Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

MTL@WSH: À propos de vendredi soir...

Les Canadiens ont vaincu la meilleure équipe de la Ligue dans son propre aréna, bombardant les Capitals au deuxième tiers, vendredi soir

par Matt Cudzinowski, traduit par Florence Labelle. @CanadiensMTL / canadiens.com

WASHINGTON, D.C. - Voici quelques éléments à retenir de la victoire de 5-2 de vendredi face aux Capitals, au Capital One Arena.

La meilleure façon de répondre…

Lorsque Alexander Ovechkin a choisi de frapper durement Jonathan Drouin en deuxième période, les Capitals auraient pu décider de se nourrir de cette énergie pour prendre le contrôle total de cette rencontre, jusqu'alors sans buts.

Les choses ne se sont pas passées ainsi, cependant.

Au contraire, les Canadiens ont répondu en inscrivant quatre buts sans réplique en l'espace de 8min20s, alors que Phillip Danault, Shea Weber, Jordan Weal et Nick Suzuki ont tous trouvé le fond du filet que gardait Ilya Samsonov, procurant ainsi une avance substantielle de 4-0 au Tricolore.

Tweet from @CanadiensMTL: Phil n���allait quand m��me pas d��cevoir Tuna.Tuna found Danault alone in front, and Phil didn't disappoint.#GoHabsGo pic.twitter.com/2ALJERvbcg

Dire que l'entraîneur-chef Claude Julien a été impressionné par la rafale de buts serait un euphémisme.

« On est resté concentré sur le travail qu'on devait faire. On a continué à jouer. On n'a pas perdu notre concentration. J'ai trouvé que c'était une bonne façon de répondre. J'ai trouvé que nos gars étaient plus déterminés », s'est réjoui Julien après la troisième victoire de suite des Canadiens et leur septième en neuf matchs. « Ils ne se sont pas frustrés, et on a marqué des buts. »

Video: Conférence de presse de Claude Julien @ WSH

Julien a même rigolé gentiment aux dépens de Drouin après le match, disant à la blague que tenir l'attaquant de 24 ans à l'écart du jeu pour le restant de la rencontre aura peut-être été une bonne stratégie.

Après le coup subi, Drouin a évidemment immédiatement été soumis au protocole de commotions cérébrales de la Ligue.

« J'ai presque décidé de laisser Drouin dans le vestiaire pour cette raison parce que, quand il est parti, on a commencé à marquer, a rigolé Julien. Mais il voulait jouer, donc on l'a laissé revenir. »

Pour ce qui est de l'état de santé de Drouin, l'entraîneur a offert une brève mise à jour.

« Il n'a pas été frappé à la tête, a expliqué Julien. On va voir comment il est [samedi]. Pourvu qu'il se sente bien, il sera dans la formation [contre les Devils, au Centre Bell]. »

Beau travail, Nick!

Il ne fait aucun doute que Suzuki continue de faire bonne impression au centre.

En plus d'avoir enregistré un quatrième but cette saison, le joueur de 20 ans natif de London en Ontario a gagné cinq de ses sept mises en jeu (71%), en plus de cumuler un total de 13min37s de temps de jeu.

Tweet from @CanadiensMTL: C���est toujours payant d�����tre g��n��reux. Demandez �� Suzuki.It pays to be selfless. Just ask Nick Suzuki.#GoHabsGo pic.twitter.com/PooljIRccF

« Je pense que c'est le meilleur match que j'aie joué au centre. Je suis plus à l'aise pour les mises en jeu et en défensive. Je pense que je veux continuer de jouer au centre », a dit Suzuki, qui est décidé à faire une différence grâce au rôle qu'on lui confie. « J'essaie juste d'y aller chaque jour et de prouver que je peux jouer au centre, me concentrer sur l'aspect défensif d'abord et laisser l'offensive faire le reste. »

Video: Nick Suzuki à propos d'être plus à l'aise au centre

Julien a clairement pris goût à voir l'ancien prodige de la LHO dans différentes situations de jeu.

« Il est tellement intelligent. Il prend de bonnes décisions. Il ne panique pas. J'aime vraiment la direction dans laquelle il s'en va et c'est encourageant, a dit Julien, élogieux. Au camp d'entraînement, il avait fait du bon travail au centre. C'était une question de lui donner l'occasion et de lui faire confiance. Il est juste devenu meilleur. Peu importe où tu le mets, peu importe où il a joué, il a bien fait et il a eu du succès. »

Parmi les vétérans qui admirent son travail se trouve Tomas Tatar.

« Il y a eu une chimie. On se parle beaucoup. C'est un jeune joueur. Il est impatient d'apprendre et c'est agréable à voir. Je pense qu'il va devenir un grand joueur dans cette ligue, a insisté Tatar. Il joue bien, il est vraiment talentueux et il lit bien le jeu. Ça me rend la tâche facile quand je joue avec lui. »

Tuna livre la marchandise

Tatar a certainement connu une soirée mémorable dans le District de Columbia en atteignant un sommet de quatre points en un seul match (1B, 3A) face aux Capitals.

Il mène présentement les Canadiens avec sept buts et 19 points en 19 rencontres cette saison.

Le Slovaque de 28 ans n'est cependant pas du genre à vanter ses mérites personnels.

« On a joué un fort match, on a joué de la bonne façon et on est contents de ces deux gros points. C'est vraiment une bonne équipe. C'était juste une bonne contribution de la part des quatre trios », a affirmé Tatar, qui a marqué en filet désert. « Je crois qu'on pense plus à la grosse victoire. C'est comme la cerise sur le sundae. Je suis juste vraiment excité qu'on ait gagné. C'est un aréna difficile dans lequel jouer. »

Weber est certainement d'accord avec cette affirmation.

« C'est une grosse victoire pour nous, mais on a environ cinq ou dix minutes pour célébrer, a dit Weber. Ensuite il faut retourner travailler [en vue du match de samedi soir contre les Devils]. »

Video: Shea Weber à propos de gagner en équipe

En voir plus