nhl-utah-arena

SALT LAKE CITY – Le commissaire de la LNH Gary Bettman a pris place sur la scène du Delta Center, vendredi, aux côtés de Ryan et Ashley Smith, les propriétaires de la nouvelle équipe de la LNH en Utah. Il y avait d’immenses logos de la LNH à l’extérieur de l’aréna, et les mots « LNH en Utah » étaient visibles un peu partout à l’intérieur. Des milliers de bancs entouraient une patinoire fraîchement faite.

Ryan Smith ne savait pas combien de partisans avaient déposé un acompte pour des abonnements de saison, car le nombre augmente trop rapidement depuis que le Bureau des gouverneurs de la LNH a voté en faveur de l’établissement d’une nouvelle concession en Utah il y a un peu plus de 24 heures.

« Où en sommes-nous? », a-t-il demandé?

Le nombre mis à jour quelques instants auparavant indiquait près de 22 700.

« D’accord, a-t-il répondu. C’est bon. »

Les participants à la conférence de presse ont éclaté de rire, incluant le gouverneur de l’État de l’Utah Spencer Cox, la mairesse de Salt Lake City Erin Mendenhall, la mairesse du comté de Salt Lake Jenny Wilson, le dirigeant du Jazz de l’Utah Danny Ainge et d’autres dignitaires.

Bon, c’est le moins qu’on puisse dire. Tellement bon que l’Utah devra déterminer comment satisfaire la demande. Le Delta Center a été construit pour du basketball. La saison prochaine, 16 200 sièges seront consacrés au hockey, avec 12 000 sièges sans vue obstruée. Au cours des prochaines années, l’édifice sera rénové pour accueillir 17 500 spectateurs pour le hockey.

« Nous aurons peut-être besoin d’offrir des abonnements de saison partiels, mais c’est emballant, a ajouté Ryan Smith. J’ai dit aux joueurs : “Nous allons remplir l’aréna la première année, et ce sera votre travail d'inciter les partisans à revenir par la suite.” »

Bettman a indiqué que la LNH est enchantée.

« Entendre qu’il y a des acomptes pour plus de 22 000 abonnements de saison est gratifiant, vous ne trouvez pas? », a-t-il dit. « C’est un beau problème à avoir. »

Tout ça s’est produit parce que la LNH avait un problème difficile à résoudre. Un processus complexe et jamais vu s’est organisé rapidement. Il y a encore beaucoup de travail à faire en peu de temps, mais une chose est claire : l’Utah est passionné, et le marché a du potentiel.

nhl-utah-hallway

La LNH ne voulait pas relocaliser les Coyotes de l’Arizona; les Smith désiraient vivement une équipe d’expansion de la LNH. Mais les Coyotes en étaient à leur deuxième saison au Mullett Arena, un édifice de 4600 sièges qui devait être un domicile temporaire. Un nouvel aréna dans la région de Phoenix n’allait pas être construit avant trois ou cinq ans, dans le meilleur des scénarios. Pendant ce temps, les Smith n’avaient aucune garantie.

« Je ne sais pas à quel moment il y aurait eu une expansion, a expliqué Ryan Smith. Je ne sais même pas s’il y en aurait eu une. »

Le 24 janvier, Smith Entertainment Group a publié une lettre demandant à la LNH d’amorcer un processus d’expansion pour amener une équipe en Utah. Bettman a indiqué que c’est à ce moment que les Smith ont convaincu la LNH qu’ils étaient sérieux, et que les pensées ont commencé à se bousculer dans sa tête.

Bettman, le commissaire adjoint de la LNH Bill Daly et d’autres dirigeants ont convenu d’un plan qu’ils ont présenté au comité exécutif du Bureau des gouverneurs de la LNH. Ce ne serait pas une relocalisation ou une expansion. La concession des Coyotes de l’Arizona allait devenir inactive, et le propriétaire Alex Meruelo allait avoir le droit de la réactiver pourvu qu’il bâtisse un nouvel aréna en cinq ans. Entretemps, la LNH allait établir une nouvelle équipe en Utah, qui allait acquérir les actifs hockey des Coyotes.

Bettman a approché Smith.

« Je lui ai dit : “Je vais te parler de quelque chose, et tu vas probablement penser que nous sommes fous. Réfléchis, puis je te l’expliquerai de nouveau. Si tu penses encore que nous sommes fous, nous allons abandonner l’idée”, a-t-il raconté. S’ils n’ont pas pensé que nous étions fous, ils étaient quand même sceptiques que ça puisse se faire. Tout le monde était sceptique que nous puissions ficeler ce projet. »

Ils y sont pourtant arrivés.

Bettman a raconté que la première fois qu’il a discuté de l’idée avec Meruelo remonte au 6 mars. Meruelo a refusé. Il lui a fallu environ deux semaines pour accepter. Par la suite, tout le monde a dû ficeler les détails.

Ryan Smith a confié qu’il n’était pas certain que le projet allait se concrétiser jusqu’à mardi soir. Le Bureau des gouverneurs a approuvé le plan à l’unanimité jeudi après-midi, mais en raison de cette transaction hybride, les avocats ont dû produire des documents jamais faits auparavant. Bettman a mentionné que les papiers n’ont pas été signés avant 2 heures du matin vendredi.

Voilà qui résout le problème à court terme en Arizona, qui conserve l’espoir d’un retour là-bas et qui apporte un nouveau marché à la LNH.

« En l’espace d’environ un mois, l’inimaginable a été accompli, ce qui en dit long sur vous deux », a lancé Bettman, assis aux côtés des Smith.

Il y a encore une montagne inimaginable de travail à accomplir : déménager les joueurs et le personnel de l’équipe, créer un nom et un logo, rénover l’aréna, gagner.

« L’échéancier est court, mais quand une telle occasion se présente, tu n’hésites pas, a martelé Ryan Smith. Tu le fais. Nous allons tout régler. Nous avons des gens extraordinaires. »

Cox, le gouverneur, a ajouté : « Ce n’est pas le fil d’arrivée, mais la ligne de départ. Nous avons beaucoup de travail à faire pour avoir un aréna dans lequel nous serons fiers d’accueillir du hockey – avec une belle vue partout et de bonnes foules – et où nous pourrons gagner la Coupe Stanley. Pourquoi pas? Ça va se produire. »

On ne sait jamais.

« Nous voulons un championnat », a lancé Ashley Smith, s’attirant les applaudissements. « Nous voulons que la Coupe Stanley débarque en Utah. »

La tasse de café, le balado de LNH.com

Séries éliminatoires : Le carré d'as est connu

Contenu associé