Skip to main content

Thibault : L'armure des Golden Knights est solide

L'acquisition du gardien auxiliaire Robin Lehner est venue combler un besoin criant à Vegas, selon notre chroniqueur

par Jocelyn Thibault @tibs41 / Chroniqueur LNH.com

Choix de première ronde des Nordiques de Québec au Repêchage 1993 de la LNH, Jocelyn Thibault a disputé 586 matchs au cours de sa carrière de 15 saisons dans la LNH. Il a porté l'uniforme des Nordiques, de l'Avalanche du Colorado, des Canadiens de Montréal, des Blackhawks de Chicago, des Penguins de Pittsburgh et des Sabres de Buffalo, signant 238 victoires. Il a été entraîneur des gardiens de l'Avalanche pendant deux saisons et il est désormais propriétaire et directeur général du Phoenix de Sherbrooke dans la LHJMQ. Il a accepté de collaborer avec l'équipe de LNH.com pour traiter des dossiers chauds devant les 31 filets de la Ligue.

Les Golden Knights sont prêts à aller à la guerre et leur armure n'a maintenant plus beaucoup de failles.

Après avoir ajouté un peu de profondeur en défensive en faisant l'acquisition d'Alec Martinez, le directeur général Kelly McCrimmon a réglé l'un des problèmes les plus criants de l'équipe en se tournant vers le gardien auxiliaire Robin Lehner à la date limite des transactions.

À LIRE AUSSI : Boucher : De la marge de manœuvre en masse pour le CHGagné : Chapeau aux Hurricanes et aux Islanders

C'était la décision à prendre, sans l'ombre d'un doute. Marc-André Fleury est désormais bien épaulé.

Malcolm Subban, qui a fait le chemin inverse vers Chicago dans la transaction, ne répondait plus aux attentes que l'on avait en lui à Vegas. Si tu vas à la guerre, tu dois t'assurer qu'il ne manque aucun morceau à ton armure. Les Golden Knights sont en mode championnat et ils avaient besoin de deux bons gardiens. Voilà qui est fait.

On n'est pas dans le secret des Dieux et on ne sait pas quels gardiens étaient disponibles sur le marché, mais il est certain que Lehner était l'une des meilleures options.

Il a connu une saison digne du trophée Vézina, l'an dernier, alors qu'il a maintenu un dossier de 25-13-5, une moyenne de buts alloués de 2,13 et un taux d'efficacité de ,930 en 46 matchs (43 départs). Ses chiffres étaient un peu moins reluisants cette saison à Chicago (MBA de 3,01 - %ARR. ,918), mais je suis convaincu qu'il fera le travail.

Il aura maintenant la chance de faire partie d'une équipe qui vise les grands honneurs. C'est plaisant à voir pour un gars qui ne l'a pas eu facile et qui a dû combattre ses démons au cours des dernières années. Il a trouvé le moyen de bien rebondir et il représente une acquisition à très faible risque pour les Golden Knights. C'est une bonne police d'assurance en cas de blessure.

Il pourra aussi permettre à Fleury d'avoir un emploi du temps un peu moins chargé. Ce dernier a déjà disputé 46 matchs cette saison après en avoir joué respectivement 66 et 68, séries incluses, à ses deux premières saisons dans le désert du Nevada. C'est beaucoup de hockey.

On pense d'abord et avant tout à l'aspect physique - le gardien québécois a 35 ans et ne rajeunit pas - mais l'aspect mental n'est pas du tout à négliger quand tu joues autant de matchs par année.

Une rencontre est beaucoup plus exigeante pour un gardien en termes de préparation mentale et de gestion des émotions qu'elle peut l'être pour un attaquant ou pour un défenseur. J'ai connu des gardiens qui étaient brûlés avant même de sauter sur la patinoire à cause de tout ce qui se passe dans ta tête la journée d'un match.

Fleury a repris du poil de la bête récemment - il a signé trois jeux blancs à ses 10 derniers matchs - mais il a connu une saison éprouvante (MBA de 2,73 - %ARR. ,908), notamment en raison du décès de son père. Si l'arrivée de Lehner permet aux Golden Knights de ménager le numéro 29 à l'approche des séries, ce sera bénéfique pour tout le monde.

Video: EDM@VGK: Fleury sort la jambière sur Draisaitl

Un Fleury frais et dispo peut faire des ravages en séries; on l'a vu quand il a mené les Golden Knights jusqu'à la Finale de la Coupe Stanley en 2018. Cette année-là, il avait été limité à 46 matchs en saison en raison d'une blessure. Ç'avait finalement été un mal pour un bien pour l'équipe d'expansion puisqu'il est resté de l'essence dans le réservoir jusqu'à la toute fin.

Je ne gagerai jamais contre un Marc-André Fleury au sommet de son art. C'est un gars qui veut faire la différence, qui joue avec émotion et énergie et qui a prouvé à maintes reprises qu'il était capable de se relever quand plusieurs ne croyaient plus en lui. L'arrivée de Lehner l'aidera assurément à le faire.

Dur coup à Vancouver

Si tout est sous contrôle devant le filet des Golden Knights, c'est loin d'être le cas chez les Canucks de Vancouver, qui sont maintenant à six points de Vegas et du premier rang dans la section Pacifique.

La formation vancouvéroise vient de perdre les services de son gardien numéro un Jacob Markstrom pour les prochaines semaines puisqu'il vient de subir une intervention chirurgicale au bas du corps. Elle se voit donc dans l'obligation de confier le filet au jeune Thatcher Demko et à Louis Domingue, tout juste acquis des Devils du New Jersey, en pleine course aux séries. 

Le mot « catastrophe » est peut-être un peu fort, reste que c'est loin d'être l'idéal. La perte d'un attaquant ou d'un défenseur peut être gérée pendant quelques semaines, mais c'est plus difficile quand il s'agit d'un gardien. Les Canucks doivent souhaiter que Demko (MBA de 3,08 - %ARR. ,903) puisse faire le travail temporairement.

Il sera aussi intéressant de voir dans quelle forme Markstrom reviendra au jeu et dans quel état il amorcera les séries - si les Canucks se qualifient. Il est toujours préférable qu'un gardien entre dans le tournoi printanier en pleine confiance et sur une lancée.

Avec un peu plus d'un mois à faire à la saison, le portier suédois risque de ne pas avoir ce luxe.

* Propos recueillis par Guillaume Lepage, journaliste LNH.com

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.