Skip to main content

Matthews serait honoré d'être nommé capitaine des Maple Leafs

Le joueur de centre serait heureux d'accepter ce poste, qui est vacant depuis 2016

par LNH.com @LNH_FR

Auston Matthews a déclaré qu'il accepterait volontiers d'être capitaine des Maple Leafs de Toronto si on lui demandait d'occuper ce rôle.

« Au hockey, être capitaine est un immense honneur, particulièrement à Toronto », a dit le joueur de centre à The Athletic, vendredi. « Tu vois les noms des joueurs qui ont occupé ce rôle avant toi. On voit les bannières des anciens capitaines là où l'on s'entraîne. Tu connais les noms et tu sais ce qu'ils ont apporté à l'équipe, leur niveau de compétition, ce qu'ils ont accompli dans la communauté. C'est donc un peu plus gros comme honneur à Toronto. »

À LIRE AUSSI : Marner pourrait s'entraîner en Suisse s'il demeure sans contratBarrie est l'élément clé dont les Maple Leafs avaient besoin, dit Muzzin

Toronto n'a pas de capitaine depuis que le défenseur Dion Phaneuf a été échangé aux Sénateurs d'Ottawa le 9 février 2016.

« Que ce soit moi ou quelqu'un d'autre, ce rôle vient avec beaucoup de responsabilités, a fait remarquer Matthews. Je suis à l'aise, peu importe si on me confie le rôle ou non. Nous avons plusieurs bons candidats, des joueurs qui sont dans la Ligue depuis longtemps, des gars qui ont été des capitaines auparavant comme John Tavares et des gars qui ont porté une lettre sur leur chandail longtemps. »

Tavares a été capitaine des Islanders de New York pendant cinq saisons avant de signer un contrat de sept ans d'une valeur de 77 millions $ avec les Maple Leafs comme joueur autonome, le 1er juillet 2018. Tavares, le défenseur Morgan Rielly et l'attaquant Patrick Marleau, un ancien capitaine des Sharks de San Jose qui est actuellement joueur autonome sans compensation, ont agi comme adjoints avec Toronto la saison dernière.

« Je ne pense pas que ce serait étrange », a répondu Matthews à propos d'être nommé capitaine à la place d'un vétéran. « Tout le monde a le même objectif en tête. Tout le monde veut contribuer à sa façon et faire ce qui est le mieux pour l'équipe. Quand quelqu'un sera prêt, [le directeur général] Kyle [Dubas] et son équipe feront un bon choix. Peu importe qui ce sera, il faut avancer et faire notre travail. »

Matthews, qui aura 22 ans le 17 septembre, a établi un sommet en carrière dans la LNH avec 73 points (37 buts, 36 passes) en 68 matchs, la saison dernière, et six points (cinq filets, une aide) en sept parties des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Premier choix au total du Repêchage 2016 de la LNH, Matthews cumule 205 points (111 buts, 94 mentions d'aide) en 212 rencontres de saison régulière avec les Maple Leafs et 13 points (10 buts, trois passes) en 20 matchs des séries.

« Tu peux toujours progresser et le leadership est un aspect dans lequel je veux être meilleur, a dit Matthews. Je pense que c'est ce que l'organisation veut également. Que je porte une lettre - un « C », ou un « A » - ou rien du tout, ça ne change pas ce que je ferai, ma personnalité et ma façon d'approcher un match. »

Video: BOS@TOR, #6: Matthews bat Rask d'un tir vif

Matthews a également dit espérer que son coéquipier, le joueur autonome avec compensation Mitchell Marner, voit sa situation contractuelle se régler bientôt.

« Évidemment, je souhaite le mieux », a mentionné Matthews au sujet de l'attaquant de 22 ans. « Il est une partie importante de l'équipe. Nous espérons qu'il soit avec nous le plus tôt possible. Il est un joueur extraordinaire, un coéquipier exemplaire et un bon ami, mais ce n'est pas de mes affaires. Espérons que ça se fasse le plus facilement possible et nous pourrons aller de l'avant à partir de là. »

Marner a dit qu'il pourrait s'entraîner en Suisse s'il demeure sans contrat. L'un de ses représentants en Europe a demandé la permission à l'équipe de Zurich, dans la Ligue nationale A, pour que Marner s'entraîne là-bas.

« J'ai adoré mon passage à Zurich », a affirmé Matthews, qui a obtenu 46 points (24 buts, 22 mentions d'aide) en 36 matchs là-bas en 2015-16. « C'est un superbe endroit où jouer et vivre, mais Marner ne m'en a pas parlé. Nous nous sommes parlé régulièrement cet été, mais nous n'avons pas discuté de son contrat. La dernière fois que nous nous sommes parlé, c'était plutôt à propos de notre pool de football. »

Marner a récolté 94 points (26 buts, 68 passes) en 82 rencontres, la saison dernière, et quatre points (deux buts, deux aides) en sept parties des séries.

« S'il a besoin de conseils, [l'attaquant] Willie [Nylander] est peut-être la meilleure personne à qui parler, car il a vécu une situation similaire la saison dernière (mis sous contrat en décembre), a noté Matthews. Je suis certain qu'ils en ont probablement déjà discuté. J'ai signé mon contrat au beau milieu de la saison dernière (cinq ans, salaire annuel moyen de 11,63 millions $), donc c'est différent. Je ne m'en fais pas trop avec ça. Je ne sais pas ce qui va se produire, car je ne participe pas aux négociations, mais je suis certain que Dubas et son équipe finiront par régler ce dossier. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.