Skip to main content

Les Canadiens résistent à la remontée des Kings

Shea Weber dirige l'attaque avec deux buts et Montréal défait Los Angeles 3-2 au Centre Bell, samedi

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste LNH.com

MONTREAL - Dans la catégorie des matchs à ne pas échapper pour les Canadiens de Montréal, celui contre les Kings de Los Angeles samedi occupait une place de choix.

L'entraîneur Claude Julien a vu à garder le niveau de concentration de ses troupiers élevé dans leur préparation et, même si le résultat n'a pas été un Picasso, ils ont répondu à l'appel en signant un gain de 3-2 au Centre Bell.

Le capitaine Shea Weber a montré la voie en y allant d'un doublé en avantage numérique, ses 100e et 101e filets en supériorité dans la LNH, et Carey Price a repoussé 31 lancers devant le filet. Le vétéran joueur de centre Nate Thompson a été l'autre contributeur du CH (9-5-3), contre son ancienne équipe. Jonathan Drouin a récolté deux passes.

Anze Kopitar et Blake Lizotte, avec son premier but en carrière dans la LNH, ont fourni la réplique des Kings (5-11-1). Jonathan Quick a bloqué 34 tirs.

Julien avait concocté une refonte des trios à l'attaque en vue du duel, qualifiant le rendement de l'équipe « d'ordinaire » dans ses trois derniers matchs (1-1-1).

« Ç'a été un de nos meilleurs matchs dans nos quatre derniers, s'est encouragé Julien. Le score a été serré, mais nous avons peu donné aux Kings, surtout en deuxième période. »

Le pilote a réuni Ben Chiarot et Weber en défense pour la deuxième fois en trois rencontres, mais il n'envisage pas de les jumeler pour de bon. 

Video: LAK@MTL : Le Tricolore l'emporte 3 à 2 face aux Kings

Efficaces face au trio de Patrice Bergeron des Bruins de Boston, mardi, Chiarot et Weber ont remis ça contre le trio de Kopitar.

« Ma philosophie demeure la même. Ça va dépendre de l'identité de nos adversaires, a répété Julien. Il faudra parfois les utiliser ensemble afin d'affronter de gros trios. »

Le Tricolore a réussi ses trois buts en première période, avant de s'accrocher devant des « Rois de la Californie » qui ont perdu beaucoup de leur lustre ces dernières années.

Weber à la volée

La soirée s'est amorcée lentement, avant que les Canadiens ne frappent avec la vitesse de l'éclair à la 11e minute de jeu.

Weber a ouvert le score en mettant fin à une disette de quatre matchs de l'équipe en supériorité numérique de façon inusitée, à 10:13. Le géant défenseur a fait l'étalage de ses talents de baseballeur en fouettant la rondelle à ras de glace sur le retour de sa propre frappe qui venait d'être bloquée par le défenseur Matt Roy.

Thompson a doublé l'avance 15 secondes d'action plus tard, en concrétisant la passe d'Artturi Lehkonen à la droite du filet.

C'étaient les premiers buts que Quick cédait au Centre Bell depuis le 31 janvier 2009. Il avait obtenu deux jeux blancs à Montréal depuis ce temps.

Les hôtes ont fait 3-0 pendant un autre jeu de puissance, à 18:48. Weber y est allé d'une autre frappe qui a surpris Quick du côté rapproché.

« Ce n'était pas une question de faire des ajustements, de modifier l'échec-avant ou quoique ce soit, a affirmé l'entraîneur des Kings Todd McLellan, en parlant de la première période des siens. Il fallait que les joueurs, tout un chacun et en groupe, décident de la façon qu'ils voulaient jouer pour les 40 minutes suivantes. Ils ont choisi la bonne voie. »

Les Kings ont fait renaître l'espoir en profitant d'une attaque massive tôt dans le deuxième tiers, à 2:41. Kopitar a pu s'élancer de toutes ses forces directement de l'enclave sur réception de la passe d'Alex Iafallo.

Les Canadiens ont par la suite laissé filer l'occasion de porter un dur coup à leurs adversaires, en faisant chou blanc trois fois de suite en supériorité, incluant une double pénalité mineure imposée à Kyle Clifford pour bâton élevé.

« En première période, nous avions été vigilants dans notre exécution et notre sélection de jeux en supériorité, a commenté Julien. En deuxième, nous avons connu des ratés en entrée de territoire adverse. Nous avons tout de même créé quelques chances de marquer, mais nous n'avons pas pu augmenter l'écart et ç'a donné de l'espoir aux Kings pour le reste du match. Si nous avions pu marquer, en avant 4-1 après deux périodes, ç'aurait été moins stressant en troisième période. »  

Le troisième vingt n'a pas été des plus enlevantes, mais le CH a vu à le rendre intéressant. Lizotte a fait 3-2 à 6:56 de la fin.

Le jeu s'est animé et Quick a réalisé l'arrêt de la rencontre devant Tomas Tatar qui a tiré à bout portant.

Les Kings ont passé la dernière minute et demie à attaquer, mais sans être très menaçants.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.