Skip to main content

Therrien assure que sa relation avec Subban demeure au beau fixe

L'entraîneur des Canadiens trouve qu'on a fait un grand plat du reproche qu'il a adressé au défenseur vedette

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Michel Therrien assure que sa relation avec P.K. Subban demeure au beau fixe et qu'on a monté en épingle le blâme qu'il lui a fait porter pour la défaite des Canadiens de Montréal, mercredi. 

« Il ne faut pas chercher des bibittes là où il n'y en a pas », a lancé avec un brin d'exaspération l'entraîneur des Canadiens, vendredi midi.

En mode gestion de crise à quelques heures du duel contre les Flyers de Philadelphie, Therrien a trouvé qu'on a fait un grand plat d'un reproche qu'il a adressé au défenseur vedette à l'issue du revers crève-cœur contre l'Avalanche du Colorado.

L'entraîneur a déploré le jeu individualiste d'un joueur vers la fin du match, sans identifier Subban. Or, le défenseur a commis un revirement en zone adverse avec un peu plus de deux minutes à évoluer au troisième vingt, au moment où c'était l'égalité 2-2. À la contre-attaque, une situation à trois contre trois, Jarome Iginla a marqué ce qui allait s'avérer le but gagnant. Subban a été cloué au banc pour le reste de la rencontre.

« L'affaire a pris des proportions exagérées. C'est 100 fois plus gros parce que c'est P.K. », a avancé Therrien, en insistant pour dire qu'il aurait agi de la même façon pour n'importe quel autre joueur de l'équipe qui aurait commis la même erreur.

« Ça va avec le marché (de Montréal). Un marché émotif », a-t-il continué.

Therrien a repoussé du revers de la main les insinuations selon lesquelles il est en brouille avec son joueur vedette.

« J'ai une très bonne relation avec P.K., a-t-il assuré. C'est un gars adorable, il ne veut que du bien pour tout le monde. Il est toujours enjoué, nous n'avons pas de problème avec ça. Nous voulons des gars enthousiastes et émotifs comme lui. C'est le `fun' de travailler avec lui. Mais il faut le guider. Il n'est pas comme un vieux cheval d'une calèche du Vieux-Montréal qui tourne à droite et à gauche. P.K. il faut le guider et c'est correct comme ça. C'est ce qu'on veut et c'est comme ça qu'on va avoir du succès. »

Therrien a dit croire que Subban ne perdra pas l'estime ou la confiance de ses coéquipiers.

« C'est un gars brillant et intelligent. Il va apprendre de ses erreurs, je suis sûr. »

Subban était en verve, comme à l'accoutumée, et il a puisé dans son recueil de pensées positives en présence des journalistes. Il arborait même une casquette aux couleurs de l'équipe, au lieu d'une casquette à l'effigie de sa fondation.

« Michael Jordan (l'ancien basketteur vedette) a déjà dit : `J'accepte l'échec, mais je n'accepte pas de ne pas essayer'. Il a été tout un athlète et un grand champion. Il a aussi dit que pour tous les paniers qu'il a réussis, il y en a eu des milliers qu'il a ratés. Ces joueurs vedettes ne craignent pas de tenter de gros jeux dans les moments importants. C'est la raison pour laquelle on leur accorde de gros salaires. Ce sont des athlètes desquels je puise mon inspiration. C'est l'approche que je privilégie. Ça n'a rien à voir avec du jeu individualiste.

« Je ne crains pas l'échec. Ça va arriver que je commette des erreurs. C'est comme ça que vous finissez par avoir du succès », a-t-il ajouté.

Tous derrière P.K.

Le capitaine Max Pacioretty a affirmé que tous les joueurs de l'équipe sont derrière Subban ainsi que le groupe d'entraîneurs.

« D'avancer qu'il y a de la dissension dans l'équipe, c'est injuste et faux, a-t-il martelé. Je comprends que dans notre situation actuelle, tout soit amplifié et qu'on saute aux conclusions. Mais ce n'est pas du tout un problème. P.K. est un des meilleurs défenseurs de la ligue. Michel a prouvé qu'il est un entraîneur incroyable en raison des succès que nous avons eus dans le passé et qu'il a lui-même connus ailleurs. Il n'y a aucune tension entre quiconque dans l'équipe. Que P.K. puisse faire des blagues sur le sujet aujourd'hui, ça signifie qu'il n'y a pas d'animosité entre nous. »

Pacioretty a accepté une partie du blâme sur la séquence du but gagnant de l'Avalanche, reconnaissant qu'il aurait dû faire une meilleure lecture de la situation. Il s'est immobilisé au centre du territoire des siens en voyant Iginla fin seul devant le gardien compléter le jeu de son coéquipier.

Therrien a corroboré qu'il y a eu un manquement dans la couverture, mais il a insisté sur l'erreur initiale de Subban parce qu'elle a été commise à un fort mauvais moment dans le match.

Pour ce qui est du match contre les Flyers de Philadelphie, qui a été relégué au second plan, Therrien a indiqué qu'il n'apportera aucun changement à l'alignement, à l'exception de la présence de Mike Condon devant le filet à la place de Ben Scrivens.

« J'ai apprécié beaucoup de choses de notre dernier match, entre autres le rendement de nos jeunes, a commenté Therrien. Jacob De La Rose, au centre du troisième trio, et Lucas Lessio, à l'aile dans le quatrième trio, ont bien répondu à l'appel. Il y avait un bel équilibre à l'attaque. »

Le défenseur Jeff Petry a retrouvé le groupe à l'entraînement, mais Therrien a indiqué que son retour au jeu n'est pas dans un avenir très rapproché. Petry a raté les quatre derniers matchs de l'équipe en raison d'une blessure au bas du corps.

Voici les alignements projetés des Canadiens (27-27-4) et des Flyers (25-21-10) :

 

CANADIENS

Max Pacioretty-Lars Eller-Sven Andrighetto

Alex Galchenyuk-Tomas Plekanec-Brendan Gallagher

Paul Byron-Jacob De La Rose-Dale Weise

Lucas Lessio-Torrey Mitchell-Devante Smith-Pelly

Andrei-Markov-P.K. Subban

Greg Pateryn-Tom Gilbert

Nathan Beaulieu-Alexei Emelin

Mike Condon

Ben Scrivens

FLYERS

Brayden Schenn-Claude Giroux-Wayne Simmonds

R.J. Umberger-Nick Cousins-Jacub Voracek

Matt Read-Michael Raffl-Scott Laughton

Chris VandeVelde-Pierre-Édouard Bellemarre-Ryan White

Nick Schultz-Mark Streit

Andrew MacDonald-Shayne Gostisbehere

Evgeny Medvedev-Radko Gudas

Michal Neuvirth

Steve Mason

En voir plus