Skip to main content

L'approche conservatrice de Marc Bergevin

Le DG des Canadiens de Montréal n'a pas jugé bon de démembrer le noyau de l'équipe

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Marc Bergevin n'estime pas avoir affaibli les Canadiens de Montréal au cours de la période des échanges dans la LNH, au point où ils peuvent faire une croix sur une participation aux séries éliminatoires cette saison. Le directeur général a expliqué avoir opté pour une approche conservatrice dans les discussions d'échanges qu'il a eus avec ses homologues, tout en réitérant sa foi au noyau de joueurs en place.

« J'ai jugé que ça ne faisait pas de sens de me départir de joueurs qui sont encore sous contrat pour une saison, uniquement afin d'obtenir des choix de repêchage », a déclaré Bergevin, à l'issue de l'échéance de la période des transactions dans la LNH.

On faisait principalement allusion à l'attaquant Tomas Tatar et au défenseur Jeff Petry, même si Bergevin a dit qu'il s'exprimait « en général ».

À LIRE AUSSI: Une partie de Kovalchuk restera à MontréalListe des transactions conclues pendant la saison 2019-20

Admettant s'être rangé dans le camp des vendeurs, il a déclaré ne pas avoir pour autant jeté l'éponge pour cette saison. Les Canadiens sont à six points des Maple Leafs de Toronto, qui occupent le troisième rang de la section Atlantique. Ils ont joué un match de plus. Ils pourraient manquer les séries pour la quatrième fois en cinq ans.

« Comme DG, je dois tenir compte du contexte de l'équipe à court et à long terme, a-t-il avancé. Le noyau demeure inchangé. Les gars qui peuvent selon moi nous aider dans la lutte pour l'obtention d'une place en séries éliminatoires et à progresser la saison prochaine, sont encore avec l'équipe », a-t-il renchéri, en notant plus tard que rien ne l'empêche d'apporter des changements au noyau à l'été. 

En attendant, le fruit de son magasinage des 24 dernières heures, pour les pertes de trois attaquants de l'équipe, Ilya Kovalchuk, Nate Thompson et Nick Cousins, ainsi qu'un autre des ligues mineures Matthew Peca, a été quatre choix de repêchage et un joueur obscur des ligues mineures.

Bergevin s'était départi du défenseur québécois Marco Scandella, la semaine dernière. Scandella a été cédé aux Blues de St. Louis pour un choix de quatrième tour cette année.

Il a insisté pour dire que le plan de l'organisation demeure de bâtir l'équipe à l'aide du repêchage. Le CH a maintenant 14 choix pour cette année, incluant six choix parmi les 93 premiers de la séance qui aura lieu à Montréal.

Une faveur pour « Kovy »

Bergevin a été appelé à commenter l'échange de Kovalchuk, qu'il a accommodé en le cédant aux Capitals de Washington pour un choix de troisième tour cette année. 

Avant de partir, Kovalchuk avait indiqué que Bergevin avait même décliné de meilleures offres pour lui faire plaisir.

Le DG a mis un bémol, en expliquant avoir travaillé de pair avec Kovalchuk et son conseiller afin de conclure une transaction satisfaisante pour les deux parties.

Video: TOR@MTL : Kovalchuk joue les héros en prolongation

« L'échange a été conclu dimanche soir, a-t-il commencé par dire. J'aurais peut-être pu obtenir une meilleure offre, si j'avais patienté. Mais peut-être pas, également. 

« Je ne voulais pas courir le risque d'être perdant au change, en plus de ne pas satisfaire "Kovy" », a-t-il ajouté, en assurant ne pas avoir laissé de choix de première ronde sur la table. « Il voulait avoir la chance de gagner la Coupe Stanley et son choix était d'aller à Washington. »

Bergevin n'a pas voulu dire s'il a voulu faire une fleur au Russe âgé de 36 ans dans l'espoir de le ramener avec l'organisation, à compter du 1er juillet, advenant qu'il obtienne le statut de joueur autonome sans compensation.

« Il (Kovalchuk) fait partie d'une autre équipe depuis dimanche. Je ne peux pas faire de commentaire sur le sujet. »

Le directeur général a minimisé les pertes de Thompson et de Cousins en disant qu'on pourra aisément les remplacer.

Le Tricolore (29-27-8) a d'ailleurs rappelé l'attaquant Jake Evans, lundi, en prévision de l'affrontement contre les Canucks de Vancouver au Centre Bell, mardi (19 h (HE); RDS, TSN2, SNP).

Le jeune Evans est pressenti pour chausser les patins du vétéran Thompson. 

Bergevin a dit qu'on procédera au rappel d'un autre attaquant, mardi. L'équipe a également cédé le défenseur Karl Alzner au Rocket de Laval, mais elle le rappellera dès mardi. C'est une simple formalité afin de permettre à Alzner de porter les couleurs du Rocket, advenant que l'équipe-école participe aux séries éliminatoires dans la Ligue américaine de hockey (LAH).

Il est acquis que le jeune Nick Suzuki sera exempté des séries de la LAH parce qu'on ne l'a justement pas cédé au Rocket, lundi. Suzuki pourrait être envoyé au Rocket en saison régulière, mais ça n'arrivera pas.

La plus grande déception

Pour revenir à Bergevin, il a admis que sa plus grande déception cette saison est le piètre rendement du Tricolore au Centre Bell - 13-15-5.

« La chose que je n'ai pas aimée, c'est notre rendement inconstant, surtout à la maison, a-t-il tranché. À Boston dernièrement, si nous avions vaincu les Bruins, nous aurions eu la même fiche qu'eux à l'étranger. 

« Je me disais que nous étions une bonne équipe à l'étranger parce que les Bruins sont une bonne équipe dans la Ligue. Pourquoi alors ne pouvons-nous pas connaître du succès à domicile? Nous devons être meilleurs à domicile. 

« Nous avons joué à Detroit la semaine dernière et nous avons perdu face aux Red Wings, a-t-il poursuivi. Deux jours plus tard, la même équipe est allée battre les Capitals à Washington. On ne peut pas offrir un tel rendement en montagnes russes. C'est un problème que nous devons régler. »

Bergevin, qui a accordé un vote de confiance à l'entraîneur Claude Julien et à ses adjoints, a dit que les joueurs doivent porter une partie du blâme.

« Au bout du compte, nous sommes tous responsables de la situation. Mais les joueurs doivent trouver des solutions. Je sais que les entraîneurs leur ont fourni des pistes de solution. À un moment donné, les joueurs doivent assumer le blâme et se demander pour quelles raisons ils sont si inconstants, surtout à la maison.

« J'essaie d'identifier les causes. Essayons-nous de jouer avec trop de finesse devant nos partisans? Nos rivaux se présentent à Montréal en étant gonflés à bloc. Est-ce que nous levons le pied de l'accélérateur? C'est une situation inacceptable. Peu importe les raisons, nous devons être meilleurs à domicile. »  

Bergevin a reconnu que le jeune Jesperi Kotkaniemi, premier choix de l'équipe en 2019, a connu un recul dans sa progression, à sa deuxième saison en Amérique du Nord.

« Il a connu une très bonne première moitié de saison, à ses débuts la saison dernière, a-t-il relevé. Ç'a été plus difficile pour lui en deuxième moitié, en raison peut-être de la fatigue ou de son manque de maturité physique. Il a connu un deuxième camp d'entraînement ordinaire et il a été blessé cette saison. Actuellement, il joue très bien avec le Rocket. On pense que ce sera bénéfique pour lui, à long terme. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.