Skip to main content

Les grandes ambitions de Connor McDavid

L'attaquant des Oilers ne se considère pas encore comme le meilleur, mais il compte bien en faire plus

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Chroniqueur NHL.com

NEW YORK - Qui est le meilleur joueur de la LNH?

Le capitaine des Oilers d'Edmonton Connor McDavid n'hésite pas.

« Je dirais que c'est Sidney Crosby, a dit McDavid durant la tournée médiatique des joueurs, mercredi. Il a tout fait. Il a tout gagné. Les honneurs individuels, les honneurs collectifs, tout. C'est un joueur sur lequel tout le monde peut prendre exemple et il est ce joueur pour une raison. »

 

Ce n'est pas une surprise, McDavid l'a déjà dit. Il a grandi en idolâtrant Crosby et il n'a que 20 ans, 10 de moins que le capitaine des Penguins de Pittsburgh.

La plupart des joueurs et des observateurs sont d'accord. McDavid a remporté le titre de meilleur pointeur l'an dernier et a été nommé joueur le plus utile, mais Crosby a été le meilleur marqueur pour la deuxième fois, le joueur le plus utile des séries pour la deuxième fois et champion de la Coupe Stanley pour la troisième fois. McDavid est sur la pente ascendante, mais Crosby est toujours au sommet.

Et qu'est-ce que va répondre McDavid? Moi?

« Je ne pense pas que vous allez voir un joueur de hockey dire aux médias qu'il est le meilleur joueur au monde, a-t-il dit. Ce n'est pas qui nous sommes. »

Mais McDavid n'est pas faussement modeste. En même temps, il semble plus confiant en ses moyens et engagé à écrire l'histoire maintenant qu'il a gagné ses premiers honneurs individuels et qu'il a signé un contrat de huit ans et 100 millions $.

Cela le rend encore plus similaire à Crosby et encore plus susceptible de devenir le meilleur un jour.

Si vous tentez de séparer le fait d'être le meilleur joueur au fait de gagner en affirmant qu'un joueur peut contrôler ses propres performances et pas nécessairement celles de son équipe, McDavid ne mordra pas.

De un, McDavid ne sépare pas les deux.

« C'est ultimement de cette manière que l'étendue de ton talent est jugée, a-t-il dit. Pour rejoindre Sid, il faut faire ce que Sid a fait et gagné partout où il est allé. »

De deux, McDavid considère Crosby comme étant le meilleur de toute façon.

« À notre époque, il y a tellement de bons joueurs différents, il y a toujours un débat, a-t-il lancé. C'est personnel. C'est selon les critères qui te font croire qu'un joueur est bon. Pour moi, il est définitivement le meilleur joueur au monde. »

Crosby est devenu le meilleur parce qu'il a travaillé sur toutes les facettes de son jeu - mettant l'accent sur différents aspects à des moments différents, comme les mises au jeu et son tir - et qu'il a été bien entouré. Il a donné le meilleur de lui-même et a rendu les joueurs autour meilleurs. Il n'était jamais satisfait. Il ne l'est pas encore.

McDavid, lui, veut travailler sur son jeu défensif et sur les mises au jeu. Même s'il a marqué 30 buts la saison dernière, il travaille aussi sur son tir.

« Aujourd'hui, il y a plusieurs tirs qui proviennent de l'extérieur, des chances de tirer rapidement et je pourrais définitivement m'améliorer. »

Les Penguins ont terminé au 29e rang dans la LNH lors de la première saison de Crosby; les Oilers ont terminé 29e lors de la première saison de McDavid. Les Penguins ont participé aux séries lors de la deuxième saison de Crosby; les Oilers sont venus à une victoire de la Finale de l'Ouest lors de la deuxième saison de McDavid.

« Je pense que j'ai tellement appris des séries, ce qu'il fallait pour gagner. Toutes ces choses que tu ne peux pas vraiment comprendre avant d'avoir disputé un match de séries, a dit McDavid. Est-ce que j'ai regardé le reste des séries? Non. Du tout. Je dis toujours aux gens que si les Oilers n'ont pas gagné, je me fous de savoir qui a gagné. »

Les Penguins ont atteint la Finale lors de la troisième saison de Crosby et ont gagné la Coupe Stanley lors de la quatrième. McDavid croit que le plus gros défi auquel font face les Oilers sont les attentes. Mais si McDavid continue de s'améliorer son jeu, si les Oilers l'entourent convenablement, ils peuvent les respecter.

McDavid peut encore s'améliorer. Il peut être le meilleur un jour, plus tôt que tard, et il doit le savoir au plus profond de lui. Écoutez cette dernière déclaration.

« Tu ne veux définitivement pas être qui connaît une seule bonne saison et qui s'assoit sur ses lauriers, a dit McDavid. J'ai toujours dit qu'une saison ne faisait pas une carrière. Je suis un gars qui veut laisser sa marque sur le hockey et si je veux faire ça, j'ai beaucoup plus de travail à faire qu'une seule saison. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.