Skip to main content

En cinq points : Sharks vs Golden Knights, match no 4

San Jose remanie ses trios en raison de la suspension à Thornton; Vegas espère que son deuxième trio demeurera productif

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Chroniqueur NHL.com

SHARKS vs GOLDEN KNIGHTS
22 h 30 HE; TVA Sports 2, NBCSN, SN360, ATTSN-RM, NBCSCA

Vegas mène la série quatre de sept 2-1


Les Sharks de San Jose tenteront d'égaler la série de première ronde de l'Association de l'Ouest 2-2 dans le match no 4 contre les Golden Knights de Vegas, mardi au T-Mobile Arena.

À LIRE AUSSI : Thornton suspendu pour le prochain match des SharksStone assome les Sharks

Les Sharks ont perdu deux rencontres consécutives par un score combiné de 11-6.

Ils seront privés des services du joueur de centre Joe Thornton, qui a été suspendu un match pour une mise en échec illégale à la tête de l'attaquant des Golden Knights Tomas Nosek dans le match no 3.


Voici cinq points à surveiller en vue du match no 4:


1. Remplacer Thornton


Thornton est le joueur actif comptant le plus de points en carrière dans la LNH, le cœur et l'âme du vestiaire de San Jose, un atout au point de vue des confrontations en tant que troisième joueur de centre et un pilier sur le jeu de puissance. 

Sans lui, Joe Pavelski passera du poste d'ailier droit sur le premier trio à celui de centre. Alors que l'attaquant Michael Haley est évalué quotidiennement en raison d'une blessure à la jambe, les attaquants Joonas Donskoi et Lukas Radil joueront un premier match en séries éliminatoires.

Donskoi n'a pas marqué à ses 34 dernières rencontres, mais son dernier filet a été celui de la victoire dans un gain de 3-2 contre les Golden Knights le 10 janvier au T-Mobile Arena.

« Parfois, tu te sens en confiance dans certains arénas, et c'est l'état d'esprit dans lequel tu es avant la rencontre, a dit Donskoi. Je suis à l'écart depuis un petit bout de temps, et je suis gonflé à bloc. Je veux sauter sur la glace et aider l'équipe. »


2. Commencer du bon pied


En 17 affrontements entre ces deux équipes, Vegas a inscrit le premier but dans les cinq premières minutes à neuf reprises. Vegas a touché la cible dans les 91 premières secondes dans cinq des six dernières périodes. Dans chacune des périodes du match no 3, Vegas a marqué dans les 36 premières secondes.

Video: SJS@VGK, #3: Vegas marque tôt dans les trois périodes

« Ce n'est pas un élément en particulier, a expliqué Pavelski. C'est toujours un jeu ici et là. Ils ont profité de pratiquement chacune de leurs occasions tôt dans les rencontres. Il faut leur attribuer du mérite pour avoir sauté sur l'occasion et réalisé le bon jeu. Nous devons tout simplement être meilleurs. »


3. Faire les arrêts


Les erreurs de ses coéquipiers n'ont pas aidé le gardien des Sharks Martin Jones, mais ce dernier n'a pas réparé leurs erreurs non plus. Il paraît chancelant devant son filet et ouvre plusieurs angles de tir. Les Golden Knights le battent dans la lucarne à répétition.

Il a été retiré du match no 3 après avoir accordé trois buts sur sept tirs. À ce moment-là, c'était la cinquième fois en 15 matchs contre Vegas et la troisième fois en six parties au T-Mobile Arena qu'il était retiré de la rencontre. Il n'a pas subi le même sort dans le match no 4, mais a tout de même accordé six buts sur 40 lancers.

Il montre une fiche de 1-1 avec une moyenne de buts alloués de 5,23 et un pourcentage d'arrêts de ,849 durant la série.


4. Contenir Stone


Les trois meilleurs marqueurs des séries avant les matchs de mardi évoluaient tous sur un seul et même trio : la deuxième ligne de Vegas.
Mark Stone menait la LNH avec six buts, trois de plus que quiconque, et était a égalité au premier rang avec huit points.

« C'est plaisant de l'affronter », a affirmé le défenseur Erik Karlsson, qui a joué avec Stone chez les Sénateurs d'Ottawa. « Tu dois puiser dans tes ressources et trouver le moyen d'atteindre un autre niveau. »

Video: SJS@VGK, Gm3: Stone frappe dès le début du match

Paul Stastny a également huit points (deux buts, six passes) Max Pacioretty en a six (deux filets, quatre aides).


5. Faire appel à la profondeur offensive


Les Golden Knights ont toutefois besoin que leurs autres attaquants contribuent davantage. Le trio Pacioretty-Stastny-Stone totalise 10 buts. Le reste de l'équipe en a trois, et on parle des Golden Knights comme d'une équipe menaçante sur quatre lignes.

Reilly Smith (une passe), Jonathan Marchessault (une aide), William Karlsson (un but) et Alex Tuch (une passe) n'ont pas produit beaucoup après s'être classés aux premier, deuxième, troisième et sixième rangs, respectivement, au chapitre des points chez les Golden Knights durant les séries de l'année dernière.

Video: VGK@SJS, #2: Karlsson s'échappe et marque en I.N.

Les Golden Knights doivent profiter de cette occasion. En gagnant, ils auront trois chances d'éliminer les Sharks, dont une fois au T-Mobile Arena. En perdant, la série sera égale 2-2 et retournera à San Jose.

Formation prévue des Sharks

Timo Meier -- Logan Couture -- Kevin Labanc
Evander Kane -- Tomas Hertl -- Joonas Donskoi
Marcus Sorensen -- Joe Pavelski -- Gustav Nyquist
Lukas Radil -- Barclay Goodrow -- Melker Karlsson

Joakim Ryan -- Brent Burns
Brenden Dillon -- Erik Karlsson
Tim Heed -- Justin Braun

Martin Jones
Aaron Dell

Retranché : Aucun
Blessés : Marc-Edouard Vlasic (non divulgué), Micheal Haley (bas du corps)
Suspendu : Joe Thornton

Formation prévue des Golden Knights

Max Pacioretty -- Paul Stastny -- Mark Stone
Jonathan Marchessault -- William Karlsson -- Reilly Smith
Tomas Nosek -- Cody Eakin -- Alex Tuch
William Carrier -- Pierre-Edouard Bellemare -- Ryan Reaves

Nate Schmidt -- Deryk Engelland
Brayden McNabb -- Shea Theodore
Jon Merrill -- Colin Miller

Marc-Andre Fleury
Malcolm Subban

Retranchés : Nikita Gusev, Ryan Carpenter, Valentin Zykov, Nick Holden, Jimmy Schuldt, Brandon Pirri
Blessé : Erik Haula (bas du corps)

Dans le calepin

Vlasic et Haley n'ont pas participé à l'entraînement matinal et ne devraient pas être en uniforme. … Eakin ne s'est pas entraîné, mais devrait jouer.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.