Skip to main content

Giroux veut gagner sous les étoiles

L'attaquant des Flyers veut remporter son premier match extérieur après avoir subi trois défaites

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

Les joueurs de la LNH qui ont disputé trois matchs à l'extérieur ne sont pas légion. Avec les Flyers de Philadelphie, Claude Giroux aura la chance d'en disputer un quatrième cet hiver et il en fait une affaire personnelle, puisqu'il n'a jamais remporté une seule rencontre du genre.

C'est en 2010 que Giroux a pris part à un premier match extérieur. Les Flyers, en visite au Fenway Park de Boston, s'étaient inclinés par la marque de 2-1 en prolongation contre les Bruins. Une déception, certes, mais surtout une virgule dans une première saison complète dans la LNH pour Giroux, qui allait participer à la Finale de la Coupe Stanley quelques mois plus tard.

La victoire n'allait toutefois pas être au rendez-vous lors des deux matchs à l'extérieur suivants pour les Flyers. Lors de la Classique hivernale de 2012, les Rangers de New York ont eu le dessus sur les Flyers 3-2 devant les partisans de Philadelphie réunis au Citizens Bank Park.

Video: PHI@PIT: Gostisbehere resserre l'écart en avantage

Puis en février 2017, les Flyers ont croisé le fer avec leurs rivaux de la Pennsylvanie, les Penguins de Pittsburgh, dans le cadre de la Série des stades. Les Penguins ont eu le dessus 4-2 devant leurs partisans et Giroux revenait à la maison encore une fois bredouille. 

« Je sais que ce n'est qu'un match de saison régulière, mais il y a quelque chose de spécial. Je viens de perdre mes trois premiers. J'imagine que je suis un mauvais joueur de hockey à l'extérieur, je ne sais pas. C'est d'ailleurs ce qui me mélange le plus, c'est que j'ai grandi en jouant à l'extérieur! »

Giroux, qui vient de connaître la meilleure saison de sa carrière avec une récolte de 102 points, aura de nouveau la chance de se reprendre cette saison. Le 23 février, les Flyers sauteront sur la patinoire qui aura été construite au milieu du domicile des Eagles de Philadelphie de la NFL, le Lincoln Financial Field dans un match revanche contre les Penguins. Or, les partisans des Eagles, et les amateurs de sport de Philadelphie en général, ont la réputation de ne pas être des plus cordiaux lorsque la frustration les gagne.

« Ils ont déjà lancé des boules de neige sur le père Noël! Si on ne gagne pas, ils vont peut-être nous huer jusqu'à ce qu'on sorte de la patinoire. Ce serait affreux », a rigolé Giroux en faisant référence au fameux match du 15 décembre 1968 lors duquel les partisans des Eagles, qui connaissaient une saison de deux victoires et 11 défaites, avaient évacué leurs frustrations sur l'homme à l'habit rouge et à la barbe blanche durant le spectacle de la mi-temps. 

 À LIRE : En santé, Patrick prêt à aider les Flyers31 en 31 : Trois enjeux à surveiller chez les Flyers

Le premier match de la saison n'est pas encore arrivé, encore moins la neige, mais Giroux dit avoir hâte de sauter sur la glace du Lincoln Financial Field. À sa quatrième expérience, il souligne qu'il s'agit d'un événement spécial pour les joueurs.

« Il y a un 'build up' dans les mois qui précèdent. Les gens en parlent beaucoup. On dirait que c'est un match des séries. Ça démontre bien comment c'est gros. La soirée précédente, on a la chance de patiner sur la glace avec la famille. La rencontre est aussi diffusée à la télévision nationale. Tout le monde veut gagner, mais on doit voir ça comme tout autre match de saison régulière. On doit aller chercher les deux points. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.