Skip to main content

Des Oilers acharnés lors de la victoire dans la Bataille de l'Alberta

Edmonton montre une fiche de 7-1-2 à ses 10 derniers matchs et s'est emparé de la deuxième place dans la section Pacifique

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

CALGARY - Les Oilers d'Edmonton ont écrit une nouvelle page de la Bataille de l'Alberta et ont changé le portrait du classement dans la section Pacifique avec leur victoire de 8-3 face aux Flames de Calgary au Scotiabank Saddledome, samedi.

À LIRE AUSSI : Un autre chapitre de la rivalité Ovechkin-Crosby | Un temps pour réfléchir selon Duclair

« Nous étions très tenaces ce soir, a dit le gardien Mike Smith. Nous étions premiers sur les rondelles. Nous leur avons rendu la tâche difficile ce soir et nous avons été récompensés. »

Les Oilers montraient une fiche de 0-2-1 dans les trois premiers duels contre Calgary cette saison. Ils s'étaient d'ailleurs inclinés 4-3 en tirs de barrage au Rogers Place pas plus tard que le 29 janvier, et la frustration avait atteint un autre niveau.

Mais Edmonton a marqué deux fois lors des 65 premières secondes samedi, avant de marquer quatre buts sans riposte une fois que Calgary a réduit l'écart à 4-3 en milieu de deuxième période. Les Oilers montrent une fiche de 7-1-2 à ses 10 derniers matchs.

« Nous avions besoin d'une victoire contre eux, a affirmé l'entraîneur d'Edmonton Dave Tippett. Nous pensions avoir très bien joué lors du dernier match, mais nous n'avons pas obtenu la victoire. Nos gars ont joué en conséquence. »

Les Oilers ont une fiche de 8-1-2 depuis qu'ils ont perdu la première manche de la Bataille de l'Alberta cette saison, une défaite de 5-1 à domicile le 27 décembre. Après cette rencontre, ils n'étaient plus dans une position leur permettant de participer aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans l'Association de l'Ouest.

Video: EDM@CGY: Jones bat Talbot d'un tir puissant

Mais avec un point obtenu le 29 janvier, une victoire de 4-2 contre les Blues de St. Louis deux jours plus tard et la victoire d'hier, voilà que les Oilers (28-18-6) ont 62 points et pointent au deuxième rang de la section Pacifique, deux petits points derrière les Canucks de Vancouver. L'objectif est clair : retourner en séries pour la première fois depuis 2017.

« Nous avons fait beaucoup de bonnes choses au cours des trois dernières semaines, (du dernier) mois et nous voulons poursuivre sur cette lancée pour être une véritable équipe de séries », a relaté Smith, qui affiche un dossier de 6-0-2 à ses huit derniers affrontements. « Nous avons apporté quelques changements à notre structure et les gars achètent le concept. 

« Je crois que la profondeur de notre équipe prouve sa valeur. Des gars qui ne contribuaient pas plus tôt cette saison le font maintenant. Les gars se lèvent lorsqu'il y a des blessés. Nous faisons plusieurs bonnes choses qui nous rendent plus forts et nous gagnons en confiance. »

Les Flames (27-20-6) montrent une fiche de 7-3-1 à leurs 11 derniers matchs et prennent la quatrième place dans la Pacifique, un point derrière les Golden Knights de Vegas et deux points derrière Edmonton.

Ils n'ont pas montré d'adversité aux Oilers samedi lors d'un autre duel rempli d'émotions et de contacts violents. L'animosité a monté d'un cran lorsque les gardiens Smith et Cam Talbot ont jeté les gants avec 24 secondes à faire à la deuxième période à la suite d'un intense brasse-camarades. 

Talbot a joué pour les Oilers de 2015 à 2019 et a signé un contrat d'un an avec les Flames le 1er juillet dernier. Smith a quant à lui porté les couleurs des Flames de 2017 à 2019 et a signé avec les Oilers la même journée.

« Je suis là pour arrêter des rondelles, a dit Smith. Mais ce soir était un de ces soirs où tu veux te lever pour tes coéquipiers et être prêt à te battre avec eux. Heureusement, nous sommes du côté des gagnants ce soir. »

Smith croit que c'est une victoire qui resserre les liens pour les Oilers.

« Il y avait une bonne ambiance après ce match, disons-le comme cela, a dit Smith. Il y avait une énergie qu'on n'avait probablement pas vue au sein de ce groupe cette année. Ça ne peut que nous rendre plus forts et meilleurs. Il y a beaucoup de positif à retirer du match de ce soir. Nous nous sommes tenus. Nous avons vaincu une bonne équipe et nous continuons notre ascension au classement. »

Après la victoire, les Oilers ont admis ne pas être ravis des agissements du gardien des Flames David Rittich, qui avait lancé son bâton dans les airs après avoir stoppé Leon Draisaitl sur le dernier tir en fusillade le 29 janvier. 

Video: CGY@EDM: Rittich assure la victoire aux Flames

« C'est un manque de respect », a déclaré Draisaitl, qui a récolté quatre passes samedi pour s'emparer du premier rang des marqueurs de la LNH avec 83 points (29 buts, 54 passes) en 52 matchs. Il a quatre points d'avance sur son coéquipier Connor McDavid, qui a marqué ses 28e et 29e buts de la saison samedi. « Nous avons frappé deux poteaux (dans cette séance) et il célèbre comme s'il avait gagné la Coupe Stanley. Je comprends, ils sont excités, tant mieux pour eux, ils ont remporté le match en tirs de barrage, mais démontre un peu de respect. C'est mon opinion. »

Smith, le coéquipier de Rittich à Calgary au cours des deux dernières saisons, a indiqué que son ancien partenaire s'est emporté.

« Je ne vais pas lancer un débat dans les médias, a indiqué Smith. J'ai eu la chance de jouer avec Rittich, donc j'ai une bonne relation avec lui. Il est un gars fougueux, mais parfois, ça va un peu trop loin. »

Rittich a été retiré à 3:18 de la deuxième période après avoir accordé quatre buts. Il a dû revenir dans le match après que Smith et Talbot eurent reçu une inconduite de partie pour la bataille. Il a accordé deux buts de plus.

« Je pense que parfois, ça finit par te rattraper », a indiqué Smith au sujet de Rittich, qui a accordé six buts sur 28 lancers.

C'est un autre élément qui a fait en sorte que les Oilers étaient en mission samedi. S'ils peuvent maintenir ce niveau de jeu pour le reste de la saison régulière, ils seront difficiles à contenir dans la section Pacifique.

« Nous sommes unis dans ce vestiaire, a mentionné Draisaitl. Ç'a été génial. Des joueurs qui ne se salissent habituellement pas le nez ont défendu leurs coéquipiers. C'est énorme. Ça démontre beaucoup de caractère de la part de notre équipe. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.