Skip to main content

31 en 31 Analyse des Red Wings de Detroit pour les poolers

Plusieurs jeunes défenseurs de l'organisation sont dans la lutte pour un poste sur la première vague du jeu de puissance

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Du côté des poolers, nous vous offrons un joueur à cibler au cours de la prochaine campagne, un joueur à éviter, et un joueur à surveiller, qui pourrait devenir une carte cachée si les astres s'alignent. Aujourd'hui, les Red Wings de Detroit.

Si l'avenir s'annonce prometteur à Detroit, les options à court terme pour les poolers ne sont pas légion chez les Red Wings à l'heure actuelle. 

Les attaquants Dylan Larkin et Anthony Mantha vont amorcer les plus belles années de leur carrière et doivent être sélectionnés assez rapidement. Larkin pourrait s'approcher du plateau des 80 points si l'attaque massive des Red Wings débloque, alors que Mantha devrait surpasser les plateaux des 30 buts et 60 points pour la première fois de sa carrière.

Derrière eux, cependant, on retrouve de nombreux vétérans en perte de vitesse en attaque. Nul besoin de dire aux poolers que les meilleures années de Justin Abdelkader, Frans Nielsen, Darren Helm et Valtteri Filppula sont derrière eux.

31 EN 31 RED WINGS : Analyse de l'alignement | Les meilleurs espoirs | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

La relève commence à se pointer le bout du nez parmi les attaquants, avec des joueurs comme Michael Rasmussen et Evgeny Svechnikov. Andreas Athanasiou et Tyler Bertuzzi ont montré la saison dernière qu'ils pouvaient produire s'ils étaient placés dans une situation appropriée, notamment en obtenant du temps de glace en avantage numérique. En effet, après la date limite des transactions, Bertuzzi et Athanasiou ont surpassé Nielsen et Thomas Vanek au chapitre du temps de glace en supériorité numérique, ce qui leur a permis de terminer la saison en force (15 points en 19 matchs chacun).

À la ligne bleue, il est toujours risqué de miser sur Mike Green, dont le bilan médical des dernières années n'inspire aucune confiance. Au moment d'écrire ces lignes, le vétéran Niklas Kronwall était toujours sans contrat, alors les nombreux jeunes arrières de l'équipe pourraient se voir confier les rênes du jeu de puissance.

À cibler : Filip Hronek - Hronek a su gagner la confiance de l'entraîneur Jeff Blashill à mesure que la saison avançait. Après avoir disputé les six premiers matchs des Red Wings, il a été cédé à la Ligue américaine de hockey (LAH). Lorsqu'il a été rappelé à la mi-décembre, son utilisation était restreinte et il était cantonné à la deuxième vague du jeu de puissance. Sans surprise, il a été limité à un point en dix rencontres. Il a toutefois récolté sept points à ses neuf matchs suivants, sans pour autant voir son temps de glace augmenter en avantage numérique. Son rendement a toutefois forcé la main de Blashill, et au cours des 21 dernières parties de la campagne, il a été non seulement le défenseur le plus utilisé de l'équipe sur l'attaque massive, mais aussi le deuxième joueur le plus utilisé de l'équipe avec une moyenne de temps de glace de presque 22 minutes par match. Résultat : il a amassé 12 points, dont quatre en avantage numérique. Il est probable qu'il doive attendre une inévitable blessure à Green pour diriger la première vague du jeu de puissance, mais Hronek est de loin l'option la plus sûre à la ligne bleue des Red Wings.

Video: BOS@DET: Hronek marque sur réception

À éviter : Dennis Cholowski - Si Hronek a vu ses responsabilités augmenter en cours de saison, ce fut au détriment de Cholowski. Ce dernier est débarqué sur le radar des poolers en début de saison, alors qu'il a supplanté Green sur la première vague du jeu de puissance. Il en a profité pour récolter neuf points, dont cinq en avantage numérique, en 17 rencontres. Cholowski est demeuré un joueur intriguant pendant la majeure partie de la saison, puisqu'il a conservé sa place sur la première vague pendant 30 matchs de plus, soit jusqu'à ce que Hronek le déloge de là. Il n'a toutefois pu faire mieux que quatre points au cours de cette période. Cholowski a finalement été cédé à la LAH afin qu'il retrouve ses repères et sa confiance. L'arrière de 21 ans a eu sa chance, mais il devra maintenant patienter avant d'obtenir les mêmes responsabilités.

À surveiller/carte cachée : Taro Hirose - Hirose est loin d'être le nom le plus connu dans la formation des Red Wings, mais son parcours devrait convaincre les poolers de lui accorder une chance. Hirose a terminé à égalité au premier rang des pointeurs de la NCAA la saison dernière et a été finaliste au trophée Hobey-Baker, remis au meilleur joueur du circuit universitaire. Les Red Wings lui ont accordé un contrat lorsque sa saison a pris fin avec l'Université Michigan State, et il est passé directement dans la LNH. L'attaquant de 23 ans n'a pas raté sa rentrée en amassant un point à chacun de ses cinq premiers matchs, et il a conclu la saison avec sept points en dix rencontres. Hirose est loin d'être le plus costaud (5 pieds 10 pouces, 160 livres), mais ses aptitudes offensives ne font aucun doute. S'il parvient à s'accrocher à un poste sur l'un des deux premiers trios et à obtenir du temps de glace régulier en avantage numérique, une récolte de 40 points et plus est tout à fait envisageable.

Video: BOS@DET: Hirose fait 4-3 avec son 1er but dans la LNH

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.