Skip to main content

Blessé aux quadriceps, McDavid ratera deux à trois semaines d'activités

Le joueur de centre ne devrait pas être à l'écart à long terme, selon le DG des Oilers

par LNH.com @LNH_FR

Connor McDavid ratera deux à trois semaines d'activités chez les Oilers d'Edmonton en raison d'une blessure aux quadriceps.

« C'est un échéancier normal pour ce type de blessure », a déclaré le directeur général Ken Holland, mardi. « Nous espérons que ce soit moins long, mais ce n'est pas une blessure à long terme. Nous allons réévaluer la situation dans une semaine pour savoir si c'est plus sérieux. Nous savons ce que c'est. C'est une blessure aux quadriceps et ça va guérir. Il aura besoin de temps pour subir des traitements. »

À LIRE AUSSI : Contrat de deux ans pour Nurse avec les OilersAvalanche : Kadri à l'écart du jeu pour une durée indéterminée

McDavid s'est blessé dans la victoire de 3-2 contre les Predators de Nashville samedi. Il est tombé dans la rampe après avoir été mis en échec par le défenseur des Predators Dante Fabbro à 3:58 de la deuxième période, puis il a appliqué de la glace sur son genou entre les deux périodes avant de jouer 5:47 au troisième engagement. Il était sur la glace lors de la sirène annonçant la fin du match. McDavid a joué 19:27 en 20 présences durant le match, un total inférieur à ses 22:07 de temps de jeu et ses 21 présences en moyenne par match cette saison.

Video: SJS@EDM: McDavid épate la galerie sur un bel effort

« C'est amoché, a déclaré McDavid, lundi. C'est encore douloureux et enflé. J'ai pris une journée de congé de plus, et nous verrons comment je me sens demain. C'est un peu comme un spasme, c'est dans le bas de mes quadriceps, dans la partie au haut du genou. C'était très douloureux. J'ai tenté de travailler malgré la douleur. »

Holland a indiqué que McDavid, qui s'est entraîné lundi et a pris part à des exercices sur le jeu de puissance avant de quitter l'entraînement d'avance, est rentré à la maison à Toronto pour travailler avec son équipe de réadaptation.

« Il a son équipe là-bas et il va faire ses traitements pendant que nous serons à l'étranger, a expliqué Holland. Nous nous attendons à revoir Connor à notre retour lundi prochain. »

Les Oilers affrontent les Blackhawks de Chicago, mardi au Rogers Place (21 h HE, SNW, NBCSCH+, ESPN+, NHL.TV), avant un séjour de trois parties à l'étranger contre le Lightning de Tampa Bay (jeudi), les Panthers de la Floride (samedi) et les Hurricanes de la Caroline (dimanche).

McDavid a récolté 81 points (30 buts, 51 passes) en 55 matchs cette saison, quatre de moins que son coéquipier Leon Draisaitl, qui occupe le sommet de la Ligue à ce chapitre. Edmonton (29-20-6) occupe la deuxième place de la section Pacifique, trois points derrière les Canucks de Vancouver.

« Il est le meilleur joueur au monde, a dit Draisaitl. S'il n'est pas de ta formation, tu sais que ça va faire mal. Nous n'allons pas pouvoir combler son absence. Mais nous devons adopter la bonne approche et trouver notre style de jeu sans lui. Les gars vont resserrer le jeu et défendre pour tenter de gagner des matchs de cette façon. Nous avons les joueurs pour le faire. J'ai confiance en ce groupe. »

Le gardien Mike Smith abondait dans le même sens que Draisaitl.

« Le défi pour les vétérans dans le vestiaire est de s'assurer que l'équipe est prête à relever le défi et que les gars ne pensent pas que c'est une montagne insurmontable, a expliqué Smith. Pour connaître Connor, je sais qu'il fera tout en son possible pour revenir le plus vite possible. Entretemps, nous en sommes à un moment important de la saison où les points ne viendront pas facilement. Nous devons être solides en défensive ce soir. »

L'entraîneur Dave Tippett a affirmé que les Oilers devront s'ajuster sans McDavid.

« Nous allons déterminer ça, nous travaillons encore là-dessus, a-t-il révélé. Tout ce que je sais, c'est que nous avons 12 attaquants en ce moment et qu'ils joueront tous. Je pense que cette équipe a beaucoup grandi et j'ai hâte de voir comment nous allons réagir. Beaucoup d'équipes dans la Ligue sont aux prises avec des blessures, et j'ai hâte de voir l'impact que ça aura sur nous. J'ai souligné lors du camp d'entraînement que nous devons bien jouer en équipe, et ça nous met au défi. Le concept d'équipe va nous permettre de nous en sortir. »

Holland a mentionné que la façon dont les Oilers joueront sans McDavid pourrait avoir un impact sur son approche en vue de la date limite des transactions dans la LNH, qui aura lieu le 24 février à 15 heures.

« Tout d'abord, notre fiche va avoir une incidence sur ma prise de décision, a dit Holland. Nous avons encore sept rencontres au calendrier avant la date limite, alors nous devrons assurément gagner des matchs afin d'être en position de faire quoi que ce soit. »

C'est la deuxième blessure à la jambe de McDavid au cours des 10 derniers mois.

Il a subi plusieurs déchirures au genou gauche ainsi qu'une fracture du tibia après être entré en collision avec le poteau du but lors du dernier match de la saison, le 6 avril dernier. Il a révélé le mois dernier qu'il a refusé d'être opéré pour pouvoir jouer cette saison. Il s'était fait dire qu'une opération l'aurait contraint à rater toute la saison 2019-20.

Holland a précisé que la blessure aux quadriceps n'est en aucun cas reliée à sa blessure d'avril dernier et que malgré les résultats du test d'imagerie par résonance magnétique passé lundi, McDavid voulait continuer à jouer.

« Il veut être dans la formation ce soir. Il n'était pas heureux d'être à l'écart. Il veut jouer, car il comprend que ces matchs sont importants. C'est un moment plaisant dans l'année et il veut en faire partie, a dit Holland. Je sais que quand nous étions ensemble hier soir, il était déçu et il était motivé à revenir au jeu. Je sais qu'il veut être de retour le plus rapidement possible. »

Tippett a ajouté : « Quand tu perds un joueur comme Connor, tout le monde se demande ce qui va se passer. Mais il est positif et ils ont dit que ça prendrait deux à trois semaines, donc nous allons voir. Il a déjà hâte de revenir. Il nous manquera sur le jeu de puissance. C'est un gros morceau, mais quelqu'un d'autre aura une chance. Évidemment, nous obtiendrons un peu moins de chances à 5-contre-5, car il crée tellement d'occasions par lui-même. »

*Avec la contribution du correspondant indépendant NHL.com Derek Van Diest

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.