Skip to main content

Tortorella se réjouirait de gagner la Coupe du monde

L'entraîneur d'Équipe États-Unis déclare qu'un triomphe au tournoi rivaliserait avec sa victoire de la Coupe Stanley

par LNH.com @NHL / LNH.com

John Tortorella a remporté la Coupe Stanley et le trophée Jack Adams, remis au meilleur entraîneur dans la LNH, mais l'entraîneur des Blue Jackets de Columbus a indiqué qu'une victoire de la Coupe du monde de hockey 2016 serait aussi spéciale que ses autres honneurs.

« Pour une équipe américaine de se rendre à Toronto, dans une ville canadienne, une ville de hockey fantastique, au milieu de cette atmosphère, et d'y aller et prendre les choses en main et jouer de la bonne façon, à ce moment de ma carrière, cela devra se classer parmi les meilleurs honneurs, parce que c'est votre pays et ce sont les États-Unis au Canada », a déclaré Tortorella, qui dirigera Équipe États-Unis au tournoi, à CBS Sports.

Originaire de Boston, Tortorella a servi à titre d'entraîneur adjoint de l'équipe nationale des États-Unis entre 2008 et 2009 et en 2010, quand les Américains ont remporté la médaille d'argent aux Jeux olympiques à Vancouver.

« Je suis complètement honoré de m'y impliquer, de représenter mon pays, a dit Tortolla. Nous avons vraiment hâte. J'étais très chanceux de gagner la Coupe Stanley, [mais] vivre cette expérience et tenter de gagner là-bas, oh là là, je ne sais pas où je le classerais. »

Tortorella, 58 ans, a remporté le trophée Jack Adams en 2003-04 avec le Lightning de Tampa Bay, la même saison qu'il l'a mené à un triomphe de la Coupe Stanley. En 15 saisons à titre d'entraîneur avec les Blue Jackets, le Lightning, les Rangers de New York et les Canucks de Vancouver, il a compilé une fiche de 480-408-37-86. Il a signé plus de victoires que n'importe quel autre entraîneur américain.

Le tournoi de huit équipes aura lieu du 17 septembre au 1er octobre au Air Canada Centre à Toronto.

« Il y avait beaucoup de préparation, a dit Toronto. Le tournoi nous approche, évidemment. J'ai vraiment hâte d'affronter les meilleurs joueurs du monde. Nous serons prêts à jouer. »

Dans une équipe qui inclut Patrick Kane (Blackhawks de Chicago), Joe Pavelski (Sharks de San Jose), Max Pacioretty (Canadiens de Montréal) et T.J. Oshie (Capitals de Washington), Tortorella a mentionné que le défi sera de les faire jouer en tant qu'équipe.

« Quand tu te retrouves dans cette situation et quand tu choisis ton équipe, ils sont tous des joueurs exceptionnels, a expliqué Tortorella. Ils sont les joueurs d'élite dans leur équipe dans la Ligue nationale de hockey. Si nous voulons avoir du succès, je pense que ce sera essentiel que le personnel d'entraîneurs explique aux joueurs que c'est une équipe remplie de vedettes, mais il faut accepter votre rôle quand vous construisez cette équipe pour la Coupe du monde.

« Je pense que ce sera l'une de mes plus grosses tâches, la promotion de cette idée, et je crois que ce sera l'une des choses les plus importantes que les joueurs devront accepter. Il n'y aura pas de joueurs qui passeront 22 minutes sur glace dans cette Coupe du monde comme ils le font avec leur équipe de la LNH. Le temps de glace sera divisé. Ce sera un peu différent pour certains joueurs. »

En voir plus