Skip to main content

Les Hurricanes comptent sur Williams pour le match no 7

La Caroline espère que l'attaquant sera de nouveau l'homme des grandes occasions dans le match décisif de la série de première ronde

par Kurt Dusterberg / Correspondant NHL.com

Les Hurricanes de la Caroline savent que la tension sera élevée quand ils affronteront les Capitals de Washington dans le match no 7 de la série de première ronde de l'Association de l'Est, mercredi au Capital One Arena (19 h 30 HE, TVAS, NBCSN, SN, SN360, NBCSW, FS-CR).

Mais ils espèrent que la présence dans leur formation d'un homme des grandes occasions en séries éliminatoires de la Coupe Stanley leur donnera un avantage dans le match décisif de la série quatre de sept.

Cet avantage, c'est l'attaquant Justin Williams, celui que l'on surnomme « M. Match no 7 », qui pourrait leur apporter. Le triple champion de la Coupe Stanley (Caroline en 2006, Kings de Los Angeles en 2012 et 2014) a joué pour les Capitals pendant deux saisons avant de signer un contrat avec les Hurricanes comme joueur autonome le 1er juillet 2017.

À LIRE AUSSI : Séries éliminatoires : Les éléments à retenir des matchs du 22 avrilLes Hurricanes remportent le sixième match et évitent l'élimination

En 23 parties de séries où son équipe faisait face à l'élimination en carrière, Williams totalise 27 points (15 buts, 12 passes), incluant son but en troisième période dans le gain de 5-2 de la Caroline au PNC Arena dans le match no 6, lundi, qui a prolongé la série.

« Nous avons gagné un match que nous devions remporter », a déclaré Williams, le capitaine des Hurricanes. « Nous nous attendions à ça. Nous nous attendons à remporter le prochain match aussi. »

Une grande partie des succès de la Caroline cette saison provient de la relation entre Williams et l'entraîneur Rod Brind'Amour, qui en est à sa première année à la barre des Hurricanes. Ç'a commencé en 2006, quand chacun avait amassé 18 points en séries pour aider la Caroline à remporter sa seule Coupe Stanley, alors que Brind'Amour était capitaine.

« Notre relation est géniale, a dit Brind'Amour. Ç'a toujours été comme ça, qu'il soit le capitaine ou non. Nous pouvons nous parler. Il m'a donné beaucoup de conseils cette année, et j'avais l'habitude de lui montrer des vidéos. Ça s'est bien passé. »

L'entraîneur et le capitaine n'en sont pas à un premier match no 7 avec la Caroline. Le but de Brind'Amour en troisième période face aux Sabres de Buffalo en finale de l'Association de l'Est en 2006 a donné une avance de 3-2 aux Hurricanes. Brind'Amour a ensuite mis la table pour Williams dans la dernière minute pour assurer la victoire.

De tels moments font en sorte que Brind'Amour brûle d'envie d'obtenir la victoire mercredi.

« Oui, je me souviens de ces matchs, a-t-il affirmé. Ce sont des choses qui te donnent encore la chair de poule en y repensant. Quand tu vois les émotions des joueurs après leurs buts hier soir, c'est la raison pour laquelle je suis entraîneur. Je suis heureux pour les gars. J'ai passé par là, je sais à quel point c'est exaltant. C'est beaucoup de travail, mais ça vaut la peine. Je veux gagner le match pour ces gars-là. »

Les Hurricanes ont comblé un déficit d'un but à deux reprises dans le match no 6 pour prolonger leur saison.

« J'ai joué plus de 1600 matchs, mais tu te souviens de seulement quatre ou cinq d'entre eux », a expliqué Brind'Amour, qui a joué 1484 parties de saison régulière et 159 de plus en séries. « Hier soir, c'était l'un de ces matchs. Les joueurs qui y ont participé vont s'en souvenir. »

Les Hurricanes espèrent que les attaquants Andrei Svechnikov et Micheal Ferland seront de retour dans le match no 7. Svechnikov n'a pas joué depuis qu'il a subi une commotion cérébrale lors d'une bagarre avec l'attaquant des Capitals Alex Ovechkin dans le match no 3.

« Il participera à un bon entraînement demain matin et nous verrons comment il se sent », a dit Brind'Amour.

Video: WSH@CAR, #6: Williams double l'avance des Hurricanes

Ferland est à l'écart depuis qu'il a quitté le match no 3 avec une blessure au haut du corps. Son statut sera également connu après l'entraînement de mercredi.

Brind'Amour a confiance en ses Hurricanes, qui ont perdu leurs quatre duels en saison régulière contre les Capitals, mais qui ont gagné tous leurs matchs à domicile contre les champions en titre durant la série.

Il a dit croire que l'issue de la série sera déterminée par la tenue des unités spéciales de la Caroline à l'étranger. Les Hurricanes montrent une efficacité de 1-en-13 sur le jeu de puissance à Washington. Les Capitals ont marqué cinq fois en 12 occasions avec l'avantage d'un homme à domicile. 

« Je sais quel genre d'équipe nous sommes, a dit Brind'Amour. Les unités spéciales ont été un problème pour nous. Si vous enlevez cet aspect, les matchs ont été plutôt serrés. C'est leur atout principal et une partie importante de leur style de jeu. Nous devons trouver une façon de les limiter, tout en étant meilleurs en avantage numérique. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.