Skip to main content

Zdeno Chara se sent bien

Le grand défenseur s'est adressé aux médias, samedi, même s'il peine à ouvrir la bouche

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

ST. LOUIS - Ce n'est pas une grande surprise, mais tout indique que Zdeno Chara a passé le test. Le grand défenseur des Bruins de Boston était de retour sur la patinoire, samedi, à l'aube du match no 6 de la Finale de la Coupe Stanley.

Blessé à la mâchoire par un tir de Brayden Schenn lors du quatrième affrontement face aux Blues de St. Louis, lundi, le grand défenseur a joué durant 16:42 au dernier match en plus de distribuer quatre mises en échec alors que tout le monde croyait qu'il ne serait pas à son poste.

À LIRE AUSSI : Appel à la solidarité chez les BruinsLes Bruins savent dans quoi ils s'embarquent

Il devrait de nouveau être au rendez-vous, dimanche, alors que les Blues auront la chance de remporter la première Coupe Stanley de leur histoire devant leurs partisans au Enterprise Center de St. Louis (20 h HE; TVAS, CBC, SN).

« Je me sentais bien sur la patinoire. Les choses se sont déroulées rapidement après le quatrième match, mais je me sentais bien », a-t-il déclaré devant les médias, samedi. 

Le capitaine des Bruins peinait à ouvrir la bouche pour prononcer les mots, mais c'est une nette amélioration par rapport à jeudi matin. Incapable de parler, il avait répondu à quelques questions par écrit. On lui a demandé si sa mâchoire était fracturée - ce que tout le monde suspecte - mais il a évité la question.

« Je n'ai aucune limite et je suis en mesure de jouer », a-t-il simplement commenté.

Maintenant que l'entraîneur Bruce Cassidy sait que Chara est en mesure de tenir le coup, l'heure des décisions importantes a sonné. Le pilote a utilisé une formation à 11 attaquants et sept défenseurs au dernier match au cas où son capitaine aurait agité le drapeau blanc avant la sirène finale.

Steven Kampfer avait été intégré à la formation au détriment de l'attaquant David Backes, mais on ne risque pas de revoir ce manège, dimanche, puisque les Bruins avaient retrouvé leurs quatre trios habituels à l'entraînement.

« Cette décision dépend surtout de l'état de santé de Chara, avait dit Cassidy, vendredi. Nous pourrions être de retour à une formation de 12 attaquants et de six défenseurs. C'est évidemment une meilleure formule pour nous. Mais cette décision dépendra du statut de certains gars. »

Le défenseur Matt Grzelcyk en est un qui pourrait effectuer un retour au jeu, lui qui s'entraîne sans contact avec l'équipe depuis mercredi. Victime d'une commotion cérébrale lors du match no 2, il doit attendre le feu vert des médecins pour revenir à l'action.

Blessé au poignet en Finale de l'Association de l'Est, l'attaquant Chris Wagner s'est lui aussi entraîné, samedi, mais il serait surprenant qu'il dispute le sixième match. Cassidy n'a toutefois pas écarté sa présence dans un éventuel match ultime, s'il y a lieu.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.