Skip to main content

Antti Raanta a donné signe de vie

Alors que les Coyotes s'attendaient à renouer avec Darcy Kuemper, le Finlandais a assuré la relève avec brio face au Tricolore

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Antti Raanta tenait à remettre les pendules à l'heure. Dans les heures qui ont précédé l'affrontement face aux Canadiens, le sujet de l'heure du côté des Coyotes avait été le possible retour au jeu de son homologue Darcy Kuemper.

Les compliments à l'égard du gardien no 1 de la formation - blessé depuis le 19 décembre - ont afflué : l'entraîneur Rich Tocchet et plusieurs joueurs ne se sont pas gênés pour le qualifier de meilleur joueur de l'équipe.

À LIRE AUSSI : Les Canadiens n'ont qu'eux à blâmer | Une défaite que le CH a avalée de travers

Ce qu'ils ne savaient pas encore, c'est qu'au même moment, sur la patinoire, Kuemper aggravait la blessure au bas du corps qu'il croyait guérie. Raanta a donc pris la relève et il a fait tout un travail devant la cage des Coyotes dans une victoire de 3-2 face aux Canadiens, lundi, repoussant 26 des 28 lancers dirigés vers lui.

« Ce sont des choses que nous ne pouvons pas contrôler, nous ne pouvons que surfer sur la vague », a commenté le défenseur Jakob Chychrun, qui a inscrit le but gagnant d'un boulet de la pointe avec une minute à faire au match. 

« Kuemper ne se sentait pas prêt à revenir au jeu et Raanta était visiblement prêt à faire le travail. Nous avons fait tout en notre pouvoir pour l'aider. Il nous a permis de demeurer dans le match et il a été notre meilleur joueur en désavantage numérique - parfait en six occasions. Il mérite tout le crédit. »

Ç'avait très mal commencé. Le Finlandais de 30 ans a cédé sur les troisièmes et quatrièmes tirs dirigés vers lui lors des deux premières minutes de jeu, et on croyait bien que le Tricolore allait s'amuser aux dépens des visiteurs tout au long de la soirée. Pas si vite, a dit Raanta. 

Il s'est dressé à plusieurs reprises et a résisté aux assauts des Canadiens jusqu'à la toute fin du match pour signer un deuxième gain en sept départs et pour aider les siens à mettre un terme à une série de six revers de suite à l'étranger. Au cours de cette série d'insuccès, le gardien a notamment encaissé une défaite de 3-2 en tirs de barrage face aux Blackhawks malgré une prestation de 42 arrêts.

« Il a bien joué ce soir, a vanté Taylor Hall, l'auteur du but égalisateur. C'est une victoire importante pour lui aussi. Il a accordé deux buts rapides et il savait qu'il était en mesure d'aller chercher les deux points malgré tout. Ça m'a rappelé son match contre Chicago. »

Video: ARI@MTL: Dvorak et Hall unissent leurs efforts

Les Coyotes n'ont pas fourni davantage de détails quant à l'état de santé de Kuemper, mais Raanta pourrait devoir garder le fort pour encore un petit bout. Il affiche désormais un dossier de 7-7-1, une moyenne de buts alloués de 2,92 et un taux d'efficacité de ,911 depuis que le no 1 est à l'écart du jeu.

La formation arizonienne aura bien besoin de lui puisqu'elle vient seulement de signer sa troisième victoire (3-5-2) à ses 10 dernières rencontres et qu'elle est au plus fort de la lutte pour une place en séries dans l'Association de l'Ouest.

La troupe de Tocchet a peut-être tourné le coin, lundi, alors qu'elle a finalement réussi à gagner un match serré, et ce malgré un retard hâtif de deux buts. Rappelons que sept de leurs huit dernières défaites étaient survenues par un écart de deux buts ou moins.

Cette leçon de résilience et de détermination leur servira probablement en cours de route et pourrait bien leur insuffler un peu de confiance à l'aube d'un deuxième match en deux soirs face aux Maple Leafs à Toronto (19h HE; TSN4, FS-ARI).

« On ne peut pas remballer nos choses et partir parce qu'on perd par deux buts, a fait valoir Hall. On parle souvent de résilience, mais c'est exactement ça. Tu ne peux pas marquer deux buts sur un tir. Tu dois simplement prendre le momentum et imposer le rythme graduellement. C'est ce que nous avons fait et ç'a rapporté. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.