Skip to main content

Aux jeunes de combler le vide à Columbus

La conjoncture chez les Blue Jackets fait que la relève doit prendre toute la place, estime le vétéran défenseur David Savard

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

QUÉBEC - La « force des jeunes » pourrait être le slogan des Blue Jackets de Columbus cette saison, comme il l'a été pour une défunte équipe de Québec au début des années 1990.

Pour le vétéran défenseur David Savard, il appartiendra effectivement aux jeunes de combler le vide laissé par l'exode des joueurs vedettes.

« L'organisation a dans ses rangs plusieurs jeunes qui font bien depuis quelques années », a relevé Savard, dans le cadre du Pro-Am Gagné-Bergeron au Centre Vidéotron, jeudi. « Ce sera à eux de passer au palier supérieur. Des gars comme Pierre-Luc Dubois, Oliver Bjorkstrand et Boone Jenner, ainsi que d'autres, plus jeunes comme Alexandre Texier se verront offrir la chance de jouer plus souvent et ce sera à eux d'en profiter. »

À LIRE AUSSI: 31 en 31 : Trois enjeux à surveiller chez les Blue Jackets | Les cinq meilleurs espoirs des Blue Jackets | Analyse des Blue Jackets pour les poolers

C'est que la perte des attaquants Artemi Panarin et Matt Duchene ainsi que du gardien Sergei Bobrovsky vient chambouler l'ordre hiérarchique au sein de la formation.

« On ne peut pas dire que ces départs nous ont pris par surprise, a admis Savard. On savait qu'il y avait de grosses chances qu'ils partent. Les Blue Jackets ont fait ce qu'ils pouvaient afin de les garder. Mais c'était dans leur droit d'aller voir ailleurs. Ce sont les affaires. N'importe quels joueurs dans la même situation auraient fait la même chose. C'est plate pour l'organisation, mais c'est aux jeunes de prendre la place. »

Savard a souligné le professionnalisme de Panarin et de Bobrovsky qui ont fait fi, en autant que faire se peut, de leur tracas contractuel pendant toute la saison.

« On a mis les choses au clair dès le début. On s'est dit qu'on aborderait la situation sur une base quotidienne et ils (Panarin et Bobrovsky) nous ont assuré qu'ils se défonceraient tant qu'ils feraient partie de l'équipe. C'est ce qu'ils ont fait même s'il y a eu des moments plus difficiles. C'est normal, nous sommes tous des humains. Mais le groupe n'a jamais été divisé, du début jusqu'à la fin. »

Avant la date limite des transactions, les Blue Jackets ont poussé l'audace jusqu'à faire l'acquisition de deux autres joueurs écoulant leur dernière année contractuelle, Duchene et Dzingel.

Le directeur général Jarmo Kekalainen y allait pour le coup de circuit en séries éliminatoires. Qualifiés in extremis, les Blue Jackets ont connu une rentrée fracassante en humiliant les champions du trophée des Présidents, le Lightning de Tampa Bay, en quatre matchs. Ils ont par la suite fourni une vive opposition aux Bruins de Boston, avant de plier l'échine en six matchs. 

Après la saison, Panarin a joint les Rangers de New York à titre de joueur autonome sans compensation. Bobrovsky l'a imité avec les Panthers de la Floride tandis que Duchene a opté pour les Predators de Nashville et Dzingel pour les Hurricanes de la Caroline.

« La conjoncture fait que des gars qui ont vu leur temps de jeu diminuer après l'arrivée des Duchene et Dzingel peuvent regagner leur place, a-t-il fait remarquer. Un gars comme Boone Jenner a été relégué dans le quatrième trio. Il a déjà connu une saison de 30 buts pour nous. On lui confiera sans doute un rôle plus important à l'attaque et sur le jeu de puissance.

Video: CBJ@CHI: Dubois ouvre la marque d'un tir parfait

« Pierre-Luc sera notre joueur de centre numéro un, a continué Savard. Il possède le potentiel pour être un joueur vedette dans la Ligue nationale. Sur le jeu de puissance, on lui demandait d'aller se positionner devant le but. Il pourra maintenant sûrement contrôler davantage la rondelle et faire des jeux. »

Savard a argué que la refonte en profondeur forcera les Blue Jackets à adopter une philosophie différente.

« Nos succès vont davantage reposer sur la contribution de tout le monde. Des joueurs différents devront se mettre en évidence chaque match. Auparavant, c'était notre premier trio qui était au volant de l'autobus. »

Savard a mentionné que les Blue Jackets présenteront encore une solide brigade en défense, avec les Seth Jones, Brad Werenski, Ryan Murray et lui.

Video: CBJ@TBL, #1: Savard marque après une belle manoeuvre

« Il y a le Russe Vladislav Gavrikov qui nous arrive de la KHL. Il a terminé la saison avec nous. Werenski devrait éventuellement s'entendre avec la direction. En défense, ça augure bien. Nous serons aussi bons sinon meilleurs. »

Devant le filet, Joonas Korpisalo devra toutefois faire la démonstration qu'il peut être un gardien numéro un. Korpisalo, âgé de 25 ans, va amorcer sa cinquième saison à Columbus.

« Il a connu de bonnes séquences en remplacement de Bobrovsky, blessé, a noté Savard. Le poste de gardien réserviste n'est pas commode à remplir parce qu'on vous donne des matchs plus difficiles à gagner. Il peut s'acquitter de la tâche si on lui permet de prendre son rythme. Il y a également le jeune gardien de la KHL (Elvis Merzlikins, 25 ans) dont on dit qu'il est très bon. Nous verrons au camp d'entraînement comment ça va se passer. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.