Skip to main content

Un effort collectif propulsera les Devils vers la Coupe Stanley

Une attaque équilibrée et les performances de Keith Kinkaid aideront le New Jersey à réaliser un quatrième triomphe

par Mike G. Morreale @mikemorrealenhl / Journaliste NHL.com

Les Devils du New Jersey remporteront la Coupe Stanley parce qu'ils possèdent une attaque équilibrée menée par Taylor Hall et un gardien (Keith Kinkaid) qui connaît présentement la meilleure séquence de sa carrière.

Hall est une menace chaque fois qu'il saute sur la glace. Il a établi des marques personnelles dans la LNH au chapitre des buts, des aides, des points et des points en avantage numérique. L'idée de pouvoir participer aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la première fois depuis le début de sa carrière de huit saisons dans la LNH est toute la motivation dont il a besoin pour élever son jeu d'un cran sur la plus grande scène.

Kinkaid a été un pilier de l'équipe au moment où elle en avait le plus besoin, lui qui est devenu le premier réserviste des Devils à signer 20 victoires depuis Scott Clemmensen (25) en 2008-09. Kinkaid a effectué des arrêts cruciaux dans les moments importants au cours des derniers matchs de la saison.

Video: TOR@NJD: Kinkaid sort le bouclier contre Matthews

Kyle Palmieri, Miles Wood, Brian Boyle, Stefan Noesen, Brian Gibbons et Travis Zajac, ainsi que les recrues Nico Hischier, Jesper Bratt et Blake Coleman, fournissent aux Devils une des attaques les plus équilibrées parmi les équipes dans les séries. Évoluant entre Coleman et Noesen, Zajac pilote un solide trio défensif qui est parvenu à freiner plusieurs des meilleurs trios offensifs dans la LNH.

Du côté défensif, le capitaine Andy Greene et Sami Vatanen ont formé une solide paire défensive. La recrue Will Butcher, 23 ans, dirige l'attaque à cinq des Devils. Il a établi des records d'équipe pour le nombre d'aides et de points par un défenseur recrue, et il est prêt à participer à son premier tournoi printanier dans la LNH.

L'entraîneur John Hynes a souvent pris de bonnes décisions, sachant quand il lui fallait retrancher des joueurs, comment gérer le temps de glace et quoi faire en l'absence de l'attaquant Marcus Johansson (commotion cérébrale) pendant 53 matchs cette saison.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.