Skip to main content

Les Islanders pourraient être privés de Clutterbuck dans le match no 3

L'attaquant est un membre important du « trio identité » et son statut est encore indéterminé

par Brian Compton @BComptonNHL / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

EAST MEADOW, New York - Barry Trotz a souvent fait référence aux attaquants Cal Clutterbuck, Casey Cizikas et Matt Martin en parlant du « trio identité » des Islanders de New York.

Trotz insère souvent ces trois joueurs dans sa formation partante en leur donnant la responsabilité de donner le ton avec leur style robuste, histoire de faire savoir à l'adversaire que ce ne sera pas une soirée facile.

Mais les Islanders se sont entraînés, mardi, sans Clutterbuck en prévision du match no 3 de la série de deuxième ronde de l'Association de l'Est contre les Hurricanes de la Caroline, qui aura lieu mercredi au PNC Arena (19 h HE, TVAS, NBCSN, CBC, SN). Clutterbuck a subi une blessure dont la nature n'a pas été divulguée dans le match no 2 de la série au Barclays Center, mais il s'est joint aux Islanders pour leur vol en direction de la Caroline.

À LIRE AUSSI : Svechnikov pourrait disputer le match no 3, mais Mrazek sera absentLes Hurricanes ne peuvent s'en remettre à la chance dans le match no 3Trotz: « Nous allons en Caroline pour gagner deux matchs, c'est tout »

Cizikas et Martin étaient jumelés avec Tom Kuhnhackl à l'entraînement. Trotz, qui a dit que Clutterbuck est évalué quotidiennement, est bien au fait de la dynamique d'un trio quand un joueur est absent. Les Islanders ont montré un dossier de 35-16-6 durant la saison régulière quand Clutterbuck, Cizikas et Martin étaient chacun dans la formation, et de 13-11-1 quand un ou plusieurs des trois se sont absentés.

« Je pense qu'ils sont à leur mieux quand les trois sont ensemble, a noté Trotz mardi. Mais peu importe le joueur que je place sur ce trio, il doit comprendre qu'ils font du bon travail pour communiquer. Je ne sais pas si ce sera la même chose ou non avec un nouveau joueur jusqu'à ce que je tente l'expérience, mais Cal a raté un peu d'action cette année, et nous avons placé différents joueurs à cet endroit. 

« Nous verrons où nous en sommes demain matin, mais Cal nous accompagne à l'étranger et il fait ce qu'il faut. Nous verrons où il en est demain et nous prendrons une décision. Mais je pense que ce sera un peu différent. Il faut que ce soit différent. Ils ont joué tellement de minutes ensemble au cours des dernières années. Ils se fient à leur instinct quand ils évoluent ensemble. »

Martin a admis qu'il serait difficile de jouer sans Clutterbuck, mais a rapidement souligné comment les Hurricanes étaient parvenus à prendre l'avance 2-0 dans la série malgré plusieurs blessures à des joueurs clés. Cette liste de blessés s'est allongée avec les noms du gardien Petr Mrazek, du défenseur Trevor van Riemsdyk et de l'attaquant Saku Maenalanen, qui ont tous été contraints de quitter le match no 2. La Caroline était déjà privée des attaquants Andrei Svechnikov, Jordan Martinook et Micheal Ferland.

« C'est une grosse perte, il est une partie importante de cette équipe, a dit Martin de Clutterbuck. Il joue dans toutes les situations. Ça ferait mal, mais au final, ils ont beaucoup de joueurs à l'écart eux aussi. C'est le cas pour chaque équipe. Nous avons des joueurs qui attendent l'occasion de jouer. »

Ça inclut l'attaquant de 22 ans Michael Dal Colle, qui ferait ses débuts en séries éliminatoires de la Coupe Stanley si Clutterbuck était incapable de jouer. Dal Colle, qui n'a pas joué depuis le 4 avril, s'est entraîné mardi sur la deuxième ligne de New York avec Brock Nelson et Josh Bailey. Choix de première ronde (cinquième au total) au repêchage 2014 de la LNH, Dal Colle a obtenu sept points (trois buts, quatre passes) en 32 matchs en carrière.

« Au cours des deux ou trois dernières semaines, je devais m'assurer de rester prêt au cas où j'obtiendrais une occasion, a expliqué Dal Colle. Je suis en bonne condition physique et si l'occasion se présente, je vais en profiter au maximum.

« Tu rêves de participer aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Lou nous a clairement fait comprendre que des blessures peuvent survenir et que tu dois toujours être prêt. Évidemment, si cette occasion se présente, il y aura beaucoup de fébrilité. Nous tirons de l'arrière en ce moment, donc toute ma concentration est portée à aider l'équipe à gagner. »

Video: PIT@NYI, #2: Clutterbuck sonne les cloches de Malkin

Les Islanders prennent donc la direction de la Caroline sans savoir si le trio qui a défini leur identité toute la saison - et dans les années avant le passage de deux saisons de Martin avec les Maple Leafs de Toronto (2016-17, 2017-18) - sera intact pour leur match le plus important jusqu'ici, une rencontre qui déterminera s'ils pourront revenir dans cette série ou non. Mais Martin sait que son équipe doit absolument l'emporter, avec ou sans Clutterbuck.

« Évidemment, nous avons joué ensemble longtemps, a dit Martin. Nous avons une bonne chimie ensemble. Pour une raison ou une autre, la chimie est meilleure que dans d'autres situations. Mais j'ai joué avec Kuhnhackl et avec Leo Komarov et nous avons eu de bons matchs. Évidemment, à long terme, nous ne sommes peut-être pas aussi efficaces que quand nous sommes les trois ensemble. Mais nous devons trouver une façon d'obtenir la victoire demain. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.