Skip to main content

En cinq points : Sharks vs Avalanche, match no 3

San Jose doit contenir le trio de MacKinnon, tandis que le Colorado veut éviter que Burns poursuive sur sa bonne séquence

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Chroniqueur NHL.com

SHARKS vs AVALANCHE
22 h HE; TVAS, NBCSN, CBC, SN

La série quatre de sept est égale 1-1

Les Sharks de San Jose et l'Avalanche du Colorado tenteront de prendre une avance de 2-1 dans la série dans le match no 3 de la deuxième ronde de l'Association de l'Ouest, mardi au Pepsi Center.

À LIRE AUSSI : Gagné: L'Avalanche est prête à toute éventualitéL'Avalanche a confiance en sa jeune paire défensive pour le match no 3Les Sharks forcés de s'ajuster en défensive contre l'Avalanche

Quand une série quatre de sept est égale 1-1 en séries éliminatoires de la Coupe Stanley, le gagnant du match no 3 a remporté la série dans une proportion de 67,4 pour cent (213-103). Dans ce contexte, les Sharks sont toutefois l'une des trois équipes à avoir perdu le match no 3 pour ensuite gagner leur série cette année.

L'Avalanche a gagné huit parties de suite à domicile, incluant deux contre les Flames de Calgary en première ronde. Ils ont dominé leurs adversaires 31-15 sur la feuille de pointage durant cette séquence.


Voici cinq points à surveiller en vue du match no 3 :


1. Jouer avec énergie


L'entraîneur des Sharks Peter DeBoer s'est dit heureux d'avoir divisé les honneurs des matchs no 1 et 2, considérant à quel point ses joueurs étaient fatigués après la série de première ronde contre les Golden Knighs de Vegas, qui s'est conclue en sept rencontres.

Les Sharks ont dépensé beaucoup d'énergie dans cette série, eux qui tiraient de l'arrière 3-1, et ils ont notamment gagné les matchs no 6 et 7 en deuxième prolongation et en prolongation, respectivement. DeBoer a largement misé sur son top-4 en défensive.

Pour remporter cette série et pour faire un bout de chemin, les Sharks doivent trouver l'énergie pour éviter de se creuser un autre trou.

« Je pense que nous sommes prêts à rehausser le niveau de jeu dans cette série », a dit DeBoer.


2. Contenir le trio de MacKinnon


Dans le match no 1, les attaquants de l'Avalanche Gabriel Landeskog, Nathan MacKinnon (une passe) et Mikko Rantanen (une aide) ont amassé un total combiné de deux points. San Jose l'a emporté 5-2.

Dans le match no 2, Landeskog (un but, une passe), MacKinnon (un but, une mention d'aide) et Rantanen (une passe) ont inscrit un total de cinq points. Colorado a gagné 4-3.

Video: COL@SJS, #2: Landeskog dévie derrière Jones

« J'ai trouvé que nous leur avions donné un peu plus d'espace dans le match no 2, et je n'ai pas trouvé que nous avions été assez robustes », a fait remarquer DeBoer.


3. Ne pas rechercher les confrontations parfaites


Avec le dernier changement à San Jose, les Sharks ont souvent confronté leur paire défensive formée de Brent Burns et Marc-Édouard Vlasic au trio de MacKinnon.

Avec le dernier changement à Denver, l'Avalanche peut garder la ligne de MacKinnon loin du duo Burns-Vlasic. Mais ils ne veulent pas en faire trop en ce qui a trait aux confrontations.

« C'est important pour moi », a dit l'entraîneur de l'Avalanche Jared Bednar. « Je pense que notre équipe trouve son rythme et quand on se met à bien jouer, rechercher les confrontations parfaites ne nous aide pas nécessairement. Ç'a été différent avec certaines équipes que j'ai dirigées dans le passé. Mais nous voulons trouver notre rythme et garder tous les joueurs actifs. »


4. Contenir Burns


L'Avalanche ne peut laisser Burns agir à sa guise sur la glace.

Burns a amassé sept points (trois buts, quatre passes) au cours des deux premiers duels de la série. Il pourrait devenir le troisième défenseur de l'histoire de la LNH à connaître trois matchs de suite d'au moins trois points en séries éliminatoires, après Denis Potvin, qui avait récolté 11 points (cinq buts, six passes) en trois matchs avec les Islanders de New York en 1981, et Paul Coffey, qui avait obtenu 10 points (trois buts, sept passes) en trois parties avec les Oilers d'Edmonton en 1985.

Video: COL@SJS, #2: Burns compte en fin de troisième période

« Si nous nous dirigeons vers leurs défenseurs avec trop de vitesse, ils vont nous déjouer et nous contourner, a noté l'attaquant de l'Avalanche Gabriel Landeskog. En tant que groupe d'attaquants, nous devons trouver des moyens de nous placer dans ces lignes de tir, ou du moins dans les lignes de tir que nous leur accordons. Nous devons aussi les repousser vers l'extérieur et ne pas les laisser se positionner entre les points de mise en jeu pour décocher des lancers. »


5. Nord-sud


En première période du match no 2, les attaquants de l'Avalanche jouaient trop de manière est-ouest et ne se démarquaient pas suffisamment pour leurs défenseurs.

« Nous avons apporté quelques ajustements en deuxième période, a expliqué Landeskog. Nous avons commencé à jouer davantage nord-sud et un peu plus rapidement. Les attaquants sont devenus des options en zone neutre pour nos défenseurs, et ça nous a permis d'appliquer un meilleur échec-avant. »

Plus l'Avalanche continue à jouer de cette manière, plus elle va passer de temps en zone offensive.

Formation prévue des Sharks
Timo Meier -- Logan Couture - Gustav Nyquist 
Evander Kane -- Tomas Hertl -- Lukas Radil
Marcus Sorensen -- Joe Thornton -- Kevin Labanc
Michael Haley -- Barclay Goodrow -- Melker Karlsson

Marc-Edouard Vlasic -- Brent Burns
Brenden Dillon -- Erik Karlsson
Joakim Ryan -- Justin Braun

Martin Jones
Aaron Dell

Retranchés: Dylan Gambrell, Tim Heed, Radim Simek, Antti Suomela
Blessés: Joe Pavelski (non divulgué), Joonas Donskoi (non divulgué)

Formation prévue de l'Avalanche
Gabriel Landeskog -- Nathan MacKinnon -- Alexander Kerfoot
Colin Wilson -- Carl Soderberg -- Mikko Rantanen
Derick Brassard -- J.T. Compher - Matt Nieto
Sven Andrighetto -- Tyson Jost -- Gabriel Bourque 

Ian Cole -- Erik Johnson
Nikita Zadorov -- Tyson Barrie
Samuel Girard -- Cale Makar

Philipp Grubauer
Semyon Varlamov

Retranchés: Mark Barberio, Vladislav Kamenev, Patrik Nemeth, Ryan Graves
Blessés: Matt Calvert (haut du corps)

Dans le calepin

Pavelski et Donskoi n'ont pas effectué le voyage. Les deux joueurs vont rater un troisième match de suite. Nyquist devrait rejoindre l'équipe en après-midi et sera en uniforme. Il se trouvait avec sa conjointe, qui a accouché… Andrighetto va remplacer Calvert, qui s'est blessé en fin de troisième période dimanche lorsqu'il a été mis en échec par Burns.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.