Skip to main content

Jonathan Marchessault fait sauter la banque

Notre chroniqueur analyse les statistiques avancées de l'attaquant des Golden Knights pour expliquer son excellent rendement et sa prolongation de contrat

par Olivier Bouchard @oli_bou / Chroniqueur LNH.com

La saison remarquable des Golden Knights de Vegas a bousculé leurs plans, de toute évidence. On s'attendait à les voir faire leur petit bonhomme de chemin avant de vendre leurs meilleurs joueurs au plus offrant.

Installés en tête de la section Pacifique (trois points d'avance et deux matchs en mains sur les Kings de Los Angeles), les Golden Knights surfent sur une série de huit victoires et affichent le troisième meilleur ratio de buts attendus de la LNH. De plus en plus de signes pointent dans la même direction : il n'y a pas d'équipe Cendrillon dans le désert du Nevada.

On a donc changé de plan et George McPhee s'applique maintenant à conserver son noyau. Jonathan Marchessault, meilleur pointeur de l'équipe, est le premier à être passé à la caisse, paraphant une nouvelle entente de six ans d'une valeur de 30 millions de dollars par saison.

C'est une consécration pour Marchessault, qui a dû se battre à chaque échelon pour ne pas se faire renvoyer à l'étage inférieur. Sa page sur Hockey Database en témoigne : lors de son séjour dans la LHJMQ, Marchessault a systématiquement progressé, puis il s'est immédiatement imposé comme un joueur de premier plan dans la Ligue américaine de hockey (LAH).

La constance de Marchessault dans la LAH surprend. S'il a dû attendre si longtemps avant d'avoir sa chance, ce n'est certainement pas faute d'avoir été irrégulier ou de ne pas avoir affiché des statistiques éloquentes. Arrivé dans la LNH, il a vu sa production de point par match diminuer, puis est revenu à ses chiffres des rangs inférieurs lorsqu'on a commencé à lui donner du temps de jeu en avantage numérique en Floride. Impossible de regarder ces données, donc, sans soupçonner qu'un joueur au gabarit plus imposant aurait eu sa chance bien avant. Certains préjugés ont la vie dure.

Le site CapFriendly permet d'interroger sa base de données pour voir quels contrats se comparent le plus à celui de Marchessault. De tous les joueurs cités par l'algorithme de CapFriendly, Mats Zuccarello semble être le meilleur point de comparaison.

Marchessault et Zuccarello sont tous deux des joueurs ayant un impact clair et net sur le jeu de leur équipe à forces égales. Depuis 2013, ils se classent parmi les attaquants les plus efficaces en possession de rondelle parmi les joueurs ayant obtenu au moins 1500 minutes de jeu dans cette situation. Le graphique suivant montre leur classement en fonction du meilleur score obtenu dans cette période de temps.

Sur le plan individuel, ces deux joueurs sont similaires et, surtout, supérieurs aux autres signataires d'ententes comparables. Zuccarello semble être un tireur plus précis, mais l'imposant volume de tirs obtenus par Marchessault lui permet de se démarquer du Suédois sur le volume de buts attendus. Comme toujours dans la LNH, la quantité bat la qualité.

Enfin, Marchessault et Zuccarello sont plus productifs sans pour autant bénéficier de l'appui de coéquipiers d'aussi grande qualité que d'autres. Tyler Bozak, systématiquement associé à James Van Riemsdyk, Phil Kessel et Mitch Marner, ainsi que Artem Anisimov, centre attitré de Patrick Kane, ont été bien mieux appuyés au fil des saisons sans pour autant réussir à se démarquer comme l'ont fait les deux petits ailiers.

Marchessault, aujourd'hui âgé de 27 ans, a encore de belles années devant lui et on a structuré son contrat de telle manière qu'il recevra l'essentiel de sa rémunération lors des premières saisons de l'entente. Si on voulait se débarrasser de lui avant la fin de son contrat, on pourrait alors le refiler à une équipe moins bien nantie et capable d'absorber l'espace qu'il occupe sous le plafond salarial.

Il est évident, à mon sens du moins, que Marchessault a choisi la sécurité en signant dès maintenant avec les Golden Knights. Sur le marché des joueurs autonome, il aurait probablement pu toucher un pactole encore plus important. Mais après un tel parcours du combattant, installé à demeure sur le premier trio d'une équipe jeune et dynamique, il ne faut pas se surprendre de son choix. Le voici maintenant multimillionnaire et aux premières loges d'une course aux séries qui s'annonce des plus palpitantes.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.