Skip to main content

La route vers la Finale en dix moments

Plusieurs moments clés ont permis aux Golden Knights et aux Capitals de se battre pour la Coupe Stanley

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

Les présentes séries éliminatoires de la Coupe Stanley auront été remplies de rebondissements, mais surtout, de moments charnières pour les Capitals de Washington et les Golden Knights de Vegas, les deux équipes finalistes à cette grande danse du printemps.

Avant que ne se mette en branle ce duel final lundi (20h HE; NBC, CBC, TVAS, SN), voici en images cinq moments clés du parcours de ces deux formations vers la grande finale.

 

Golden Knights

 

5. Du hockey de séries

À leur première sortie en séries éliminatoires, face aux Kings de Los Angeles, Vegas a dû se rabattre sur sa défensive. Les Golden Knights l'ont emporté 1-0 sur les Kings grâce à un but de Shea Theodore et ils ont surtout prouvé à leurs détracteurs, et probablement à eux-mêmes, qu'ils étaient en mesure de jouer du hockey de séries éliminatoires, où il faut être opportuniste et se serrer les coudes dans sa propre zone. Avec ce blanchissage, le gardien Marc-André Fleury posait la première pierre d'un printemps phénoménal.

Video: LAK@VGK, #1: Theodore marque un but historique

 

4. Les héros obscurs

Le parcours des Golden Knights cette saison aura été l'affaire des héros sortis de l'ombre, ce qui est plus que normal pour une équipe formée de joueurs qui n'ont pas été protégés par leur équipe en vue du repêchage d'expansion 2017.

C'est justement un héros obscur qui a permis aux Golden Knights d'atteindre la Finale de la Coupe Stanley. Ryan Reaves ne comptait qu'un seul but en carrière en 42 matchs éliminatoires lorsqu'il a fait dévier le tir de Luca Sbisa derrière Connor Hellebuyck lors du match no 5 de la finale de l'Association de l'Ouest. Un jeu qui s'est avéré être le but gagnant, inscrit par un joueur de quatrième trio dont la principale tâche dans cette série avait été de déranger le défenseur des Jets Dustin Byfuglien.

Video: VGK@WPG, #5: Reaves donne l'avance à Vegas

 

3. Du plaisir, c'est bien tout ce que je veux

Marc-André Fleury a rompu avec le cliché du gardien qui tient à être dans sa bulle à ce moment-ci de l'année. On l'a vu faire la vague avec les partisans, jongler avec la rondelle ou encore sourire à pleines dents après un arrêt. La scène la plus révélatrice captée par les caméras a été celle où on le voit chatouiller l'attaquant des Jets Blake Wheeler lors d'une escarmouche à proximité de son filet.

Video: WPG@VGK, #3: Fleury chatouille l'oreille de Wheeler

Alors que le stress a l'habitude d'envahir les équipes lors des séries éliminatoires, les Golden Knights, malgré la faible expérience de cette équipe, n'ont jamais cessé d'avoir du plaisir, ce qui a assurément contribué à leur succès.

 

2. Le premier trio se réveille

William Karlsson, Jonathan Marchessault et Reilly Smith n'ont pas connu une série de première ronde productive face aux Kings. Seul le Québécois a inscrit un filet en quatre parties contre Los Angeles. Le réveil offensif s'est toutefois produit lors du match no 1 de la deuxième ronde face aux Sharks de San Jose. Marchessault a marqué une fois et le premier trio a cumulé neuf points dans cette rencontre. Deux jours plus tard, c'est William Karlsson qui a marqué deux fois, puis lors du troisième duel, les trois membres du premier trio ont battu le gardien Martin Jones. Cette unité a finalement récolté huit buts et 25 points en six rencontres contre les Sharks.

Video: SJS@VGK, #1: Marchessault fait vibrer les cordages

 

1. Fleury vole Scheifele

Le troisième match de la finale de l'Association de l'Ouest entre Vegas et Winnipeg a été l'affaire de deux hommes : Marc-André Fleury et l'attaquant des Jets Mark Scheifele. Avec une série à égalité 1-1, Scheifele a inscrit le premier des siens à 5:28 en deuxième période pour porter la marque à 1-1. Il semblait en voie de donner l'avance aux Jets quand deux de ses tirs ont été bloqués de manière spectaculaire par Fleury. Deux vols qui ont permis aux Golden Knights de se relancer, marquer deux fois et prendre l'avance 3-1 avant la fin de l'engagement, en route vers un gain de 4-2. Vegas n'a plus perdu depuis, éliminant les Jets en cinq parties.

Video: WPG@VGK, #3: Fleury réalise deux arrêts sensationnels

 

Capitals

 

5. Oshie retrouve sa touche

L'attaquant T.J. Oshie a connu un passage à vide face au Lightning de Tampa Bay en finale de l'Association de l'Est. L'Américain n'a pas été en mesure de trouver le fond du filet lors des cinq premiers matchs de la série, pour un total de six rencontres sans but. Oshie a débloqué au meilleur moment. Il a inscrit le but gagnant lors du match no 6, puis a complété la marque dans un filet désert pour assurer la victoire de 3-0 des siens et forcer la tenue d'une septième partie.

Video: TBL@WSH, #6: Oshie ouvre la marque en A.N.

 

4. Holtby reprend son filet

Après avoir connu une saison difficile pour les Capitals, c'est du bout du banc que le gardien Braden Holtby a amorcé les séries éliminatoires. La situation a duré jusqu'à la 40e minute du deuxième match de première ronde contre les Blue Jackets de Columbus. Après avoir vu Philipp Grubauer accorder quatre buts en 22 lancers, l'entraîneur-chef Barry Trotz l'a remplacé par Holtby. Le gardien a repris ses airs d'antan et a été un morceau important du parcours de Washington vers la Finale de la Coupe Stanley.

Video: CBJ@WSH, #2: Holtby repousse Dubois en prolongation

 

3. La défensive se lève

Au fil des ans, les aptitudes offensives des Capitals n'ont jamais fait de doute. C'est toutefois le jeu défensif et le long des bandes qui a permis à la formation de la capitale américaine d'atteindre la Finale. Washington a signé deux blanchissages en essoufflant la puissante attaque du Lightning avec de nombreux coups d'épaule lors des matchs no 6 et 7. Holtby a répondu présent, mais il a aussi obtenu l'aide de sa défensive. Lors du match ultime, Brooks Orpik et Christian Djoos ont empêché Yanni Gourde d'inscrire le but égalisateur - qui aurait pu lancer le Lightning - avec un beau repli.

Video: WSH@TBL, #7: Orpik et Djoos sauvent les meubles

 

2. Eller réanime les Capitals

L'espoir de voir les Capitals en grande finale s'amenuisait après leurs deux premiers matchs des séries éliminatoires contre Columbus. Washington s'est incliné en prolongation deux fois et n'était qu'à un seul filet de subir le même sort lors du match no 3. C'est plutôt l'attaquant Lars Eller, en deuxième période de prolongation, qui a battu le gardien Sergei Bobrovsky pour donner une première victoire aux Capitals, qui ont gagné les trois parties suivantes et remporté la série 4-2.

Video: WSH@CBJ, #3: Eller compte en 2e prolongation

 

1. La bête noire est renversée

Depuis le début de sa carrière, Alex Ovechkin n'avait jamais été en mesure de s'imposer en séries éliminatoires contre Sidney Crosby et les Penguins de Pittsburgh. À trois reprises, dont lors des deux dernières saisons, Washington a vu son parcours s'arrêter en deuxième ronde face à l'équipe de la Pennsylvanie. Pas cette saison.

Lors de la prolongation du match no 6, Evgeny Kuznetsov a joué les héros en déjouant Matt Murray en échappée, après avoir reçu une passe d'Ovechkin, pour mettre un terme à cette malchance qui s'abattait année après année sur les Capitals. Pour la première fois en 20 ans, l'équipe allait atteindre la finale d'association. Ce but a peut-être été l'élément déclencheur qui permettra à Washington de remporter la Coupe Stanley pour la première fois en 43 ans d'existence.

Video: WSH@PIT, #6: Kuznetsov joue les héros pour Washington

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.