Skip to main content

Karlsson veut en faire davantage pour les Sharks dans le match no 6

Le défenseur connaît une série marquée par l'inconstance face aux Golden Knights, alors qu'il compose avec des blessures à l'aine

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Journaliste NHL.com

SAN JOSE -- Les Sharks de San Jose et les Golden Knights de Vegas ont marqué 36 buts au total lors de leur série de première ronde dans l'Association de l'Ouest.

Le défenseur Erik Karlsson s'est retrouvé sur la glace pour 25 de ces buts -- 11 pour, 14 contre.

Les statistiques ne révèlent pas l'histoire complète. On ne doit pas attribuer du mérite à Karlsson ou le blâmer pour tous ces buts. Mais ils reflètent à quel point cette série est mouvementée pour le double gagnant du trophée Norris, alors qu'il tente de se remettre de blessures persistantes à l'aine.

Les Golden Knights mènent la série quatre de sept 3-2 et accueilleront les Sharks au T-Mobile Arena pour le match no 6 dimanche (19 h HE; TVAS, NBCSN, SN, SN360, ATTSN-RM, NBCSCA).

À LIRE : Les Golden Knights ont bon espoir de gagner la série lors du match no 6 | L'Avalanche affrontera Vegas ou San Jose au deuxième tour

« Je crois que nous voulons tous en faire plus, y compris moi-même, a admis Karlsson. Ça ne va pas toujours comme tu le voudrais. Tu ne vas pas toujours te sentir à ton mieux à ce stade de la saison. Mais c'est le cas pour tout le monde. Tu dois simplement puiser en toi pour trouver le moyen d'avoir du succès. »

Les Sharks ont fait l'acquisition de Karlsson des Sénateurs d'Ottawa le 13 septembre en s'attendant à ce que le Suédois fasse une différence. Après une période initiale d'adaptation, Karlsson a trouvé son rythme. En date du 16 janvier, il avait récolté 43 points (trois buts, 40 passes) en 47 matchs, à égalité au quatrième rang parmi tous les défenseurs de la LNH avec John Carlson des Capitals de Washington.

Cependant, Karlsson a raté 27 des 33 derniers matchs des Sharks en saison régulière en raison de blessures à l'aine, et quand il a effectué son retour dans la formation lors du dernier match de la saison contre l'Avalanche du Colorado le 6 avril, il a admis qu'il ne jouait pas avec autant d'intensité que souhaité. 

Il a assurément offert un meilleur effort lors du match no 1 contre Vegas. Il a réalisé deux passes magnifiques en 26:25 de jeu lors d'une victoire de 5-2. DeBoer a fait l'éloge de Karlsson. Ce dernier a affirmé qu'il se sentait bien et qu'il s'attendait à s'améliorer au cours de la série.

Video: VGK@SJS: Kane creuse l'écart tard en deuxième

Puis, Karlsson et ses coéquipiers ont connu des difficultés dans trois défaites consécutives au cours desquelles ils ont été dominés 16-6 sur la feuille de pointage. Karlsson a obtenu trois aides, mais il a présenté un différentiel de moins-7, lui qui était sur la glace pour 11 buts des Golden Knights.

Encore une fois, les statistiques ne révèlent pas tout. Karlsson n'a pas été responsable de tous ces buts, mais certaines erreurs lui ont fait mal. Il a commis des revirements, il a fait des chutes et il se trouvait parfois en mauvaise posture ou pris à contrepied.

Son temps de glace a chuté de 29:08 à 20:54 et à 21:35.

Il est difficile de connaître le véritable état de santé de Karlsson, car les entraîneurs et les joueurs gardent ces informations secrètes. Mais après le match no 4, DeBoer a admis que Karlsson n'était pas à 100 pour cent. Et il est juste de dire que l'inactivité joue un rôle, étant donné la période de temps ratée par Karlsson vers la fin de la saison régulière.

« C'est une question de rouille, de synchronisme, de toutes ces choses, a dit DeBoer. Ç'a un impact réel. Mais voilà quoi… six matchs pour lui? Le dernier de la saison régulière et ces cinq matchs-ci. Je pense que le plus difficile est passé. »

Karlsson a récolté deux aides lors de la victoire de 5-2 des Sharks dans le match no 5 pour en amasser sept, le plus haut total parmi tous les joueurs dans les séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2019. Il a affiché un différentiel de plus-3 en 22:20.

La première passe est un exemple parfait de la fine ligne entre un bon jeu et une erreur pour Karlsson. Il a traversé la zone neutre avec vitesse et a dirigé une passe transversale de droite à gauche par-dessus la ligne rouge pour Tomas Hertl, malgré le fait que le joueur de centre des Golden Knights William Karlsson se trouvait dans la ligne de la passe, bâton étendu.

La rondelle s'est toutefois faufilée sous le bâton de William Karlsson. En effet, elle a possiblement dévié sur le bâton. Ç'aurait facilement pu être un revirement, mais Hertl s'est emparé de la rondelle avant de donner une avance de 1-0 à San Jose.

Video: VGK@SJS, #5: Hertl donne l'avance aux Sharks

« La plupart du temps, le receveur doit se trouver au bon endroit au bon moment, a dit Karlsson. Et il l'était. »

Karlsson a également effectué une longue passe en transition qui a permis à l'attaquant Timo Meier de s'échapper. Le joueur de centre Logan Couture a fait mouche sur le retour pour porter l'avance des Sharks à 2-0.

« Je crois que [Karlsson] bougeait beaucoup mieux que dans le dernier match et il était beaucoup plus efficace, et je crois que ça s'est manifesté sur la feuille de pointage », a commenté DeBoer.

Video: VGK@SJS, #5: Couture bat Fleury sur le retour

Karlsson se sentait-il à son mieux depuis le début des séries au niveau de son coup de patin?

« C'est difficile à dire, a répliqué Karlsson. Je me sentais bien de temps en temps, mais il y a eu des moments où je croyais que je pouvais en faire davantage. Mais c'est habituellement le cas pour tout le monde, je pense. Je n'en suis pas très préoccupé. Je vais prendre les choses une présence à la fois et faire tout ce qu'il faut afin d'aider notre équipe à produire au maximum. »

Karlsson croit-il toujours qu'il va s'améliorer à mesure que les Sharks progresseront dans les séries?

« Oui, a-t-il dit. J'espère avoir la chance de jouer plus longtemps. Mais encore là, nous prenons les choses un match à la fois maintenant et nous sommes tous fébriles à l'idée d'aller à Vegas dimanche et de pratiquer le même style avec lequel nous avons joué ici [jeudi]. Je ne vois aucune raison pour laquelle nous ne pourrions pas le faire. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.