Skip to main content

Poolers : Trois joueurs qui pourraient vous aider cette semaine

Après un début de saison plus ou moins réussi, Strome, Staal et Brassard font flèche de tout bois

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

L'un des outils à la portée des poolers est le ballottage, là où se trouvent les joueurs non réclamés de leur ligue. Tout au long de la saison, je vais suggérer chaque semaine aux poolers quelques noms de joueurs qui pourraient se trouver au ballottage, et qui pourraient les aider pour la semaine à venir.

Sans plus tarder, voici trois joueurs que les poolers devraient cibler en vue de la prochaine semaine, et qui ont de bonnes chances d'être disponibles dans leur pool, puisqu'ils ont été réclamés dans moins de 20 pour cent des ligues sur Yahoo.

Poolers : Le top-100 des attaquants de la LNH | Le top-50 des défenseurs | Le top-25 des gardiens 

Veuillez prendre note que dans les ligues standard de Yahoo, les semaines commencent le lundi pour se terminer le dimanche.

Ryan Strome, Rangers de New York (23 pour cent) - Le matin du 24 octobre, Ryan Strome connaissait tout de même une bonne séquence. Il venait d'amasser ses quatre premiers points de la saison, quatre mentions d'aide, à ses cinq derniers matchs. Il venait même de récolter son premier point de la saison en avantage numérique à sa dernière rencontre. Les choses allaient se mettre à mieux aller encore à partir du soir même, alors que son entraîneur David Quinn a décidé de le jumeler avec Artemi Panarin à forces égales. Strome a récolté sept points (quatre buts, trois passes) en quatre parties depuis, en plus de présenter un différentiel de plus-4 et d'ajouter deux points sur le jeu de puissance. Le cinquième choix au total du Repêchage 2011 de la LNH compte maintenant 11 points en 11 parties depuis le début du calendrier, et comme les Rangers vont disputer quatre matchs cette semaine, le moment ne peut être mieux choisi pour ajouter Strome à votre formation.

Eric Staal, Wild du Minnesota (22 pour cent) - À l'image du Wild, les sept premiers matchs de la saison d'Eric Staal ont été très difficiles. Staal a été limité à une mention d'aide, 10 tirs, et un atroce différentiel de moins-10. Staal a toutefois retrouvé son élan au cours des sept matchs suivants, ce qui coïncide presque parfaitement avec le retour au jeu de Mats Zuccarello, qui s'était absenté en raison d'une blessure. Staal a été blanchi une seule fois au cours de cette séquence, et a explosé pour neuf points (quatre buts, cinq passes), dont trois en avantage numérique, en plus de décocher 18 lancers. Comme l'attaque du Wild n'a inscrit que 19 buts au cours de la séquence fructueuse de Staal, il est juste de dire qu'il joue un rôle central dans l'offensive de l'équipe. Le Wild va notamment affronter les Sharks de San Jose cette semaine, eux qui ont accordé 3,73 buts par rencontre cette saison, la quatrième pire moyenne de la Ligue.

Derick Brassard, Islanders de New York (2 pour cent) - L'adaptation à un nouvel environnement n'a pas semblé facile pour Brassard, lui qui a paraphé une entente d'une saison avec les Islanders au cours de la saison morte. Après huit matchs, il n'avait qu'une malheureuse mention d'aide à sa fiche, et il avait franchi le cap des 15 minutes d'utilisation dans un match à une seule reprise. C'est alors que l'entraîneur Barry Trotz lui a fait cadeau de deux nouveaux compagnons de trio, Anthony Beauvillier et Brock Nelson, ainsi que d'un temps de glace majoré de quelques minutes, alors que Brassard a vu de l'action pendant plus de 16 minutes au cours de trois de ses cinq derniers duels. Résultat : Brassard a marqué un but à chacun de ses cinq derniers matchs en plus d'ajouter une passe. Il présente aussi un différentiel de plus-6 et a décoché 14 tirs, soit une moyenne bien supérieure aux 10 lancers qu'il avait réussis à ses huit premières rencontres. Les Islanders seront en action à trois reprises cette semaine, notamment contre deux des pires défensives de la LNH, les Sénateurs d'Ottawa et les Panthers de la Floride.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.