Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

On efface et on recommence

Les Canadiens ont complété leur première semaine du calendrier préparatoire en subissant une quatrième défaite en autant de sorties

par Hugo Fontaine @canadiensMTL / canadiens.com

OTTAWA - Le Tricolore ne sera pas fâché d'amorcer la deuxième partie de son camp d'entraînement.

Avec 45 joueurs toujours au camp d'entraînement avant le début du match, Claude Julien a poursuivi ses expériences samedi en utilisant une formation composée en très grande majorité de joueurs n'ayant à peine ou pratiquement aucune expérience de la Ligue nationale. 

L'entraîneur-chef montréalais avait affirmé plus tôt dans la journée que c'était important pour le développement des jeunes qu'ils disputent le plus de rencontres possible afin d'assimiler le système de jeu de l'équipe. C'est d'ailleurs pour cette raison que sept d'entre eux en étaient face aux Sénateurs, à leur troisième partie depuis le début du camp.

Ce manque d'expérience n'est pas nécessairement la raison qui explique la défaite de 5 à 1 que le Bleu-Blanc-Rouge a subie au Centre Canadian Tire, face à une équipe un peu plus aguerrie. Mais avec encore une semaine à faire au camp et quatre autres parties présaisons au programme, l'heure des expérimentations tire à sa fin et celle de la prise des décisions se rapproche.

Video: Charles Hudon sur son match de samedi

«C'est difficile quand t'as beaucoup de joueurs de la Ligue américaine. Ça fait beaucoup de nouveaux joueurs en même temps. Quand il y en a un qui arrive à la fois, c'est un ajustement facile. Il y en avait plusieurs pour qui c'est tout nouveau, ce qui explique pourquoi quelques-uns dans certaines situations de jeu n'ont pas fait la bonne chose. Ça casse le rythme des autres, mais ce ça arrive. Côté hockey il faut regarder ça d'un œil objectif et voir les bonnes choses que ceux faites par ceux de qui on s'en attendait», a admis Claude Julien, quelques minutes avant que le Tricolore annonce avoir cédé Daniel Audette, David Broll, Jérémy Grégoire et Brett Lernout au camp du Rocket.

Cette chimie qui est encore en mode préparation, ce ne sont pas uniquement les entraîneurs qui savent que c'est un processus en développement, les joueurs le savent également. Particulièrement les nouveaux comme Karl Alzner, qui disputait seulement un deuxième match préparatoire avec les Canadiens. 

Alors que son équipe a de nouveau connu des difficultés à trouver le fond du filet, le vétéran défenseur souligne que la chimie n'est pas un élément uniquement réservé à l'attaque, mais en défensive aussi. Lorsqu'elle sera à point, les résultats seront meilleurs et les buts alloués diminueront selon lui.

«On ne pense pas toujours qu'il y a une chimie en zone neutre ou en zone défensive. On dirait que c'est ce qui manque maintenant. Ça vient avec le travail lors des entraînements et lors des séances vidéo. Je suis un très bon exemple. J'ai évolué dans un système différent et j'ai besoin de temps pour m'adapter. Je crois que nous sommes tous des personnes visuelles. Nous serons meilleurs plus nous le pratiquerons», a mentionné celui qui a terminé la partie avec un différentiel de moins-1 en 18 min 48 s sur la patinoire. 

Video: Karl Alzner à propos de la chimie dans l'équipe

Toutefois, malgré les nombreux points négatifs ou ceux à peaufiner, Charles Hudon a démontré encore une fois samedi ce qu'il avait affirmé haut et fort avant même le début du camp : qu'il voulait forcer la main des dirigeants montréalais en les convaincants de le garder avec le grand club.

Le choix de cinquième tour du Tricolore en 2012 a de nouveau été menaçant tout au long de la rencontre aux côtés de Tomas Plekanec et d'Artturi Lehkonen. En plus d'avoir inscrit son deuxième but du camp en deuxième période, l'attaquant de 23 ans a donné du fil à retordre au gardien Craig Anderson à quelques reprises.

Malgré une autre belle performance, il ne veut pas crier victoire trop rapidement, sachant qu'il a encore beaucoup de travail à faire avant de se dénicher un logement à temps plein à Montréal.

Video: Charles Hudon inscrit le Tricolore à la marque

«C'est difficile de voir les bons coups après une défaite de même. On a fait de beaux jeux tout au long du match. On a été bons en avantage numérique les trois ensemble. J'ai fait quelques petites erreurs que je dois améliorer. Ce n'était pas mon meilleur match c'est sûr et certain. On va retourner à la maison pour travailler sur les petits détails que Claude nous demande depuis le début du camp. Je veux toujours en faire plus que j'en démontre», a indiqué celui qui est dorénavant le meilleur buteur du Tricolore au camp d'entraînement. 

«Je contrôle ce que je peux contrôler et c'est sur la patinoire. Le reste, ce n'est pas à moi de le faire», a conclu Hudon.

En voir plus