Skip to main content

Cinq questions avec… Jari Kurri

Le membre du Temple de la renommée du hockey revient sur ses saisons avec les Oilers et parle d'Ovechkin, qui tente de rattraper Gretzky

par William Douglas @WDouglasNHL / Journaliste NHL.com

Jari Kurri pensait qu'il n'était pas prêt pour la LNH et pour le hockey nord-américain quand les Oilers d'Edmonton l'ont sélectionné en quatrième ronde (69e au total) du Repêchage 1980 de la LNH.

« Je n'avais pas assez de matchs avec l'équipe nationale finlandaise derrière la cravate, je pensais que j'avais besoin de plus d'expérience, a dit Kurri. Dans ces années-là, nous avions peu d'informations à propos de la LNH. Nous connaissions seulement quelques joueurs qui y avaient joué, mais je n'étais pas certain d'être assez bon pour jouer là-bas. »

CINQ QUESTIONS AVECMaxim Lapierre | Scott Niedermayer | Jacques Caron | Barbara Underhill

Kurri a fait le voyage de Helsinki à Edmonton un peu à contrecœur, s'attendant à passer deux ans en Amérique du Nord. Il sera finalement demeuré dans la LNH pendant 17 ans et a fait sa marque comme l'un des meilleurs joueurs de la LNH. Comme ailier droit de Wayne Gretzky, Kurri a fait partie de cinq éditions championnes de la Coupe Stanley à Edmonton (1984, 1985, 1987, 1988, 1990) et il a mené les buteurs de la LNH avec 68 filets en 1985-86.

« Je suis heureux d'avoir pris la décision d'y aller. Le reste de l'histoire, tout le monde la connait, a affirmé Kurri. J'ai adoré jouer avec Gretzky pendant toutes ces années et avec tous ces autres joueurs qui ont été des vedettes qui sont aujourd'hui au Temple de la renommée du hockey. »

Kurri a cumulé 1398 points (601 buts, 797 passes) en 1251 matchs avec les Oilers, les Kings de Los Angeles, les Rangers de New York, les Mighty Ducks d'Anaheim et l'Avalanche du Colorado, ce qui le place au cinquième rang de l'histoire de la LNH parmi les ailiers droits. Ses 233 points (106 buts, 127 aides) en 200 rencontres des séries éliminatoires de la Coupe Stanley sont bons pour le troisième rang derrière Gretzky (382) et Mark Messier (295).

Après avoir pris sa retraite de la LNH en 1998, Kurri a été directeur général de l'équipe nationale de la Finlande entre 2003 et 2014. Aujourd'hui, il est DG du Jokerit, l'équipe basée à Helsinki où il a entamé sa carrière et qui évolue désormais dans la Ligue continentale de hockey (KHL).

Kurri, qui a eu 60 ans le 18 mai, a discuté de sa carrière, de la situation actuelle des Oilers et des chances de voir l'attaquant des Capitals de Washington Alex Ovechkin battre le record de 894 buts de Gretzky. Il a également parlé de Mikko Lehtonen, un défenseur de 26 ans ayant accepté un contrat d'un an avec les Maple Leafs de Toronto, le 4 mai, après avoir évolué avec le Jokerit en 2019-20.

Voici cinq questions avec… Jari Kurri :

Grant Fuhr a récemment affirmé qu'il pense que l'édition championne des Oilers de 1987 était meilleure que celle de 1984-85, qui a été choisie comme meilleure équipe de tous les temps durant les célébrations du centenaire de la LNH en 2017. As-tu une édition favorite?

« C'est très difficile à dire. Je pense qu'en 1987, nous avions une très bonne équipe avec [le joueur de centre] Kent Nilsson. Rappelez-vous, nous étions très jeunes. L'édition de 1984 était très jeune en général, mais c'était toutes de bonnes éditions. Évidemment, la première conquête de la Coupe Stanley est spéciale. Je n'avais aucune idée de ce que ça signifiait pour les joueurs, l'équipe, la ville et les partisans. En débarquant d'Europe, je ne savais pas ce que ça représentait pour les gens d'Edmonton. Ç'a été exceptionnel d'en faire partie. »

Puisque tu demeures et travailles en Finlande, as-tu eu le temps de suivre les Oilers cette saison?

« Bien sûr que je les suis. Et je dois dire qu'ils connaissaient une bonne saison avec Connor (McDavid) comme leader et (Leon) Draisaitl, qui avait une autre très bonne campagne. Ils seront une formation dominante dans les prochaines années. Ils ont un bel avenir devant eux. »

Au point de vue du développement, où crois-tu que les Oilers en sont dans leur quête de devenir une équipe prétendante à la Coupe Stanley?

« Ils ont du talent, mais les équipes des Oilers dans les années 80 en avaient encore plus : il y avait le trio de Gretzky, celui de Messier. Il y avait deux bons trios, puis Paul Coffey et Kevin Lowe en défensive, avec plusieurs bons joueurs de soutien. Nous étions dominants offensivement. L'édition d'aujourd'hui n'en est pas encore là. Évidemment, ils ont bâti un excellent premier trio, mais on ne peut peut-être pas en dire autant du deuxième. Mais ils s'en vont dans la bonne direction, il n'y a aucun doute là-dessus. Je suis heureux de voir ça. »

Crois-tu qu'Alex Ovechkin peut battre le record de buts de Gretzky?

« Il a encore beaucoup de chemin à faire (Ovechkin a marqué 706 buts). Il peut le faire s'il demeure motivé et s'il reste en santé. Il est le seul qui pourrait le faire, je ne vois personne d'autre après lui qui pourrait y arriver. Je serai très surpris s'il y arrive. Si c'est le cas, ce sera génial pour le hockey, mais nous devrons attendre pour le savoir. Il devra encore en marquer beaucoup, mais les chiffres qu'il maintient année après année sont exceptionnels. C'est impressionnant de le voir marquer soir après soir et de voir que les équipes sont incapables de le stopper. »

Video: WSH@NJD: Ovechkin inscrit son 700e but dans la LNH
 

Sur quel type de joueur les Maple Leafs ont-ils mis la main en Lehtonen, qui a accepté un contrat d'un an avec eux après avoir passé toute la saison avec le Jokerit?

« Ils obtiennent un joueur électrisant et motivé. Il est professionnel, il s'entraîne sans relâche et il est concentré sur la tâche à accomplir. Il a bâti sa carrière tranquillement, franchissant toutes les étapes au bon moment. Il possède un bon lancer des poignets et il excelle en zone offensive et en territoire défensif. Il est capable de trouver le fond du filet. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.