Skip to main content

Jagr a eu un impact important sur Tomas Plekanec

Le deuxième pointeur dans l'histoire de la LNH est originaire de la même ville que le joueur de centre des Canadiens

par Arpon Basu @ArponBasu / Directeur de la rédaction LNH.com

Tomas Plekanec ne se souvient pas de la première fois qu'il a rencontré Jaromir Jagr.

C'était probablement durant son enfance, dans la ville dont ils sont tous deux originaires, soit Kladno en République tchèque, alors qu'il lui a fort probablement demandé son autographe. Ou c'est peut-être survenu lorsque Jagr est revenu chez lui et a patiné avec le HC Kladno, l'équipe professionnelle locale, au moment où Plekanec était âgé de 16 ans en 1998 et avait commencé à jouer avec les adultes du club.

Mais peu importe à quel moment c'est arrivé, il est clair que Jagr a eu un impact important sur la carrière du vétéran joueur de centre des Canadiens de Montréal, qui en est à sa 12e saison dans la LNH.

Que ce soit parce qu'il a joué au centre du trio de Jagr avec l'équipe nationale tchèque au Championnat du monde et aux Jeux olympiques, ou parce qu'il a eu droit à ses conseils à un moment bien choisi, Plekanec a un point de vue unique sur le plus récent exploit de Jagr, soit celui d'avoir dépassé Mark Messier au deuxième rang des marqueurs dans l'histoire de la LNH en vertu d'un total de 1888 points.

Aussi impressionnant que soit cet accomplissement, Plekanec affirme que cela aura un impact minime sur la stature qu'a Jagr dans son pays d'origine.

« Il est déjà une légende là-bas, je ne crois pas qu'il peut le devenir davantage, a affirmé Plekanec. C'est un exploit énorme pour lui sur le plan individuel, c'est probable que personne d'autre ne réussira à le faire après lui. Mais il ne peut pas être encore plus légendaire qu'il l'est présentement. »

Plekanec le dit clairement : Jagr et lui ne sont pas des amis proches. Ils ne se parlent pas au téléphone et ils ne passent pas du temps ensemble à Kladno, sauf lors des séances d'entraînement organisées durant la saison morte. Plekanec, à 34 ans, a 10 ans de moins que Jagr, et la différence d'âge a fait en sorte que c'est une relation professionnelle, plutôt que personnelle, qui s'est établie entre eux. Reste qu'il s'agit quand même d'une relation spéciale.

Plekanec et Jagr ont joué ensemble à l'occasion de quatre tournois internationaux, soit les Championnats du monde de 2009 et 2015, ainsi que les Jeux olympiques de 2010 et 2014. Ils ont évolué au sein du même trio chaque fois.

Selon Plekanec, jouer au sein de la même unité que Jagr, surtout lors de compétitions aussi courtes, représente un défi en raison des grandes habiletés de ce dernier, qui lui ont permis de devenir un des meilleurs joueurs de tous les temps.

« C'est facile et c'est difficile, a dit Plekanec en décrivant comment c'est de jouer avec Jagr. C'est le meilleur joueur au monde, le joueur le plus talentueux. Quand vient le moment de penser à ce qu'il faut faire, il est trois pas en avant de tout le monde. Toi, tu essaies de penser un pas, deux pas d'avance; lui, il est à trois ou quatre pas. Il voit les jeux que tu n'as probablement jamais vus de ta vie, et tu essaies de suivre du mieux que tu peux.

« Mais je me sentais bien de jouer avec lui. Il y avait une bonne chimie entre nous. »

Il y a toutefois un aspect de la personnalité de Jagr que peu de gens ont eu le privilège de connaître, une facette qui a grandement aidé Plekanec à un moment où il en avait bien besoin.

L'éclosion de Plekanec dans la LNH est survenue en 2007-08, à sa troisième campagne dans la ligue, alors qu'il a récolté 69 points en 81 matchs. À l'âge de 25 ans, il semblait sur le point de réaliser de grandes choses. La saison suivante a toutefois été un cauchemar pour Plekanec, alors qu'il a été limité à 39 points en 80 rencontres, la pire production de sa carrière.

Plekanec se sentait un peu perdu quand il est retourné chez lui à Kladno après la saison 2008-09. Les conseils de Jagr ont toutefois transformé la suite de sa carrière.

 « À l'époque, j'écoutais pas mal tout le monde qui était prêt à m'aider, et il l'a fait. Il l'a fait de belle façon, aucun doute, a dit Plekanec. Quand je disais qu'il pensait trois ou quatre pas d'avance; la psychologie du sport et la préparation mentale, il y adhérait il y a 15 ans, il y a 20 ans. De nos jours, les gens en République tchèque ne sont même pas encore rendus à ce stade, ils essaient de l'intégrer à leur approche, mais lui, il y était déjà il y a 15 ans. Il m'en a parlé à l'époque, quand j'en avais besoin, et ça m'a énormément aidé. »

Aider un compatriote tchèque qui connaissait des moments difficiles, voilà quelque chose pour laquelle Jagr n'était aucunement reconnu à l'époque. Plekanec et Jagr n'avaient jamais joué ensemble à l'échelle internationale à ce moment-là et leur relation était embryonnaire. Le fait d'obtenir des conseils d'un joueur aussi dominant que Jagr avait peut-être eu un impact plus important encore sur Plekanec que la nature des conseils eux-mêmes.

La saison suivante, Plekanec a amassé un sommet en carrière de 70 points en 82 matchs.

« Je ne sais pas quelle direction ma carrière aurait prise si je n'avais pas eu de discussion avec lui ou si je n'avais pas suivi ses conseils, a déclaré Plekanec. Peut-être que j'aurais appris des choses là-dessus plus tard et que je serais devenu un joueur différent. Aurais-je rebondi par moi-même en faisant ce que j'ai toujours fait? Je ne sais pas. Mais à ce moment-là, quand tu es jeune et que tu parles à un joueur légendaire comme lui, à un joueur qui a remporté la Coupe Stanley, qui a joué dans la LNH pendant une aussi longue période, ça représente déjà tout un tonique. Ce qu'il dit importe peu.

« Maintenant, il est beaucoup plus ouvert, il parle beaucoup aux jeunes joueurs. Mais à l'époque, quand il m'a donné ses conseils, il n'était pas aussi ouvert avec les gens. C'est ce qui a rendu la chose encore plus spéciale pour moi à ce moment-là. »

C'est également pourquoi le fait de regarder cette légende originaire de sa ville devenir le deuxième marqueur de tous les temps est un peu plus spécial pour Plekanec que ça l'est pour les autres.

 

 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.