Skip to main content

Un réveil qui tombe pile

Les Bruins ne voulaient surtout pas se retrouver en recul 1-3 devant leurs partisans, samedi

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

COLUMBUS - Le réveil des joueurs vedettes est tombé pile pour les Bruins qui vont respirer plus d'aise à leur retour à Boston. Ils ne voulaient surtout pas se retrouver en recul 1-3 devant leurs partisans, samedi.

« En séries, c'est beau d'avoir des chances de marquer, mais tu veux des résultats. Ça fait du bien de finalement avoir des résultats », a déclaré Patrice Bergeron après avoir été un des artisans de la victoire de 4-1 des siens contre les Blue Jackets de Columbus dans le match no 4 au Nationwide Arena.

À LIRE : Bergeron et Pastrnak sonnent la charge face aux Blue Jackets

L'entraîneur Bruce Cassidy avait réuni David Pastrnak avec Bergeron et Brad Marchand. Le trio a rapidement donné l'avance aux Bruins. Pastrnak a fait mouche à 3 :33.

« C'est toujours bon de marquer les premiers, a souligné le gardien Tuukka Rask. On dirait que l'équipe qui réussit à prendre les devants et qui joue avec l'avance réussit à s'imposer sur l'autre. Ç'a été un autre match d'un écart d'un but jusque vers la fin. Nous voulions repartir de Columbus avec au moins une victoire, c'est chose faite. »

Video: BOS@CBJ, #4: Pastrnak déjoue Bobrovsky sur réception

Les unités spéciales sont à l'honneur depuis le début. L'équipe qui a marqué en supériorité numérique a remporté chacun des matchs jusqu'à maintenant. 

« C'est devenu une série d'unités spéciales », a tranché l'ailier Cam Atkinson des Blue Jackets. 

Les Bruins ont inscrit deux buts jeudi, mais ils ont joué avec le feu. Les Blue Jackets se sont vu offrir une multitude d'occasions de marquer avec un joueur de plus, incluant un tir de pénalité en première période.

« C'était un aspect que nous devions améliorer, mais d'un autre côté il faut faire des ajustements parce que nous ne pouvons pas continuer de trop nous commettre et de leur donner des chances à profusion, a relevé Bergeron. Ils ont même eu un tir de pénalité Tuukka a dû faire un arrêt important. Il nous a permis de nous reprendre parce que nous avons marqué en supériorité tout juste après. »

Cassidy a trouvé que les Bruins s'en étaient un peu trop remis au brio de Rask, auteur de 39 arrêts.

« Tuukka a été très solide, nous souhaitons qu'il reste au sommet de son art, mais de trop se fier à son gardien pour l'emporter n'est pas une bonne recette. Il a plus que fait sa part ce soir, mais vous avez habituellement besoin que vos meilleurs joueurs produisent. »

Video: BOS@CBJ, #4: Rask stoppe le tir de pénalité de Jenner

Chez les Blue Jackets, l'entraîneur John Tortorella estimait que ses troupiers étaient en bonne position avant la troisième période.

« Nous avons écopé de trop de pénalités, a-t-il déploré. Nous ne nous aidons pas. Je trouvais que nous jouions bien et ça me donnait de l'espoir pour la troisième période. 

« Les pénalités ont été l'aspect de notre jeu le plus décevant pour moi parce qu'elles sont venues briser notre rythme. »

Tortorella n'a pas dû apprécier la pénalité qu'a écopée Pierre-Luc Dubois avec 4 :01 à écouler en troisième période, la seule pénalité mineure de l'équipe en troisième période, au moment où les Bruins menaient 3-1. Bergeron a mis le match hors de portée à 17 :30.

Video: BOS@CBJ, #4: Bergeron marque sur le retour en A.N.

Au total, les Blue Jackets ont donné six chances aux Bruins en supériorité numérique.

« Nous devons absolument éviter toutes ces pénalités inutiles en zone adverse », a souligné Atkinson.

Sans Nash

Les Blue Jackets ont été privés des services de l'attaquant de soutien Riley Nash, jeudi. L'entraîneur Tortorella a donc réintégré le Français Alexandre Texier dans la formation.

« Je n'ai aucune idée de ce qui va arriver avec lui (Nash), a dit Tortorella. J'aimais la composition des trios. Il nous a certainement manqué, c'est un joueur dote d'un bon sens du jeu. La défaite ne peut pas être imputable à son absence. J'ai aimé le travail des trios formés. »

Texier a été utilisé avec Alexander Wennberg et Ryan Dzingel. En troisième période, Tortorella a muté Texier avec Boone Jenner et Josh Anderson. Dzingel a été l'attaquant de l'équipe le moins utilisé, avec 5 :06 de temps de jeu.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.