Skip to main content

Poolers: les Bruins entre deux eaux

Boston misera de nouveau sur son noyau de vétérans, mais le virage jeunesse commencera à être visible

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Quand Don Sweeney a été embauché comme directeur général des Bruins de Boston en remplacement de Peter Chiarelli en 2015, il a expliqué qu'il souhaitait améliorer la relève de l'équipe en passant par le repêchage. Il a ainsi mis la main sur une panoplie de choix de première ronde en échangeant Milan Lucic, Dougie Hamilton et Martin Jones. Malgré l'annonce de ce virage jeunesse, le noyau des Bruins est toujours formé de vétérans établis qui sont déjà bien connus des poolers comme Patrice Bergeron, David Krejci, Brad Marchand, Zdeno Chara et Tuukka Rask, et les Bruins ont ajouté l'attaquant David Backes sur le marché des joueurs autonomes. Les jeunes joueurs commencent toutefois à se pointer le bout du nez dans la LNH, et ils sont bien en vedette dans la chronique d'aujourd'hui.

Sous-évalué : Ryan Spooner - Spooner avait effectué quelques auditions à Boston au cours des dernières saisons, et il a finalement disputé une première saison complète dans la LNH en 2015-16. Malgré une utilisation très modeste à forces égales (12:12 par match, neuvième rang de l'équipe parmi les attaquants), Spooner s'est particulièrement démarqué en avantage numérique, où il a évolué sur la première vague. Il a récolté 17 points en avantage numérique, et il devrait au moins égaler cette récolte cette saison. Il pourrait également gonfler son total de 13 buts s'il parvient à améliorer son pourcentage de tirs, qui s'est élevé à huit pour cent. C'est son utilisation à forces égales qui dictera s'il pourra atteindre les 60 points. S'il évolue à l'aile de l'un des deux premiers trios, ses chances seront plus grandes que s'il pivote la troisième ligne d'attaque.

Surévalué : Matt Beleskey - Beleskey a joint les Bruins à titre de joueur autonome sans compensation à l'été 2015 après avoir connu la meilleure saison de sa carrière chez les Ducks d'Anaheim. Difficile de dire si les poolers doivent considérer comme une bonne nouvelle le fait que sa récolte de 37 points représente son sommet en carrière. Il lui sera difficile d'améliorer ces statistiques et sa principale contribution risque d'être dans les catégories des mises en échec et des minutes de punitions. Chaque point qu'il amassera au-delà du plateau des 40 devra être considéré comme un immense boni.

Carte cachée : Colin Miller - Avec le déclin du rendement du capitaine Zdeno Chara, la porte s'ouvre pour les jeunes défenseurs à caractère offensif de l'organisation. Krug est le pilier du jeu de puissance, mais Miller pourrait le rejoindre sur la première vague. Obtenu dans la transaction qui a fait passer Milan Lucic aux Kings de Los Angeles, Miller a de bonnes chances d'amorcer la saison à Boston puisque Krug se remet d'une opération à une épaule et qu'il devrait rater le premier mois d'activités. Les Bruins ont de plus racheté la dernière saison du contrat du vétéran Dennis Seidenberg, ouvrant ainsi un poste à la ligne bleue. Miller a disputé 42 matchs avec Boston l'an dernier, amassant trois buts et 16 points avec une utilisation très protectrice. En plus d'avoir amorcé 44,3 pour cent de ses présences à 5-contre-5 en zone offensive, un sommet chez les Bruins, il a été limité à 15:47 de temps de glace en moyenne par rencontre, dont 1:15 sur le jeu de puissance.

Prêt à rebondir : David Pastrnak - Pastrnak a fait une entrée fracassante dans la LNH, terminant sa saison recrue en force avec une récolte de 21 points en 30 parties, laissant entrevoir de grandes choses pour la suite. Une blessure à un pied subie tôt au cours de la dernière saison l'a toutefois forcé à rater plus de deux mois d'action. Résultat : il a récolté un point de moins (26) qu'à sa saison recrue (27) en cinq matchs de plus. Il aura la chance d'amorcer la saison en prenant part à la Coupe du monde de hockey en compagnie de son coéquipier David Krejci, son compagnon de trio le plus fréquent la saison dernière, avec Équipe République tchèque. Si ces deux joueurs réussissent à établir une chimie avec même le début de la saison, Pastrnak pourrait en profiter pour connaître un début de saison fulgurant, ce qui paverait la voie à une première saison de 50 points en carrière.

Espoir à surveiller : Frank Vatrano - Vatrano, un joueur qui n'a jamais été repêché et qui a été embauché par les Bruins au terme de son passage dans les rangs universitaires, a pris la Ligue américaine de hockey (LAH) d'assaut à sa première saison dans les rangs professionnels. Il a en effet inscrit 36 buts en autant de matchs avec Providence, ce qui lui a valu quelques rappels dans la LNH, où il a inscrit huit buts et 11 points en 39 matchs. Il pourra assurément aider les poolers dans la colonne des tirs, lui qui a atteint le filet 99 fois dans la LNH l'an dernier et, compte tenu de la qualité des centres des Bruins, il pourrait surprendre offensivement s'il établit une chimie avec l'un d'entre eux.

Situation des gardiens : Tuukka Rask est le gardien numéro un des Bruins, comme le certifie son contrat qui lui rapporte 7 millions $ par saison. À moins qu'il ne subisse une blessure à long terme, aucun autre gardien de l'organisation n'aidera les poolers cette saison. Les statistiques de Rask sont en baisse depuis deux saisons, mais cela est davantage le reflet de la force de l'équipe devant lui que d'une baisse de ses capacités. Il devrait être en mesure de signer 35 victoires en plus d'afficher un pourcentage d'arrêts d'environ 0,920 et une moyenne de buts alloués entre 2,35 et 2,45. Anton Khudobin a signé un contrat de deux ans cet été afin d'être l'adjoint de Rask, ce qui risque de retarder l'accession à la LNH de l'espoir de premier plan Malcolm Subban. Ce dernier n'est toutefois âgé que de 22 ans, et il cherche encore à s'imposer dans la LAH. Un projet à long terme pour les poolers qui ont de la place pour lui sur leur banc.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.