Skip to main content

LNH.com simule le reste de la saison et les séries éliminatoires

Le Lightning de Tampa Bay va remporter la Coupe Stanley selon le jeu Franchise Hockey Manager 4

par Jean-François Giguère / Collaborateur LNH.com

La date limite des transactions dans la LNH est maintenant chose du passé et la poussière commence à retomber. Les joueurs qui ont changé d'adresse trouvent peu à peu leurs repères dans leurs nouveaux environnements, les favoris fourbissent leurs armes en vue des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, alors que d'autres équipes mettent le paquet pour accéder au grand bal printanier.

Les directeurs généraux n'ont pas de boule de cristal pour savoir s'ils ont pris les bonnes décisions. Alors, LNH.com s'est livré à un petit exercice pour tenter de déterminer qui avait tiré son épingle du jeu et qui avait perdu son pari.

Nous avons simulé le reste de la saison et les séries éliminatoires à l'aide de Franchise Hockey Manager 4, un jeu où l'on assume le rôle de directeur général et/ou d'entraîneur d'une équipe de la LNH, et voici comment pourraient se dérouler les prochaines semaines et qui remportera les grands honneurs cette année.

Commençons par l'Association de l'Est et la section Atlantique. Pas de grandes surprises ici. Le Lightning de Tampa Bay, les Bruins de Boston et les Maple Leafs de Toronto se sont facilement qualifiés. À la date limite, quatre points séparaient ces trois formations et à la fin de la saison dans notre simulation, six points les séparent.

Dans la section Métropolitaine, les Penguins de Pittsburgh et les Capitals de Washington se sont approprié les deux premières positions, alors que les Blue Jackets de Columbus se sont hissés au troisième rang en conservant un excellent dossier de 14-4-2 à leurs 20 derniers matchs.

La course pour les deux places de quatrième as s'est avérée des plus palpitantes. Les Flyers de Philadelphie ont connu une vilaine série de huit défaites consécutives pour chuter au quatrième rang de la section Métropolitaine, mais ils sont parvenus à s'accrocher à la première place de quatrième as.

Les Hurricanes de la Caroline ont conclu la saison avec quatre victoires consécutives pour devancer les Devils du New Jersey, qui ne se sont jamais remis d'une séquence de 2-7-1 en mars, et les Islanders de New York et ainsi mettre la main sur la deuxième place de quatrième as dans l'Association de l'Est. Les Devils et les Islanders ont donc raté les séries par seulement un point.

Et les Canadiens dans tout ça? La fin de l'année a été des plus pénibles et l'équipe a conclu le calendrier régulier avec seulement 66 points, ils en avaient 55 avant la date limite en réalité, pour prendre le 29e rang au classement général, trois points devant les Coyotes de l'Arizona en dernière place. 

 

Dans l'Association de l'Ouest, le conte de fées des Golden Knights de Vegas s'est poursuivi et ils ont remporté le trophée des Présidents, remis à la meilleure équipe en saison régulière, grâce à une récolte de 120 points. Ils ont conservé un incroyable dossier de 16-3-2 après la date limite. 

Derrière eux, dans la section Pacifique, les Sharks de San Jose ont pris le deuxième rang et les Kings de Los Angeles ont terminé en force avec 12 victoires à leurs 18 derniers matchs pour se hisser à la troisième place et ainsi écarter les Ducks d'Anaheim des séries.

Dans la section Centrale, la lutte a été serrée, mais les Predators de Nashville, le Wild du Minnesota et les Stars de Dallas se sont qualifiés pour les séries en prenant les trois premières places de la section. Les Stars ont devancé les Jets de Winnipeg au troisième rang en raison de leur nombre supérieur de victoires. 

Les Jets et les Blues de St. Louis, qui ont montré un dossier de 12-6-1 après la date limite, se sont donc approprié les première et deuxième places de quatrième as grâce à des récoltes de 107 et 97 points, respectivement.

L'Avalanche du Colorado, qui était toujours dans la course à la véritable date limite des transactions, n'a pu tenir le rythme dans notre simulation en remportant seulement quatre de leurs 20 derniers matchs.

 

Voilà donc à quoi ressemblait le portrait à l'aube des séries éliminatoires. Et comme vous pouvez le constater dans l'image ci-dessous, le Lightning a confirmé ce que plusieurs anticipaient en remportant la Coupe Stanley pour la deuxième fois de son histoire.

Le Lightning s'est facilement défait des Hurricanes en première ronde des séries de l'Association de l'Est, mais il lui a fallu sept parties pour éliminer les Bruins en deuxième ronde et les surprenants Blue Jackets en finale d'association.

Les Penguins ont été incapables de défendre leur titre pour ainsi devenir la première équipe à gagner la Coupe Stanley trois années de suite depuis les Islanders de New York au début des années 1980. Ils ont été éliminés au deuxième tour par les Blue Jackets, qui avaient auparavant eu raison des Capitals en cinq parties.

Dans l'Ouest, les Golden Knights ont continué sur leur lancée en défaisant les Blues en première ronde, mais leur saison de rêve a pris fin au deuxième tour, lorsqu'ils se sont butés aux étonnants Kings. La formation expérimentée de Los Angeles a balayé les Sharks en première ronde pour ensuite se frayer un chemin jusqu'en Finale de la Coupe Stanley.

Les Predators, qui ont terminé la saison régulière au deuxième rang du classement général, croyaient sûrement pouvoir retourner en finale pour une deuxième année consécutive après avoir disposé assez facilement des Jets et du Wild. Ils ont chèrement vendu leur peau, mais ils se sont malgré tout inclinés en six parties contre les Kings en finale de l'Association de l'Ouest. 

Ainsi, une équipe largement favorite, le Lightning, s'est mesurée à une équipe négligée, les Kings, en finale de la Coupe Stanley. Tampa a vite pris les devants 3-0 dans la série pour éventuellement l'emporter en cinq matchs.

Donc, le Lightning, qui avait frappé fort à la date limite des transactions en allant chercher Ryan McDonagh à New York, a gagné son pari. L'acquisition de Dion Phaneuf, plus tôt en février, semble aussi avoir profité aux Kings. Quant aux autres formations qui sont allées chercher des renforts à la date limite ou juste avant, meilleure chance la prochaine fois.

Bien sûr, ceci n'est qu'une simulation et il faut prendre tout cela avec un grain de sel. Il reste encore plusieurs matchs à jouer en saison régulière et qui sait ce qui pourrait arriver. La réalité dépasse parfois la fiction. 

En voir plus