Craig Berube

PRAGUE, Tchéquie – John Tavares représente le Canada au Championnat du monde et quand il s’est réveillé samedi, il avait un message de la part de l’entraîneur de son autre équipe.

Il provenait de Craig Berube, embauché comme entraîneur des Maple Leafs de Toronto vendredi pour remplacer Sheldon Keefe, qui a été congédié le 9 mai.

« Je ne le connais pas du tout », a raconté Tavares samedi à Prague, où il est capitaine du Canada. « J’ai échangé avec lui par message texte tôt ce matin. Je me suis réveillé avec son message. C’est très difficile de voir "Keefer" partir, mais ça fait partie du hockey parfois. Comme joueurs, c’est à nous de faire un meilleur travail. Je pense que l’arrivée de Craig va nous aider à cet égard.

« Je suis emballé de travailler avec lui. Il a un curriculum vitae impressionnant. [Le directeur général Brad Treliving] m’a aussi écrit pour me dire à quel point il était heureux de compter sur lui et de quelle façon il allait aider notre groupe. Ce processus est déjà commencé, et nous avons hâte de le côtoyer. »

Il y a deux semaines jour pour jour, les Maple Leafs ont perdu le match no 7 de la première ronde contre les Bruins de Boston. Une autre saison qui a pris fin trop tôt.

Les Maple Leafs ont franchi le premier tour des séries seulement une fois au cours des 20 dernières années et ils n’ont pas remporté la Coupe Stanley depuis 1967.

Tavares croit que Berube, qui a conduit les Blues de St. Louis à la Coupe Stanley en 2019, pourra aider les Maple Leafs à enfin franchir une nouvelle étape.

« Avec le temps, Craig va nous aider à tourner la page, a ajouté Tavares. Nous avons hâte de voir ce qu’il va apporter et la manière dont il pourra aider notre équipe à aller là où elle veut être, c’est-à-dire atteindre l’objectif ultime. Ce sont nos attentes et c’est ce que nous voulons accomplir. »

Berube sera entraîneur-chef pour la troisième fois dans la LNH.

L’homme de 58 ans a conservé un dossier de 281-190-72 en 543 matchs derrière le banc des Flyers de Philadelphie et des Blues. Il a une fiche de 27-31 en 58 rencontres des séries éliminatoires, incluant son parcours avec les Blues en 2019 après avoir remplacé Mike Yeo le 20 novembre 2018. Il a été remercié par les Blues le 14 décembre dernier.

Berube a également disputé 1054 rencontres de saison régulière réparties sur 17 saisons dans la LNH avec les Flyers, les Maple Leafs, les Flames de Calgary, les Capitals de Washington et les Islanders de New York de 1986 à 2003. Il a cumulé 159 points (61 buts, 98 passes) et 3149 minutes de pénalité.

« Il a une présence imposante et il est une bonne personne », a affirmé le gardien des Blues Jordan Binnington, gagnant de la Coupe en 2019. « Il a son équipe à cœur. Les Maple Leafs devraient être enthousiastes. Nous l’aimons tous, et ç’a été difficile de le voir partir. Certaines choses se produisent par elles-mêmes. Nous lui souhaitons le mieux. »

Tavares, capitaine de Toronto depuis 2018, a indiqué qu’il va éventuellement se tourner vers Binnington et son coéquipier avec le Canada, le défenseur Colton Parayko, pour en apprendre plus sur Berube.

« Je me concentre sur ce tournoi pour le moment, mais je suis convaincu que nous aurons cette discussion, a mentionné Tavares. Ils ont eu énormément de succès avec lui, et il y avait plusieurs rumeurs avant son embauche. Ils ont mentionné à quel point ils ont aimé jouer pour lui et les bonnes choses qu’il fait.

« J’ai hâte d’être dirigé par lui, d’apprendre et de m’améliorer. Je suis impatient de voir comment il va aider notre équipe à aller là où elle veut être. »

Keefe a maintenu une fiche de 212-97-40 en cinq saisons à la barre des Maple Leafs, son premier emploi comme entraîneur dans la LNH, après avoir remplacé Mike Babcock le 20 novembre 2019. Cette saison, il a mené les Maple Leafs à une fiche de 46-25-10 (102 points) et au troisième rang de la section Atlantique.

Mais sous ses ordres, les Maple Leafs ont montré une fiche de 16-21 en séries. Ils ont remporté seulement une série en six occasions.

Tavares a échangé avec Keefe à son arrivée en Europe pour le Championnat du monde.

« C’est encore très difficile, a dit Tavares. Il a été avec l’équipe pendant cinq ans. Nous avons vécu beaucoup de choses avec lui, et sur le plan personnel, il a aidé mon jeu à évoluer. Il m’a mis au défi. Nous avons développé une confiance et un respect l’un envers l’autre.

« Comme joueur, tu ressens ces choses-là. C’est en quelque sorte une plaie à panser. »

La tasse de café, le balado de LNH.com

Les Panthers dans le siège du conducteur en finale

Contenu associé