Skip to main content

Une autre virée peu commode sur la côte ouest américaine

Les Canadiens ne voient pas les Kings et les Ducks comme des proies faciles malgré les déboires qu'ils connaissent

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Les périples des Canadiens de Montréal sur la côte ouest américaine ne sont jamais de tout repos. Les joueurs ne s'attendent pas à avoir la tâche plus facile cette saison simplement parce que les Kings de Los Angeles et les Ducks d'Anaheim croupissent dans les bas-fonds de l'Association de l'Ouest.

Les Canadiens (35-24-7, 77 points) ne peuvent pas se permettre le luxe de ne prendre aucun adversaire à la légère, eux qui se cramponnent à la seconde place des équipes repêchées dans l'Association de l'Est.

À LIRE AUSSI : Un trou duquel le CH n'a pu sortirPrice et Plante unis par des liens familiaux et leur place chez le CH

« C'est toujours un voyage peu commode, mais nous ne sommes pas en position de pouvoir laisser filer des points de classement », a relevé l'ailier droit Brendan Gallagher avant le départ de l'équipe vers la Californie, dimanche.

Le Tricolore est de retour à l'étranger pour trois matchs cette semaine après avoir été une proie facile pour les Penguins de Pittsburgh à l'occasion de son bref passage au Centre Bell, samedi - défaite de 5-1.

La beauté d'une intense lutte pour l'obtention d'une place en séries éliminatoires, c'est que les équipes impliquées n'ont pas de temps à perdre à ruminer les défaites. 

« La défaite face aux Penguins fait mal, mais vous devez vite tourner la page, a repris Gallagher. C'est ce qui est enivrant dans la position dans laquelle nous nous retrouvons. Les matchs revêtent tellement une grande importance que c'est l'attitude qu'il faut adopter. Nous devons recentrer nos énergies pour remporter le match suivant. » 

Les Canadiens vont amorcer leur virée contre les Kings (24-33-8, 56 points) au Staples Center, mardi (22 h 30 HE; RDS, TSN2, FS-W, NHL.TV). Ils vont par la suite rendre visite aux Sharks de San Jose (39-19-8, 86 points), jeudi, et aux Ducks (25-32-9, 59 points), vendredi. Au cours des cinq dernières saisons, ils ont affiché un piètre rendement cumulatif de 2-11-2 dans les trois villes.

« On se bat pour les séries, ça ne doit pas jouer dans notre tête », a affirmé le joueur de centre Phillip Danault. « Nous devons préconiser notre style de jeu simple et notre rapidité sera notre principal atout dans les trois matchs. »

Video: PIT@MTL: Gallagher bat Murray d'un tir de l'enclave

Il ne fallait pas soumettre à Danault que la tâche pourrait être moins ardue cette saison en raison des déboires des Kings et des Ducks. 

« Les Kings et les Ducks sont de bonnes équipes, a-t-il insisté. Ils sont bons, imposants physiquement et ils jouent avec beaucoup d'intensité. On ne doit pas les prendre à la légère. C'est une mauvaise saison pour eux, mais ça arrive. Il ne faut surtout pas les mésestimer. »

Des requins aux longues dents

Les Canadiens ne devront également pas se laisser démonter par la série noire qu'ils connaissent à San Jose. Ils sont toujours à la recherche d'un premier succès dans les années 2000 sur la patinoire des Sharks, les actuels détenteurs du deuxième rang de la section Pacifique. Leur dernière victoire au SAP Center date du 23 novembre 1999 - 3-2 en prolongation.

Le CH a perdu à ses 11 dernières visites là-bas, incluant deux fois en prolongation et une autre fois aux tirs de barrage.

À ça aussi, les joueurs ne devront pas y penser.

Price affaibli

À l'entraînement de l'équipe à El Segundo lundi, le gardien Carey Price a dû s'absenter en raison d'un virus.

L'entraîneur Claude Julien avait apporté un changement aux quatre unités à l'attaque, en mutant Paul Byron à la place de Jonathan Drouin dans le trio de Max Domi et d'Andrew Shaw. Drouin s'est entraîné avec les Finlandais Jesperi Kotkaniemi et Joel Armia.

Les duos en défense étaient inchangés, avec Victor Mete aux côtés de Shea Weber, Jordie Benn en compagnie de Jeff Petry et Brett Kulak avec Christian Folin.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.