Skip to main content

Cinq clés : Ducks vs Sharks, match no 3

Les Ducks devront réussir une remontée comme ils l'ont fait dans le passé

par Eric Gilmore / Correspondant NHL.com

SAN JOSE - Les Sharks de San Jose vont tenter de pousser les Ducks d'Anaheim à la limite lundi soir au SAP Center lors du match no 3 de la série de première ronde de l'Association Ouest.

Les Sharks ont remporté les deux premiers matchs de la série quatre-de-sept sur la route au Honda Center. Ils ont battu les Ducks 3-0 lors du premier match, puis 3-2 samedi.

Voici cinq éléments clés à surveiller pour le troisième match :

1. Une leçon d'histoire

Les équipes qui s'emparent d'une avance de 2-0 sur la route lors d'une série quatre-de-sept de la Coupe Stanley ont un dossier de 70-19 (78,7 pour cent) dans l'histoire du circuit, selon le Elias Sports Bureau. Mais les Ducks sont bien conscients qu'il est possible de tromper le destin. La saison dernière, en deuxième ronde face aux Oilers d'Edmonton, Anaheim a échappé les deux premiers matchs avant de revenir de l'arrière pour remporter la série 4-3. Cette remontée a inclus un scénario spectaculaire lors du cinquième match lors duquel les Ducks ont effacé un déficit de 3-0 avec 3:16 à faire en temps réglementaire pour l'emporter 4-3 en deuxième prolongation.

« Nous nous sommes retrouvés dans cette situation par le passé, a rappelé le joueur de centre des Ducks Ryan Getzlaf. Parfois, c'est préférable d'être loin de la maison pour devenir confortable en tant que groupe. On se retrouve ensemble à l'hôtel et on fait nos petites choses. Il y a moins de distractions quand nous sommes sur la route. Ce que l'on veut, c'est gagner un premier match, et c'est ce qu'on doit réussir. »

Les Sharks ont un dossier de 3-0 dans leur histoire après avoir remporté les deux premiers matchs d'une série sur la route, mais devront surtout éviter de répéter les erreurs du passé. Il y a quatre ans, San Jose s'était bâti une avance de 3-0 en première ronde face aux Kings de Los Angeles, avant de perdre les quatre parties suivantes.

2. Des Ducks en mode désespoir

Anaheim a offert du jeu beaucoup plus physique lors du match no 2 en y allant de nombreux coups d'épaule sur les joueurs des Sharks du début à la fin de la rencontre. Il y a peu de chance que cette stratégie soit modifiée pour le match no 3 alors que les Ducks tentent de revenir dans la série. Jusqu'à présent, les joueurs de San Jose n'ont pas répliquer et ont éviter le risque de se retrouver au banc de pénalité.

« C'était un élément critique pour nous, a expliqué l'entraîneur-chef Peter DeBoer. Anaheim a des joueurs qui sont experts pour te faire tomber dans le piège, qui en ont fait un élément clé de leur carrière. Jusqu'à présent, nous avons fait un bon travail pour éviter ce genre de situation et continuer de faire ce que nous faisons bien, ce qui est difficile quand le jeu est robuste, physique et rapide d'un coup de sifflet à l'autre. »

3. Jones vs Gibson

Le gardien de San Jose Martin Jones a eu le dessus lors des deux premiers duels contre John Gibson. Jones a obtenu le blanchissage avec 25 arrêts lors du premier match, puis a effectué 28 arrêts samedi. Il a une fiche de 2-0 ainsi qu'une moyenne de buts accordés de 1,00 et un pourcentage d'arrêts de ,964 jusqu'à présent, en plus de continuer d'élever son niveau de jeu comme il l'a fait au fil de sa carrière en séries éliminatoires. Il avait une fiche de 16-14 en 32 apparitions, avec une moyenne de buts accordés de 2,01 et un pourcentage d'arrêts de ,925 avant que ne s'amorce cette série tout californienne.

« Il est phénoménal, a affirmé le défenseur Justin Braun à propos de son gardien. Il est calme et trouve un moyen de ne pas s'en faire. Je ne l'ai jamais vu être abattu et je pense que c'est très important en séries. »

Video: SJS@ANA, #2: Jones fait deux arrêts de la jambière

La fiche de Gibson est maintenant de 0-2 avec une moyenne de buts accordés de 3,05 et un pourcentage d'arrêts de ,913, bien qu'il ait réalisé plusieurs arrêts spectaculaires en fin de match samedi.

« C'est certain que je vais me mettre un peu plus de pression pour être meilleur et j'espère que ça va me permettre d'empêcher des buts. On sait que ce ne sera pas facile », a dit Gibson.

4. De la profondeur en offensive

Cinq joueurs des Sharks ont trouvé le fond du filet lors des deux premiers matchs et 11 ont obtenu au moins un point face à Anaheim.

« C'est ce dont nous avons besoin, a martelé DeBoer. Depuis le premier jour, nous avons dit que nous sommes un tout. On doit être une équipe de quatre trios et obtenir l'apport de tout le monde. Nous avons rappelé aux joueurs que ce qui avait été un élément clé de notre route vers la finale de la Coupe Stanley il y a quelques années avait été la contribution de notre profondeur. C'est le défi que j'ai lancé à notre groupe et jusqu'à présent, les joueurs ont très bien fait. »

5. Les Ducks ont besoin de Rakell

L'attaquant Rickard Rakell a mené les Ducks pour les buts (34) et les points (69) durant la saison régulière, mais il a été blanchi de la feuille des marqueurs jusqu'à présent en deux rencontres.

« C'est maintenant que les choses se corsent et c'est frustrant de ne pas pouvoir aider l'équipe comme tu sais que tu es capable de le faire. C'est difficile de dormir la nuit parce que tu revois tout le match dans ta tête et tu te dis que tu aurais pu faire telle ou telle chose différemment, que tu aurais pu essayer un autre jeu. Il nous reste au moins deux parties pour nous prouver et je vais montrer que je peux en faire plus dès maintenant. »

Formation prévue des Ducks
Rickard Rakell -- Ryan Getzlaf -- Ondrej Kase
Andrew Cogliano -- Ryan Kesler -- Jakob Silfverberg
Nick Ritchie -- Adam Henrique -- Corey Perry
Jason Chimera -- Derek Grant -- J.T. Brown

Josh Manson -- Hampus Lindholm
Francois Beauchemin -- Brandon Montour
Marcus Pettersson -- Andy Welinski

John Gibson
Ryan Miller

Retranché: Antoine Vermette, Kevin Bieksa, Chris Kelly, Troy Terry, Korbinian Holzer
Blessé: Cam Fowler (épaule), Patrick Eaves (maladie)

Formation prévue des Sharks
Evander Kane -- Joe Pavelski -- Joonas Donskoi
Tomas Hertl -- Logan Couture -- Mikkel Boedker
Timo Meier -- Chris Tierney -- Kevin Labanc
Marcus Sorensen -- Eric Fehr -- Melker Karlsson

Paul Martin -- Brent Burns
Marc-Edouard Vlasic -- Justin Braun
Brenden Dillon -- Dylan DeMelo   
  
Martin Jones
Aaron Dell

Retranchés: Joakim Ryan, Joel Ward, Jannik Hansen, Dylan Gambrell, Barclay Goodrow, Antoine Bibeau
Blessé: Joe Thornton (genou

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.