Skip to main content

L'échange de Pacioretty confirme les aspirations des Golden Knights

L'ancien capitaine des Canadiens améliore Vegas, qui a atteint la Finale la saison dernière

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Chroniqueur LNH.com

Les Golden Knights de Vegas ont fait l'acquisition de Max Pacioretty pour une raison qui l'emporte sur toutes les autres : Ils peuvent aspirer à la Coupe Stanley. Non pas à leur sixième saison, comme le propriétaire Bill Foley l'avait initialement imaginé, mais maintenant, et ils doivent maintenant profiter au maximum de la chance qui s'offre à eux. 

Vegas n'était qu'à trois victoires de l'objectif à sa saison initiale, s'inclinant en cinq matchs devant les Capitals de Washington en Finale de la Coupe Stanley 2018, et le directeur général George McPhee croit clairement qu'il ne s'agit pas d'un coup de chance.

Il n'a pas tenté de calmer les attentes en expliquant à quel point il serait difficile de répéter leurs exploits. À la Cérémonie de remise des trophées 2018 de la LNH le 19 juin, il a indiqué son intention d'améliorer son équipe pendant la saison morte « afin de pouvoir mettre la main sur la Coupe Stanley ».

Le voilà donc qui tient parole.

À LIRE AUSSI: Max Pacioretty échangé aux Golden Knights

McPhee a pris la décision difficile de laisser partir les attaquants James Neal et David Perron à titre de joueurs autonomes sans compensation parce qu'il ne souhaitait pas leur accorder le genre de contrat qu'ils ont reçu sur le marché.

Neal, âgé de 31 ans, qui a inscrit 25 buts la saison dernière, a accepté un contrat de cinq ans avec les Flames de Calgary le 2 juillet. Perron, 30 ans, qui a mené Vegas avec 50 mentions d'aide en 70 matchs la saison dernière, a accepté une entente de quatre saisons avec les Blues de St. Louis le 1er juillet.

McPhee a toutefois embauché le centre Paul Stastny, âgé de 32 ans, pour trois saisons comme joueur autonome le 1er juillet, avant de faire l'acquisition de Pacioretty, 29 ans, des Canadiens de Montréal dimanche en retour de l'attaquant Tomas Tatar, de l'espoir Nick Suzuki et d'un choix de deuxième ronde au repêchage 2019 de la LNH.

L'équipe est meilleure, du moins sur papier.

Les Golden Knights peuvent conserver intact le premier trio composé de Jonathan Marchessault, William Karlsson et Reilly Smith. Ils peuvent ensuite assembler un deuxième trio avec Stastny, qui est un meilleur deuxième centre qu'Erik Haula en ce qui a trait à son jeu dans les deux sens de la patinoire et sur les mises en jeu, et Pacioretty, qui a atteint le plateau des 30 buts à cinq reprises.

Haula, qui a inscrit 29 buts la saison dernière, pourrait être muté à l'aile sur ce trio, ou il pourrait aller renforcer le troisième trio et laisser la place à l'attaquant Alex Tuch aux côtés de Stastny et Pacioretty. Tuch a inscrit 15 buts à titre de recrue.

Il faut rendre hommage à McPhee. Il a bénéficié de règles favorables au repêchage d'expansion 2017 de la LNH, et il en a profité pour bâtir une équipe compétitive à court terme en plus de cumuler des actifs pour le long terme. Il a aussi ajusté son plan en fonction de la manière dont les choses se sont déroulées.

Personne n'avait prédit que Vegas allait aspirer à une place en séries éliminatoires de la Coupe Stanley, encore à la conquête de la Coupe Stanley. McPhee avait l'intention de bâtir son équipe de manière méthodique. Il a sélectionné Neal et Perron au repêchage d'expansion en sachant que leur contrat arrive à échéance, dans l'optique de les transiger contre d'autres actifs à la date limite des transactions 2018 de la LNH.

Mais lorsque les Golden Knights se sont retrouvés non seulement dans la course pour une place en séries, mais parmi les équipes de têtes de la LNH, McPhee a conservé Neal et Perron, renonçant ainsi aux actifs qu'il aurait pu obtenir en retour de leurs services. Il a de plus fait l'acquisition de Tatar des Red Wings de Detroit en retour de choix de première, deuxième et troisième rondes le 26 février. Il s'agissait d'un prix élevé, mais il disposait d'un surplus d'actifs, et Vegas avait une chance de gagner.

Tatar n'a pas cadré avec l'équipe, pour une raison ou pour une autre. Il a inscrit quatre buts en 20 matchs, avant d'en ajouter un en huit matchs en séries éliminatoires, alors qu'il était souvent laissé de côté. S'il était revenu à Vegas cette saison, il aurait probablement fait mieux. Il a inscrit au moins 20 buts à chacune de ses quatre dernières saisons.

McPhee a toutefois coupé les liens afin d'ajouter Pacioretty.

Il a accepté d'échanger Suzuki, âgé de 19 ans et sélectionné au 13e rang au total du repêchage 2017 de la LNH, lui qui a inscrit 100 points (42 buts, 58 passes) avec Owen Sound dans la Ligue de hockey de l'Ontario la saison dernière, parce qu'il mise déjà sur un autre joueur comme lui. Cody Class, aussi âgé de 19 ans, a été sélectionné au sixième rang au total du repêchage 2017, et a obtenu 102 points (37 buts, 65 passes) avec Portland dans la Ligue de hockey de l'Ouest l'an dernier.

Le choix de deuxième ronde que Vegas a envoyé à Montréal? Il avait été acquis des Blue Jackets de Columbus au repêchage d'expansion. Les Golden Knights possèdent toujours leur choix au cours des six premières rondes du repêchage 2019, en plus de deux choix supplémentaires de troisième tour et d'un de cinquième ronde. Ils possèdent encore tous leurs choix en vue du repêchage 2020, en plus de deux choix supplémentaires de deuxième ronde. En d'autres mots, McPhee mise toujours sur un surplus d'actifs afin de bâtir en fonction de l'avenir ou pour gagner dès maintenant.

Cette transaction pourrait être difficile pour Pacioretty. Il était honoré d'être le capitaine des Canadiens et adorait vivre à Montréal. 

« Les points positifs de jouer à Montréal et d'y être le capitaine sont tellement plus importants que les éléments négatifs dont les gens parlent », a-t-il déclaré au terme d'un entraînement en vue de la Classique 100 Banque Scotia de la LNH 2017 à Ottawa le 16 décembre.

Mais les points positifs de cette transaction sont aussi plus importants que les éléments négatifs dans son cas. Il écoule la dernière saison de son contrat et ne voulait pas discuter d'une prolongation de contrat pendant la saison, et les Canadiens n'allaient pas prolonger son entente de toute façon. Il quitte la pression de Montréal, aura la chance de jouer avec un centre de la trempe Stastny, et il pourrait très bien cadrer avec ceux qui se sont baptisés les « Négligés dorés » (Golden Misfits) la saison dernière.

Ils ont tous été rejetés par leur ancienne équipe et ont excellé dans leur nouvel environnement. Pourquoi Pacioretty ne les imiterait-il pas?
 

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.