Skip to main content

Suzuki était la cible pour le CH

L'attaquant de 19 ans a récolté 100 points la saison dernière dans la Ligue de hockey de l'Ontario

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

LAVAL-SUR-LE-LAC - Lorsqu'il a vu que les Canadiens avaient entre autres fait l'acquisition de l'attaquant Nick Suzuki en retour de Max Pacioretty en se réveillant lundi matin, Victor Mete savait que le directeur général Marc Bergevin venait de conclure une bonne affaire.

Le défenseur des Canadiens a trop souvent été aux premières loges des prouesses de son nouveau coéquipier à l'époque où il s'alignait encore pour les Knights de London dans la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL).

« Nous affrontions son équipe (l'Attack d'Owen Sound) six fois par saison, a expliqué Mete. Il a de bonnes mains et c'est un marqueur. Il jouait souvent sur le premier trio et il était difficile à contenir. [...] Je pense que ses statistiques étaient assez bonnes contre nous. »

Vérification faite, au cours des deux saisons où les deux jeunes hommes ont croisé le fer dans la OHL, Suzuki a amassé six buts et sept mentions d'aide en 11 rencontres face aux Knights. Il a même connu un match de six points (un but, cinq aides) contre London en février 2017 alors que Mete était sur la touche.

« Il a récolté 96 et 100 points au cours des deux dernières saisons », a fait valoir Mete à propos du choix de première ronde (no 13) des Golden Knights en 2017. « S'il peut faire la même chose dans la LNH, il sera un joueur spécial. »

Un joueur spécial. C'est ce que l'autre équipe devait absolument accepter de céder si elle voulait mettre la main sur Pacioretty.

À LIRE : Pacioretty échangé aux Golden Knights | Contrat d'un an pour McCarron avec les Canadiens

Le Tricolore a peut-être aussi mis la main sur l'ailier gauche Tomas Tatar, mais c'est lorsque le nom de Suzuki a été inclus dans les discussions que Bergevin a véritablement commencé à tendre l'oreille.

L'attaquant de 19 ans peut jouer au centre et à l'aile et fait partie de l'élite au pays. Il devrait - à moins d'une surprise - jouer un rôle important au sein de la formation canadienne au prochain Championnat mondial junior, lui qui a été retranché l'an dernier à 18 ans.

« Pour nous, la clé était d'obtenir un espoir de première qualité, a affirmé Bergevin. Certains pourraient penser que c'est un espoir de second plan, mais évidemment, Vegas le voyait comme l'un de leurs meilleurs espoirs.

« Nous le voyions ainsi à son année de repêchage et c'est encore le cas aujourd'hui. Nous avons mis la main sur un joueur rapide, habile et qui apporte beaucoup d'offensive à notre équipe. C'était la clé et nous avons été capables de l'obtenir. »

Bientôt à Montréal?

La question est maintenant de savoir à quel moment Suzuki pourrait faire le saut chez les Canadiens. Il n'est pas impossible qu'il réussisse à percer la formation dès cette saison, mais la lutte sera féroce puisque le Tricolore compte sur au moins 15 attaquants ayant terminé la dernière campagne dans la LNH.

Mais s'il fait le travail au camp d'entraînement et qu'il démontre qu'il est prêt à passer à la prochaine étape comme l'a fait Mete l'an dernier, Suzuki aura sa place - parole de Claude Julien.

« En fin de compte, je vais avoir des décisions à prendre à la fin du camp d'entraînement, a dit l'entraîneur. C'est difficile. Au moment où on se parle, il y a beaucoup de nouveaux visages qui vont arriver et qui vont vouloir se faire valoir. Ça va être une bonne compétition.

« Nous avons fait de la place pour Victor l'an passé parce qu'il l'a mérité. L'attitude ne change pas de notre côté par rapport à ça. Si un joueur mérite d'être ici, il va être ici. Nous allons lui faire de la place. S'il y a des joueurs qui arrivent ici et qui surprennent, c'est sûr que nous allons les garder avec l'équipe. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.