Skip to main content

Boucher: D'accord avec Brodeur pour l'élimination du trapézoïde

Notre chroniqueur Philippe Boucher prêche pour l'amélioration de la sécurité des défenseurs

par Philippe Boucher @Booboo4343 / Chroniqueur LNH.com

Martin Brodeur estime que le trapézoïde a fait son temps dans la LNH. C'est ce qu'il a affirmé à l'occasion de son intronisation au Temple de la renommée, il y a une dizaine de jours. Je suis 100 pour cent d'accord avec lui.

Comme ancien défenseur dans la LNH, je n'ai jamais été un 'fan' de cet espace derrière les buts qui restreint la marge de manœuvre des gardiens.

Le changement, en vigueur depuis le retour du lock-out en 2005, a été pensé dans le but de favoriser l'attaque. Au moment même où on a décidé d'enrayer l'accrochage. Ça vous donne une idée de l'adaptation que les défenseurs ont dû faire dans le temps.

Après ma carrière, j'ai fait partie du comité d'orientation hockey à mon arrivée chez l'Océanic de Rimouski dans la Ligue de hockey junior majeure du hockey (LHJMQ) et un des premiers gestes que nous avions posés avait été d'éliminer le trapézoïde. J'estimais que c'était d'exposer inutilement les jeunes défenseurs au risque de blessures. On a ramené le trapézoïde dans la LHJMQ avant la saison 2015-16, à la demande de la LNH sauf erreur.

À LIRE AUSSI : Boucher: La vie devenue téléréalité | Gagné: Les deux Martin au Temple de la renommée | Brodeur très reconnaissant à l'endroit des DevilsBrodeur est d'avis que le trapézoïde a fait son temps

Vous n'avez pas idée combien ça peut faciliter la tâche des défenseurs, et même des attaquants, quand on permet aux gardiens de leur venir en aide.

Ce n'est rien contre Martin Brodeur, qui est un des meilleurs gardiens de l'histoire et qui a été un maître dans l'art de faire des passes à ses coéquipiers, mais le meilleur que j'ai vu à l'œuvre c'est Marty Turco.

J'ai été le coéquipier de Turco chez les Stars de Dallas et, malgré tout le respect que je voue pour le directeur général Doug Armstrong -- qui est maintenant le D.G. des Blues de St. Louis, nous n'avions pas compris à l'époque pour quelles raisons il avait voté en faveur du changement.

Turco était dans une classe à part et ça nous conférait un avantage sur les autres équipes. Il était notre meilleur passeur après le défenseur Sergei Zubov. Je l'ai vu faire des choses qu'aucun autre gardien n'avait faite avant lui ou qu'aucune n'a même faite après lui.

Le jeu de transition était rapide et efficace avec lui. Nous, les défenseurs, au lieu d'aller récupérer la rondelle dans le fond de notre territoire, nous n'avions qu'à nous positionner à la hauteur des oreilles, les lignes hachurées des cercles d'engagement, le long des bandes et les attaquants pouvaient rester plus haut. Il nous passait la rondelle et hop on la relayait aux attaquants, et le tour était joué. Je l'ai aussi vu en envoyer une multitude d'attaquants en échappées!

Ça peut paraître farfelu comme proposition, mais je crois que la zone interdite pour les gardiens devrait être l'espace derrière les buts et non ceux dans les coins de patinoire. Ce devrait être le trapézoïde inversé. Les gardiens devraient pouvoir manier la rondelle dans les coins de patinoire, ce serait déjà un moindre mal pour les défenseurs. L'espace interdit derrière les buts ne priverait pas pour autant les gardiens de tenter de stopper la rondelle projetée le long des bandes. Ça ajouterait au spectacle en tout cas.

Tant qu'à être dans le farfelu, si on veut vraiment favoriser l'attaque : coupons les manches des bâtons des gardiens. Comme ça, ils ne pourront plus manier la rondelle ou bloquer les tirs hauts! Ce n'est évidemment pas ce que je souhaite voir. (Mais suffit d'avoir joué un peu au hockey et d'avoir un tir le moindrement précis pour comprendre ce qu'est la frustration de frapper le manche du gardien !)

Video: NSH@WPG, #4: Rinne fait l'arrêt avec le bout du bâton

Martin Brodeur a dit qu'il ne voit pas le jour où la LNH va éliminer le trapézoïde. Je n'ai aucune idée où est rendue la réflexion des dirigeants à cet égard.

Je sais que la ligue voulait dans le temps stimuler l'offensive, voilà qui me paraît réglé. L'élimination du trapézoïde ne ramènerait pas le hockey à la case départ, à ce chapitre. Je vois davantage ça dans l'optique de fournir un environnement plus sécuritaire pour les défenseurs. On ne cesse de dire que le jeu est plus rapide que jamais. Je juge qu'on fait ce qu'on doit faire afin de protéger les gardiens, mais peu pour la protection des défenseurs, dans la LNH ou ailleurs.

Offrir une plus grande latitude aux gardiens serait notamment une façon de minimiser les risques en matière de commotion cérébrale.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.