Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Le deuxième effort récompensé à Winnipeg

Max Pacioretty couronne la remontée des siens avec un autre but en prolongation

par Joanie Godin @CanadiensMTL / canadiens.com

WINNIPEG - Il y a des matchs qu'on perd et qu'on devrait gagner et d'autres qu'on gagne et qu'on devrait perdre. Mais ce n'était ni un ni l'autre, samedi soir, pour les Canadiens. Ils l'ont emporté 5 à 4 en prolongation contre les Jets et ils méritaient d'être l'équipe qui repartait du Bell MTS Place avec la victoire.

Le Tricolore est venu de l'arrière par deux fois au cours de ce match, démontrant une force de caractère qui lui avait peut-être manqué en début de saison. Avec un déficit de deux buts avec moins de 10 minutes à jouer en troisième période, les vétérans ont pris les choses en main, alors que Tomas Plekanec et Jeff Petry ont marqué pour envoyer tout le monde en prolongation.

Puis, Alex Galchenyuk a forcé Tyler Myers à prendre une pénalité grâce à son intensité en zone adverse pour offrir une occasion en or à son équipe de compléter la remontée.

Le scénario était donc parfait pour que le capitaine lui-même mette fin à la rencontre. Max Pacioretty a inscrit le neuvième but de sa carrière en prolongation pour ainsi se retrouver dans une triple égalité au premier rang de l'histoire des Canadiens à ce chapitre. Il se retrouve aux côtés d'Aurèle Joliat et de Howie Morenz.

Video: Max Pacioretty sur la grosse victoire face aux Jets

«On a appris des expériences passées cette année. Trop souvent, on s'est peut-être apitoyés sur notre sort, on se sentait comme si on ne pouvait rien faire. Mais l'énergie sur le banc, les choses que les gars disaient le support que les gars s'offraient l'un à l'autre et comment on était capables d'enchaîner la présence des différents trios en gardant les Jets dans leur zone, il y a eu des présences où on a épuisé leurs meilleurs joueurs. Ça aide beaucoup et ça te donne la chance de revenir dans le match, a expliqué Pacioretty.

«Je sentais vraiment cette émotion, cette confiance et cette résilience. Tout le monde jouait de la bonne façon et disait les bonnes choses, alors ça fait du bien.»

Les Canadiens ont largement dominé au chapitre des tirs au but, 50 à 23. Devant le filet des Montréalais, Al Montoya a tout de même dû se démarquer à quelques reprises et a gardé son équipe dans le match avec de très beaux arrêts.

«On a vu le caractère de ce vestiaire. Nos meilleurs joueurs ont été les meilleurs joueurs. C'était plaisant à regarder. On a connu des difficultés depuis le début de la saison et on n'obtenait pas le résultat voulu, mais cette équipe a tout donné», a souligné le gardien vainqueur.

L'attaque à cinq a connu une excellente soirée, avec trois buts, gracieuseté d'Andrew Shaw, deux fois, et de Pacioretty pour la victoire. 

«C'est encourageant et d'un autre côté, on en a donné trois aussi et c'est un aspect qu'on doit améliorer, mais le jeu de puissance commence vraiment à cliquer et je pense que les joueurs gagnent en confiance. Ils font du bon travail devant le filet. On lance, mais maintenant, on est trois et parfois quatre à sauter sur des rondelles libres», a dit Julien, qui a aussi bien aimé voir ses hommes se salir le nez devant le filet pour faire la vie dure au gardien Connor Hellebuyck.

Video: MTL@WPG : Pacioretty complète la remontée du CH

«La différence entre notre avantage numérique ce soir par rapport aux matchs précédents, c'est le deuxième effort. Shawzy, avec deux gros efforts, plusieurs batailles le long des rampes et de nombreuses batailles devant le filet. C'est ce qui fait la différence entre marquer et juste être satisfait d'avoir des chances et ce soir, c'est ce qu'on a vu», a ajouté Pacioretty, qui a également récolté deux mentions d'aide dans cette rencontre. 

La victoire a fait du bien, certes, mais les deux points aussi.

«Chaque point est important et on en a laissé filer beaucoup cette saison jusqu'à maintenant. La saison est encore très jeune, mais on sait que c'est vraiment important en ce moment. Chaque occasion qu'on a, il ne faut pas s'apitoyer sur notre sort. Ç'aurait été trop facile de baisser les bras et de dire que les bonds n'allaient pas de notre côté et perdre le match. Mais ces gars-là n'ont pas abandonné et on était vraiment déterminés à gagner ces deux points. On doit se servir de cette confiance et il faudra se rappeler ce que ça prend pour remporter des matchs et des batailles, soit un deuxième effort», a conclu le numéro 67.

L'équipe aura peu de temps pour célébrer, puisqu'elle a rendez-vous avec les Blackhawks de Chicago dès dimanche soir, en Illinois.

En voir plus