Skip to main content

Cinq clés : Sharks vs Ducks, match no 1

Kane disputera un premier match de séries éliminatoires en neuf saisons dans la LNH tandis que Gibson obtiendra le départ devant le filet pour Anaheim

par Dan Arritt / Correspondant NHL.com

SHARKS vs DUCKS

 

22 h 30 HE, USA, SN360, TVAS2, PRIME, NBCSCA

ANAHEIM - Les Ducks d'Anaheim et les Sharks de San Jose s'affrontent en séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la deuxième fois de leur histoire dans le match numéro 1 de leur série de première ronde de l'Association de l'Ouest, au Honda Center.

Les Ducks avaient vaincu les Sharks en six matchs en quarts de finale de l'Association de l'Ouest en 2009.

Anaheim a obtenu l'avantage de la glace pour la série. Les Ducks avaient sept points de retard sur San Jose et la deuxième place dans la section Pacifique avec cinq matchs de saison régulière à jouer, mais ils ont remporté les cinq parties tandis que les Sharks ont montré un dossier de 1-4-0. Anaheim a terminé avec un point d'avance sur San Jose.

Voici les cinq clés pour le match numéro 1 :

 

1. Kane sous les projecteurs

L'attaquant Evander Kane en sera à ses premières séries éliminatoires en neuf saisons, après 574 matchs de saison régulière avec les Thrashers d'Atlanta, les Jets de Winnipeg, les Sabres de Buffalo et les Sharks, qui l'ont acquis des Sabres le 26 février.

Il a récolté 14 points (neuf buts, cinq assistances) en 17 matchs avec San Jose depuis l'échange.

« Je n'ai aucun doute qu'il peut amener son jeu à un autre niveau comme tous les joueurs de séries sont en mesure de le faire », a affirmé l'entraîneur des Sharks Peter DeBoer.

2. Gibson de retour en santé

Le gardien des Ducks John Gibson obtiendra le départ dans le match numéro 1 après avoir raté les deux derniers matchs de la saison régulière en raison d'une blessure au haut du corps. Il s'est entraîné pendant trois jours sans avoir de rechute.

Dans ses huit derniers départs avant de se blesser, le 1er avril, Gibson a montré un dossier de 6-1-1 avec une moyenne de buts alloués de 1,85 et un pourcentage d'arrêts de ,938.

Il présente une fiche de 0-1-1 avec une moyenne de 3,59 et un pourcentage de ,885 en deux matchs contre San Jose cette saison.

3. L'avantage de la glace?

Les Ducks ont sept victoires de suite au Honda Center, où ils montrent une fiche de 14-1-2 depuis le 23 janvier.

Anaheim a récolté 26 victoires à domicile cette saison (26-10-5), mais n'a pas gagné contre San Jose (0-1-1) en plus d'avoir marqué seulement quatre buts contre neuf.

Les spectateurs arrivent souvent quelques minutes en retard, ce qui peut avoir un impact sur l'énergie à l'intérieur de l'aréna au début de la rencontre. Le match numéro 1 commencera 30 minutes plus tard qu'à l'habitude à Anaheim, ce qui devrait donner plus de temps aux partisans pour se rendre à l'aréna.

4. L'expérience en séries éliminatoires

Les attaquants des Ducks Ryan Getzlaf et Corey Perry ont raté les séries éliminatoires deux fois en 13 saisons avec Anaheim. Getzlaf a joué 121 matchs de séries, tandis que Perry en a disputé 114.

Getzlaf et Perry auront chacun 33 ans le mois prochain, mais aucun d'entre eux n'a montré de signes de ralentissement sur l'unité principale. Getzlaf a 23 points (trois buts, 20 aides) à ses 17 dernières rencontres, tandis que Perry a 16 points (cinq buts, 11 passes) depuis 19 matchs.

L'attaquant des Sharks Joe Thornton a joué 160 matchs de séries éliminatoires, mais il est à l'écart du jeu depuis le 23 janvier en raison d'une blessure au genou droit. Son état est réévalué quotidiennement et il ne sera pas dans l'alignement pour le match numéro 1. Le défenseur de San Jose Paul Martin a participé à 115 parties de séries éliminatoires, le défenseur Marc-Édouard Vlasic en a joué 114 et le centre Joe Pavelski en a disputé 111.

5. Des défenseurs offensifs

Brent Burns n'a pas marqué à ses 20 premiers matchs avec San Jose après avoir établi un sommet personnel de 29 buts la saison dernière, mais le défenseur de 33 ans a fait preuve de constance depuis. Il a mené les Sharks avec 67 points (12 buts, 55 mentions d'aide) au cours de sa quatrième saison consécutive de 82 matchs.

Burns a été réduit au silence par Anaheim cette saison avec deux passes en quatre rencontres.

Les Ducks seront privés des services du défenseur Cam Fowler, qui s'est blessé à l'épaule gauche contre l'Avalanche du Colorado, le 1er avril, et ratera encore une à cinq semaines d'activités. Fowler a amassé 32 points (huit buts, 24 assistances) en 67 parties cette saison.

Formation prévue des Sharks

Evander Kane -- Joe Pavelski -- Joonas Donskoi
Tomas Hertl -- Logan Couture -- Mikkel Boedker
Timo Meier -- Chris Tierney -- Kevin Labanc
Marcus Sorensen -- Eric Fehr -- Melker Karlsson

Paul Martin -- Brent Burns
Marc-Edouard Vlasic -- Justin Braun
Brenden Dillon -- Dylan DeMelo

Martin Jones
Aaron Dell

Retranchés : Joel Ward, Barclay Goodrow, Jannik Hansen, Dylan Gambrell, Antoine Bibeau
Blessés : Joe Thornton (genou), Joakim Ryan (haut du corps)

Formation prévue des Ducks

Rickard Rakell -- Ryan Getzlaf -- Corey Perry
Andrew Cogliano -- Ryan Kesler -- Jakob Silfverberg
Nick Ritchie -- Adam Henrique -- Ondrej Kase
Antoine Vermette -- Derek Grant -- J.T. Brown

Josh Manson -- Hampus Lindholm
Francois Beauchemin -- Brandon Montour
Marcus Pettersson -- Andy Welinski

John Gibson
Ryan Miller

Retranchés : Jason Chimera, Korbinian Holzer, Chris Kelly, Troy Terry
Blessés : Patrick Eaves (maladie), Kevin Bieksa (main), Cam Fowler (épaule)

Dans le calepin

Eric Fehr a raté les sept derniers matchs en raison d'une blessure au bas du corps, mais il était au centre du quatrième trio avec Marcus Sorensen et Melker Karlsson à l'entraînement cette semaine… Antoine Vermette jouera après avoir été retranché de l'alignement lors des six dernières parties.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.