Skip to main content

Les Hurricanes se concentrent sur leur jeu en vue de la finale de l'Est

La Caroline ne changera pas son style en fonction de son adversaire

par Kurt Dusterberg / Correspondant NHL.com

RALEIGH, Caroline du Nord - Les Hurricanes de la Caroline comprennent le défi que représentent les Bruins de Boston en finale de l'Association de l'Est, mais ils se concentreront sur leur propre jeu.

La série quatre de sept s'amorce au TD Garden jeudi (20 h HE, NBCSN, SN, CBC, TVAS).

« Nous devons jouer d'une certaine manière, et ce, peu importe notre adversaire », a fait valoir l'entraîneur des Hurricanes Rod Brind'Amour. « Si nous ne jouons pas de la manière qui nous permet d'avoir du succès, nous n'avons aucune chance. Ça doit être la première étape. Tu dois savoir ce que l'autre équipe fait pour te donner la meilleure chance de l'emporter. La clé est de trouver l'équilibre entre ton jeu et celui de l'adversaire avec si peu de temps. »

À LIRE AUSSI : La défensive et la profondeur des Hurricanes leur permettent d'avancerVan Riemsdyk à l'écart pour le reste des séries après une opération

Les Bruins ont atteint la finale d'association avec un gain de 3-0 contre les Blue Jackets de Columbus dans le match no 6 de la série de deuxième ronde de l'Est, lundi au Nationwide Arena. Les Hurricanes n'ont pas joué depuis qu'ils ont balayé les Islanders de New York vendredi.

« La plupart d'entre nous regardaient le match hier soir, et quand ç'a été 3-0, je me suis dit : "Ça y est" », a dit le capitaine des Hurricanes Justin Williams. « Nos adversaires sont connus, l'information sur eux nous sera partagée et nous ferons de notre mieux. Ce que je sais, c'est que nous serons préparés au maximum. »

La Caroline devra trouver un moyen de stopper l'une des meilleures lignes de la LNH. Les attaquants Brad Marchand (cinq buts, huit passes en séries), Patrice Bergeron (cinq buts, trois aides) et David Pastrnak (six filets, cinq mentions d'aide) sont menaçants offensivement chaque fois qu'ils sont sur la glace.

« Ils se présentent chaque soir en créant des occasions et en faisant ce qu'ils font de mieux », a déclaré le joueur de centre des Hurricanes Jordan Staal. « Comme face à n'importe quel autre premier trio, il faudra leur enlever du temps et de l'espace, jouer dans leur territoire et les forcer à jouer en défensive. »

Les Bruins ont une fondation de vétérans expérimentés en séries. En plus de Marchand et de Bergeron, l'attaquant David Krejci, le défenseur Zdeno Chara et le gardien Tuukka Rask faisaient partie de l'édition de Boston gagnante de la Coupe Stanley en 2011 et de celle s'étant inclinée en six matchs contre les Blackhawks de Chicago lors de la Finale de 2013.

La Caroline misera sur trois joueurs ayant gagné la Coupe au sein de leur formation : Williams, qui l'a gagnée avec les Hurricanes en 2006 et avec les Kings de Los Angeles en 2012 et 2014; Staal, qui l'a fait avec les Penguins de Pittsburgh en 2009; et l'attaquant Teuvo Teravainen, qui l'a remportée avec les Blackhawks en 2015.

« Ils ont l'expérience d'un championnat, a noté Williams. Leur noyau a fait ses preuves et a gagné. Ils sont affamés et évidemment motivés. J'ai hâte à ce gros défi. »

La série commencera avec deux parties à Boston, mais Brind'Amour n'est pas trop inquiet que les Bruins aient l'avantage au chapitre des confrontations.

Video: NYI@CAR, #4: Williams complète le jeu de Staal

« Tu regardes la fiche à l'étranger de la plupart des équipes, et c'est plutôt bon, a-t-il dit. C'est bien d'avoir le dernier changement pour choisir les confrontations, mais au final, les équipes qui jouent encore à ce temps-ci de l'année comptent sur de bons joueurs. Tout le monde devrait pouvoir jouer contre n'importe qui. »

Pour une deuxième journée de suite, le gardien Petr Mrazek s'est entraîné. Il n'a pas joué depuis qu'il a quitté le match no 2 face aux Islanders en raison d'une blessure au bas du corps.

Mrazek montre un dossier de 5-3 avec une moyenne de buts alloués de 2,22, un pourcentage d'arrêts de ,913 et deux jeux blancs en neuf parties de séries. Curtis McElhinney, qui a remplacé Mrazek durant le match no 2, a conservé une fiche de 3-0 avec une moyenne de 1,56 et un pourcentage de ,947 en trois rencontres.

Brind'Amour a indiqué avoir entamé des discussions avec l'entraîneur des gardiens Mike Bales au sujet du gardien partant lors du match no 1.

« Nous devons nous assurer que les deux joueurs sont à 100 pour cent, a expliqué Brind'Amour. C'est ce qui compte d'abord et avant tout. Ils semblent bien se sentir tous les deux. Nous allons nous asseoir (mercredi) et prendre une décision. Ce ne sera pas une conversation de plus de 10 secondes pour être honnête avec vous. Peu importe l'avenue que nous choisirons, nous serons heureux de cette décision. »

Micheal Ferland, à l'écart depuis le match no 3 de la première ronde en raison d'une blessure au haut du corps, a rencontré un docteur samedi, et Brind'Amour a dit avoir bon espoir que l'attaquant pourra jouer le match no 1 de la finale d'association.

Jordan Martinook ne s'est pas entraîné mardi après avoir quitté l'entraînement de lundi en avance. Une blessure au bas du corps a contraint l'attaquant à jouer huit des 11 parties éliminatoires de la Caroline. Brind'Amour a affirmé que l'attaquant profitait de traitements.

L'attaquant Saku Maenalanen, qui a raté les deux dernières parties en raison d'une blessure au haut du corps, s'est entraîné en portant un chandail jaune interdisant les contacts.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.