Skip to main content

Marcotte : Le Rocket ne se laissera pas abattre

Le départ des vétérans Chaput et Weise n'a pas trop affecté le moral des troupes

par Anthony Marcotte @anthonymarcotte / Chroniqueur LNH.com

Chaque semaine, notre chroniqueur Anthony Marcotte revient sur la dernière semaine du Rocket de Laval, ainsi que sur l'actualité de la Ligue américaine de hockey. Il permettra aux partisans de suivre assidûment ce qui se passe dans l'antichambre de la meilleure ligue de hockey au monde.

On aurait pu croire que le Rocket de Laval se présenterait la mine basse à l'entraînement, mardi matin, au lendemain d'une journée où deux vétérans, Dale Weise et Michael Chaput, ont quitté la formation. À 10 points d'une place en séries avec 20 matchs à disputer, la tâche s'avère colossale. Pourtant, les troupiers de Joël Bouchard avaient retrouvé leur belle vigueur à quelques heures de prendre la direction de Cleveland ce week-end pour un doublé.

« Les gars se tiennent dans ce vestiaire, on a du plaisir ensemble, a mentionné le vétéran Alexandre Grenier. Je pense qu'il ne faut jamais perdre espoir de faire les séries, sinon tu n'as pas beaucoup de raisons de jouer. Il faut continuer de pousser pour ça. »

Le retour de Chaput à Laval n'avait pas tardé à rapporter des dividendes. En six rencontres, il a aidé à conduire l'équipe vers quatre victoires et un total de neuf points sur une possibilité de 12. En dépit de cette perte majeure, Bouchard préférait regarder le verre à moitié plein. L'occasion est idéale pour donner des responsabilités accrues aux plus jeunes.

À LIRE AUSSI : Gagné: Les Blue Jackets sont bien équipés pour chauffer le LightningBoucher: Une intéressante acquisition pour les Jets que celle de Hayes

« On a peut-être une chance de donner du millage à d'autres joueurs. On a des jeunes qui sont avec nous depuis le début, qui ont eu des périodes creuses. C'est normal, ce sont des recrues. On arrive dans le dernier droit, avec des matchs importants pour se remettre dans la course. Des fois comme entraîneur, on ne pense pas à donner plus de responsabilités à des joueurs moins expérimentés, ne serait-ce que pour protéger nos jeunes joueurs. Je suis dans une position parfaite pour les laisser aller maintenant. »

Lukas Vejdemo pourrait être celui qui va bénéficier le plus de ce trou béant au centre du deuxième trio. Utilisé surtout en missions défensives à sa première saison en Amérique du Nord, le moment est propice pour le placer en situations offensives. Alex Belzile et Daniel Audette, utilisés majoritairement à l'aile depuis le début de la saison, pourraient aussi obtenir une audition au poste de centre. Sinon, des patineurs comme Phélix Martineau, Alex Kile, Morgan Adams-Moisan ou Marc-Olivier Roy, qui n'ont pas débuté la saison à Laval, pourraient se faire une place pour de bon dans le vestiaire du Rocket.

Quoi qu'il en soit, Bouchard demeure un bon soldat pour les Canadiens de Montréal et Marc Bergevin. Loin de lui l'idée de se plaindre de son sort et de quémander du renfort à moins d'une semaine de la date limite des transactions dans la Ligue américaine.

« Si Marc (Bergevin) a pu faire une transaction, que ça aide son équipe et que ça permet à Michael Chaput de retrouver une place dans la Ligue nationale, tant mieux, se réjouit Bouchard. Je ne peux pas être individualiste dans cette position-là. Si tu viens dans la Ligue américaine pour penser à ton petit bonheur personnel, tu n'es pas à la bonne place. C'est une ligue de développement où des joueurs vont être appelés à partir. »

***

Le Rocket pourrait néanmoins obtenir du renfort la semaine prochaine.

Les attaquants Antoine Waked et Hunter Shinkaruk ont tous deux repris l'entraînement et selon leur entraîneur, ils pourraient revenir au jeu prochainement.

À un certain moment, on craignait une absence de plus longue durée dans les deux cas, peut-être suffisamment longue pour mettre un terme à leur saison.

Waked connaissait ses meilleurs moments en carrière chez les professionnels au moment de tomber au combat le 25 janvier à Lehigh Valley. Dans le cas de Shinkaruk, il n'a pas joué depuis le 9 février, à Belleville.

***

Marc-Olivier Roy continue de se promener, c'est le moins qu'on puisse dire. Il vient de signer un deuxième contrat d'essai en un peu plus de deux semaines chez le Rocket. Entre temps, le natif de Boisbriand avait eu le temps de retourner à Fort Wayne dans la ECHL pour disputer une rencontre. Après son bref passage au camp d'entraînement du Rocket, le voilà de retour une troisième fois, tout ça après un détour par Chicago le temps de 12 rencontres en début de saison.

La vie à l'hôtel, lui il s'y connaît.

« Je suis arrivé à Fort Wayne à quelques heures du match. Je n'avais pas dormi de la nuit. J'ai fait une sieste d'une heure avant de jouer mon match. Le temps de passer à l'épicerie pour acheter quelques trucs et déballer mes affaires, on m'a rappelé pour que je revienne ici. Disons que je commence à être habitué d'être dans mes valises et les avions. »

Ne reste plus qu'à lui souhaiter une vraie audition cette fois-ci, lui qui n'a obtenu qu'une seule chance de se faire valoir pendant son premier essai avec l'équipe.

***

Les succès du Rocket d'ici la fin de la saison passeront sûrement par le rendement de ses gardiens de but.

Michael McNiven et Charlie Lindgren ont tous les deux bien fait au cours du dernier week-end, permettant à leur équipe de balayer les honneurs d'un deuxième programme double en autant de semaines, cette fois devant le Moose du Manitoba.

Après un jeu blanc de 24 arrêts de McNiven, vendredi, Lindgren a été spectaculaire le lendemain avec 31 arrêts dans un gain de 3-1. 

Pour l'instant, c'est le plus jeune d'entre eux qui mérite d'obtenir davantage de départs, ou à tout le moins de partager la tâche devant le filet. McNiven n'a qu'une seule mauvaise sortie à ses 11 derniers départs. Il affiche désormais une excellente moyenne de buts alloués à 2,38.

***

On vous en parlait la semaine dernière. Les Sénateurs de Belleville ne dérougissent pas le moins du monde. Les voici maintenant sur une séquence de 15 matchs avec au moins un point. La troupe de Troy Mann se retrouve maintenant à un seul petit point d'une place en séries.

Pour l'instant, les Drake Batherson, Logan Brown, Maxime Lajoie, Cody Goloubef et Filip Chlapik sont tous à Belleville pour disputer la dernière ligne droite de la saison. L'espoir Erik Brannstrom, acquis dans la transaction de Mark Stone, a aussi rejoint la formation.

Tout porte à croire que la course pour les séries dans la section Nord se fera à trois équipes pour deux places; les Marlies de Toronto, les Comets d'Utica et Belleville. Les Marlies détiennent pour l'instant la troisième position, mais viennent de perdre des morceaux importants de leur attaque. Trevor Moore a été rappelé chez les Maple Leafs, Chris Mueller est tombé au combat pour plusieurs semaines, et Sam Gagner est de retour dans la LNH avec les Oilers d'Edmonton. L'acquisition de Nick Baptiste ne réussira pas à combler ce trou béant en attaque.

À Utica, l'espoir Jonathan Dahlen est parti pour l'organisation des Sharks et n'a pas été remplacé. Les Comets ont cependant obtenu du renfort avec le retour dans la LAH du gardien Marek Mazanec, acquis récemment de l'organisation des Rangers.

***

Le Rocket n'est peut-être pas encore mort et enterré, mais il aura besoin de bons résultats au cours des cinq prochains matchs qui auront tous lieu contre des rivaux directs de sa section. L'équipe quitte Laval mercredi pour Cleveland où elle disputera les honneurs d'un programme double contre les Monsters, vendredi et samedi.

Au retour de l'équipe à domicile, à temps pour la semaine de relâche, Laval accueillera les Marlies pour deux matchs, puis les Comets le samedi 9 mars.

Laval devra être pratiquement parfait lors de ses cinq prochains matchs pour garder ses espoirs de séries en vie. Sa prochaine victoire sera sa 24e de la saison, un plateau qui lui permettra d'égaler son total de la saison dernière.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.