Skip to main content

Gaudreau optimiste pour les Flames avec Peters

L'attaquant, qui participe au Championnat du monde, a hâte de commencer la saison avec son nouvel entraîneur

par Aaron Vickers / Correspondant NHL.com

HERNING, Danemark - Johnny Gaudreau n'a pas encore eu la chance de discuter avec le nouvel entraîneur des Flames de Calgary Bill Peters.

Au lieu, il rassemble les opinions de ses coéquipiers de l'équipe américaine au Championnat mondial 2018 de la FIHG au Danemark. Peters a dirigé le gardien Scott Darling et l'attaquant Derek Ryan avec les Hurricanes de la Caroline la saison dernière.

« J'en ai parlé un peu à Darling et à Ryan », a dit Gaudreau, qui a sept points (un but, six assistances) à son troisième championnat mondial. « Ils avaient de bonnes choses à dire. J'ai hâte que la saison s'amorce et de me rendre à Calgary. Je sais que la saison vient de se terminer il y a environ un mois, mais j'ai hâte d'y être et de commencer la saison. Je pense que nous avons une très bonne équipe. »

À LIRE : Gaudreau excité du nouveau départ des Flames avec Peters | CMH : Résultats des matchs du 13 mai

Peters a été engagé comme entraîneur des Flames le 23 avril pour remplacer Glen Gulutzan, qui a été congédié le 17 avril après que les Flames eurent raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Les Flames ont conservé un dossier de 37-35-10, bon pour le cinquième rang dans la section Pacifique, et ils ont raté les séries par 11 points après s'être qualifiés lors de la saison précédente, la première de Gulutzan à la barre de l'équipe. La fiche de Calgary de 17-20-4 à domicile a été la quatrième pire de la LNH et l'équipe se classait 28e dans la Ligue au chapitre de l'efficacité en avantage numérique (16 pour cent). Les Flames ont également marqué 61 buts en troisième période, le plus bas total dans la LNH.

Calgary a raté les séries éliminatoires sept fois au cours des neuf dernières campagnes.

La tâche de Peters sera de faire en sorte que l'équipe soit du tournoi printanier régulièrement.

« Bill est un bon gars, a dit Darling. C'est un gars de hockey à 100 pour cent. Il adore ça. Il arrive tôt à l'aréna et il reste tard pour regarder des vidéos. C'est toujours agréable de lui parler de hockey. Il a beaucoup de connaissances. Il a été excellent pour moi. »

Gaudreau et Peters n'ont toujours pas eu la chance d'apprendre à se connaître.

Alors que Gaudreau est occupé avec les États-Unis, Peters est derrière le banc comme entraîneur-chef du Canada au Championnat du monde. Les deux font partie de la ronde préliminaire à Herning, mais ils n'ont toujours pas été prendre un café.

« J'ai vu des entrevues et je lui ai parlé quelques minutes avant le début du tournoi. Il m'a dit qu'on irait prendre des cafés ici, a affirmé Gaudreau, qui a mené les Flames et terminé la saison au 16e rang des meilleurs marqueurs de la LNH avec 84 points (20 buts, 64 aides), un sommet personnel. « Nous n'avons pas été prendre un café, mais j'ai hâte de m'asseoir avec lui et de discuter. Je suis excité à l'idée de ce nouveau départ. »

Video: SJS@CGY: Gaudreau contrôle la rondelle et marque

Peters a hâte de se mettre au travail également.

Une fois que son mandat avec le Canada sera terminé, évidemment.

« Je passerai à la prochaine étape quand nous en aurons fini ici. Notre concentration se porte sur la conquête d'une médaille d'or ici au Danemark », a déclaré Peters.

Peters, qui a montré une fiche de 137-138-53 et n'est pas parvenu à se qualifier pour les séries en quatre saisons comme entraîneur, avait une année restante à son contrat avant qu'il décide de se prévaloir de sa clause échappatoire avec la Caroline.

Calgary l'a engagé trois jours plus tard. Il est le seul candidat que le directeur général des Flames Brad Treliving a passé en entrevue.

« Je n'en sais pas beaucoup sur lui », a admis le centre de Calgary Mikael Backlund. « J'ai parlé à quelques gars et j'ai vu la conférence de presse, les entrevues et tout ça. J'aime me faire ma propre impression aussi. Je veux me créer ma propre image de lui. »

« Certains gars, si l'entraîneur les fait jouer beaucoup, ils l'aimeront probablement, et s'ils ne jouent pas beaucoup, ce sera probablement le contraire. C'est comme ça pour tous les entraîneurs. Il n'y a pas beaucoup d'entraîneurs que tous les joueurs ont aimés. Je veux me faire ma propre opinion. »

Les joueurs de Calgary sont optimistes.

Un nouvel entraîneur et une nouvelle saison font en sorte que Gaudreau a bon espoir de pouvoir retourner en séries éliminatoires la saison prochaine.

« Je pense que nous avons une très bonne équipe à Calgary, a affirmé Gaudreau. On espère pouvoir bâtir une culture gagnante avec lui. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.