Skip to main content

Crosby accueille le capitaine de l'équipe du Kenya au match des Penguins

Le capitaine de Pittsburgh a remis son chandail à son invité, qui a vécu une expérience extraordinaire à son premier match de la LNH à Toronto

par Mike Zeisberger @zeisberger / Journaliste NHL.com

TORONTO - Benard Azegere était en voyage dans un autre pays, jeudi. Mais pour le capitaine de la seule équipe de hockey sur glace du Kenya, son voyage au Scotiabank Arena de Toronto était comme se retrouver dans un monde différent.

« C'est extraordinaire », a déclaré Azegere, levant ses yeux émerveillés vers les hauteurs du domicile des Maple Leafs de Toronto. « Cette expérience est incroyable. Je regarde l'aréna depuis que je suis entré.

« Je n'ai jamais vu quelque chose de semblable. »

Azegere est le capitaine des Ice Lions, dont 12 membres de l'équipe se sont envolés pour le Canada, au mois d'août, grâce à Tim Hortons pour disputer leur premier match contre un véritable adversaire. Ils ont reçu de l'équipement neuf, et le joueur de centre des Penguins de Pittsburgh Sidney Crosby ainsi que l'attaquant de l'Avalanche du Colorado Nathan MacKinnon se sont joints à leur équipe pour une journée.

À LIRE AUSSI : Crosby et MacKinnon surprennent une équipe de hockey amateur... du Kenya

Quand la journée a pris fin, Azegere a salué Crosby, pensant qu'il ne le reverrait jamais.

Mais voilà que jeudi, Crosby a fait visiter le vestiaire des Penguins à Azegere avant de lui remettre son chandail no 87, quelques heures avant que Pittsburgh n'affronte Toronto dans ce qui était le premier match de la LNH auquel Azegere assistait en personne.

Tweet from @NHL: Ben from Kenya and Sidney Crosby have reunited! Ben is attending his first NHL game tonight in Toronto. This is amazing. pic.twitter.com/NaxdMHeuN8

Ç'a été l'expérience d'une vie pour Azegere.

« C'est exactement ce que ç'a été », a affirmé Azegere, qui portait son chandail vert à l'effigie des Ice Lions et serrait le chandail que Crosby lui avait donné. « Ç'a été génial qu'il me fasse visiter le vestiaire et que je puisse assister à l'entraînement. Je n'ai jamais visité le vestiaire d'une équipe. J'ai appris plusieurs choses.

« C'est l'une des meilleures personnes que j'ai rencontrées. C'est un bon gars. Il a un grand coeur. Je le vois par son amour du sport. »

Crosby était tout aussi heureux qu'Azegere.

« Je pensais que je ne le reverrais jamais, c'est génial », a mentionné Crosby à NHL.com. « Je ne savais pas qu'il allait faire un deuxième voyage. Je suis juste content d'avoir eu une deuxième chance de le saluer.

« Je suis heureux qu'il ait la chance de vivre l'expérience plus en profondeur. Je sais que l'équipe a visité le Temple de la renommée du hockey au mois d'août lorsqu'ils ont patiné avec nous. Je pense que d'être ici à nouveau et d'assister à un match apporte l'expérience à un autre niveau. »

Les coéquipiers d'Azegere adorent le hockey également. Tellement qu'ils ont juré qu'ils allaient regarder le match entre les Penguins et les Maple Leafs, qui a commencé à trois heures du matin au Kenya.

« Ils ne pouvaient pas croire que je revenais ici pour voir un match, a dit Azegere. Ils étaient jaloux. »

Et avec raison. Après tout, Azegere a eu la chance de voir Crosby se mesurer à Auston Matthews depuis une loge au Scotiabank Arena. Il a réalisé des entrevues avec TSN et BBC. Les Maple Leafs ont souligné sa présence quand la mascotte Carlton The Bear lui a offert un chandail no 21 de Toronto avec son nom brodé dans le dos. Tout ça a été présenté à l'écran géant, au grand plaisir de la foule.

« C'est tellement énorme, a-t-il dit. C'est le premier match de la LNH auquel j'assiste, et les joueurs sont tellement rapides. »

Mais comment quelqu'un du Kenya peut-il tomber amoureux du hockey exactement?

« J'étais chez moi et je zappais devant la télévision, a raconté Azegere. J'ai vu des gars jouer au hockey. Je voulais vraiment savoir comment ils faisaient pour se déplacer aussi vite. Je trouvais ça génial et je me suis dit que j'aimerais essayer de jouer un jour. »

Par la suite, Azegere a appris qu'il y avait une patinoire à Nairobi, la capitale du Kenya. Lui et quelques amis se sont donc mis à disputer quelques matchs improvisés et à publier des vidéos sur YouTube. Quand des représentants de Tim Hortons ont vu leurs vidéos, ils ont décidé de les faire venir en Amérique du Nord pour vivre leur rêve de hockey.

« Ils sont venus à Nairobi, ils nous ont regardés jouer pendant trois jours, puis ils ont décidé de nous emmener au Canada pour nous faire vivre l'expérience canadienne du hockey, a relaté Azegere. On ne s'attendait pas à ce que ça devienne si gros. C'était surprise après surprise et nous avons tous adoré ça. Nous avons appris beaucoup de choses. »

Il s'agissait d'un moment spécial pour chaque membre de l'équipe. Et pour Crosby également.

« C'était génial, a dit Crosby. Je ne savais même pas qu'ils jouaient au hockey là-bas. C'était extraordinaire de voir à quel point ils étaient heureux et reconnaissants. J'ai eu la chance de vivre plusieurs choses au fil des années, mais c'est assurément une journée que je n'oublierai jamais. C'était génial de voir les sourires des gars. »

Tweet from @Zeisberger: #Penguins Sidney Crosby shares a laugh with Benard Azegere, who's the cptn of the Ice Lions -- Kenya's only hockey tm. After getting a tour of Pens dressing room from Sid, Ben will attend his 1st #nhl GM tonight. "It's been awesome," Ben said. #LeafsForever ���@NHLdotcom��� pic.twitter.com/nzsxqeQcbq

Les deux voyages d'Azegere au Canada ont fait grandir son amour pour le sport. Il a mentionné que la vidéo des Ice Lions jouant avec Crosby et MacKinnon est devenue virale au Kenya.

Maintenant, il voit grand.

« Peut-être qu'un jour, comme vous dans la LNH et comme dans la KHL, nous aurons notre logo. Nous l'avons créé et vous entendrez bientôt parler de la Ligue de hockey sur glace du Kenya. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.