.

« Je n'avais jamais vu une équipe avec autant de blessés que lors de ma première saison ici, a indiqué l'attaquant de 35 ans. Il nous manquait huit ou neuf gars. Soudainement, il y a un jeune de 16 ans qui arrive avec nous et qui tenait son bout sur la glace. On voyait qu'il se questionnait à savoir s'il voulait revenir en Suisse ou aller jouer junior à Halifax.

« La différence entre le joueur qu'il était avant d'aller à Halifax et maintenant, c'est le jour et la nuit. »

L'entraîneur-chef des Devils John Hynes a indiqué que l'expérience vécue en Suisse, face à un bon adversaire, a été un bon test pour son équipe.

« C'était spécial pour Nico, a dit Hynes. On pouvait voir l'émotion sur son visage quand ils ont scandé son nom lors de l'entrée des joueurs. C'était une expérience fantastique pour notre équipe et les partisans ici sont géniaux. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.