Skip to main content

Thibault : Elvis a mis le feu aux planches

La table est mise pour une lutte à deux devant le filet des Blue Jackets au retour de Joonas Korpisalo, croit notre chroniqueur

par Jocelyn Thibault @tibs41 / Chroniqueur LNH.com

Choix de première ronde des Nordiques de Québec au Repêchage 1993 de la LNH, Jocelyn Thibault a disputé 586 matchs au cours de sa carrière de 15 saisons dans la LNH. Il a porté l'uniforme des Nordiques, de l'Avalanche du Colorado, des Canadiens de Montréal, des Blackhawks de Chicago, des Penguins de Pittsburgh et des Sabres de Buffalo, signant 238 victoires. Il a été entraîneur des gardiens de l'Avalanche pendant deux saisons et il est désormais propriétaire et directeur général du Phoenix de Sherbrooke dans la LHJMQ. Il a accepté de collaborer avec l'équipe de LNH.com pour traiter des dossiers chauds devant les 31 filets de la Ligue.

Contre toute attente, les Blue Jackets de Columbus occupent une place dans le portrait des séries au tournant du mois de février et ils se retrouvent avec un très beau problème devant le filet à l'aube de la dernière ligne droite de la campagne.

Je n'aurais pas pensé écrire ça en début de saison. Avec les départs des attaquants Artemi Panarin, Matt Duchene, Ryan Dzingel et du gardien Sergei Bobrovsky, personne ne donnait bien cher de la peau de la troupe de John Tortorella cette saison.

À LIRE AUSSI : Boucher : Le jour de la marmotte à BuffaloQuand Rittich se prend pour Jose BautistaPoolers : Le top-25 des gardiens de la LNH

Certes, le punch offensif de la formation soulevait des questions, mais c'est devant le filet que se trouvait le plus gros point d'interrogation : Joonas Korpisalo allait-il pouvoir s'emparer du poste de no 1 pour la première fois de sa carrière et le faire avec brio? Après des débuts difficiles, il a rassuré tout le monde.

Et puis, quand le Finlandais s'est blessé le 29 décembre, Elvis Merzlikins a vu la porte s'ouvrir et n'a pas mis de temps à mettre le feu aux planches. Depuis le 30 décembre, il est l'un des gardiens les plus dominants de la LNH avec une fiche de 9-2-0, une moyenne de buts alloués de 1,65 et un taux d'efficacité de ,951 et trois blanchissages.

Encore une fois, personne - mais absolument personne - n'aurait parié là-dessus. Avant cette date, il présentait un dossier de 0-4-4, une ronflante moyenne de 3,41 et un taux d'efficacité de ,889 à huit premiers départs dans la LNH. On avait déjà vu plus encourageant.

Nul doute que le déclic s'est fait quelque part. Il ne faut quand même pas oublier que Merzlikins n'est pas un jeune blanc-bec. Le Letton de 25 ans a disputé au moins 40 matchs pendant cinq saisons consécutives dans la Ligue A en Suisse après avoir été sélectionné par les Blue Jackets en troisième ronde (76e au total) au Repêchage 2014 de la LNH.

Il a même été d'office pour 49 matchs - son plus haut sommet en une saison - en 2014-15 avec Lugano. Même si ce n'est pas au même niveau, il est retombé dans ses pantoufles de partant et elles lui vont comme un gant. Je le répète souvent, c'est difficile de trouver son rythme dans un rôle d'auxiliaire et d'obtenir seulement quelques départs ici et là. 

Ça se passe dans la tête d'abord et avant tout. Le hockey, ce n'est pas prévisible. C'est une question de confiance et d'occasion. Merzlikins en a obtenu une; il a su la saisir et il occupe maintenant tout le plancher.

C'est un gardien que j'aimais bien avant même qu'il fasse le saut chez les Blue Jackets. Il a un style bien adapté à la LNH d'aujourd'hui : c'est un gros bonhomme (6 pieds 3 pouces, 181 livres) athlétique qui n'abandonne jamais devant son filet. Ça lui a pris quelques matchs pour s'adapter à la LNH et force est d'admettre que ç'a fini par cliquer.

Video: WPG@CBJ: Merzlikins stoppe Wheeler avec les jambières

Il sera maintenant intéressant de voir comment la situation sera gérée par John Tortorella quand Korpisalo sera de retour en santé. Il devrait pouvoir revenir au jeu d'ici quelques semaines et avait plutôt bien fait avant de se blesser au genou. Il affiche un rendement de 3-0-1, une moyenne de 1,75 et une efficacité de ,940 à ses cinq derniers départs. 

Malgré ça, je suis convaincu qu'il devra regagner son poste de no 1. Korpisalo n'est quand même pas Carey Price; il n'est pas établi comme no 1 et son poste ne lui est pas dû. Je crois que Merzlikins va conserver la pole tant et aussi longtemps qu'il fera le travail. S'il connaît un relâchement, ce sera au Finlandais de saisir sa chance.

C'est une situation idéale pour les Blue Jackets. Avec une course aux séries qui s'annonce très corsée, il n'y a rien de mieux que de compter sur deux gardiens qui veulent le poste de no 1 et qui sont capables de l'occuper avec succès.

L'expérience de Tortorella

Korpisalo et Merzlikins doivent recevoir beaucoup de mérite pour la manière dont ils se comportent malgré leur inexpérience dans la LNH, mais il faut aussi lever notre chapeau à l'entraîneur Tortorella. Tel un fin renard, il a su implanter un système de jeu efficace en défensive pour compenser les pertes offensives des siens.

Ça passe un peu sous le radar, mais les Blue Jackets présentent la deuxième meilleure défensive de toute la LNH - ils ont accordé trois buts de plus que les Stars de Dallas (128-125). Tortorella a réussi à vendre son plan et ses ouailles l'ont acheté sans rechigner. Les Blue Jackets comptent sur beaucoup de bons jeunes joueurs et ils jouent de manière très engagée et fort compétitive.

Je vais peut-être vous surprendre, mais je vois leur fin de saison de manière plutôt positive. Oui, les Maple Leafs de Toronto et les Flyers de Philadelphie leur soufflent dans le cou au classement et plusieurs les voient terminer devant les Blue Jackets, mais je ne parierais pas contre eux.

J'aime la manière dont ils sont bâtis. C'est une équipe moderne : ils ont plusieurs joueurs imposants et physiques, une bonne profondeur défensive et ils sont très rapides. Ce sont des travaillants qui ne lâchent jamais le morceau et ils sont décidément à prendre au sérieux.

*Propos recueillis par Guillaume Lepage, journaliste LNH.com

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.