Skip to main content

Sur le radar: Jakob Pelletier veut passer aux choses sérieuses

À l'aube des séries, l'attaquant des Wildcats a repris son erre d'aller après une courte période creuse en janvier

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

S'il n'en tenait qu'à Jakob Pelletier, les séries éliminatoires de la Ligue de hockey junior majeur du Québec pourraient s'amorcer dès aujourd'hui. Le capitaine des Wildcats de Moncton a repris son erre d'aller et est prêt à passer aux choses sérieuses.

Un peu comme son équipe, d'ailleurs. Après l'arrivée de Daniel Lacroix derrière le banc à la fin du mois de décembre et une période des transactions plutôt mouvementée au début du mois de janvier, la formation des Maritimes vient tout juste de voir sa séquence de victoires prendre fin à 16, cette fin de semaine. 

À LIRE AUSSI : Sur le radar : Les Saguenéens à la sauce RHPRepêchage 2020 : Thimo Nickl, le choix brillant des Voltigeurs

Avec cinq matchs à disputer et un peu plus d'une semaine à écouler à la saison, les Wildcats (49-13-1) ont atteint le sommet de leur art au bon moment.

« Avec six nouveaux joueurs et un nouvel entraîneur, ç'a pris un peu de temps avant qu'on développe la chimie, a expliqué l'espoir des Flames de Calgary. Avec la séquence de 16 victoires, on peut dire qu'elle est là. Il nous reste seulement à peaufiner des petits détails pour être une équipe très forte.

« Tout le monde commence à avoir hâte aux séries. On sent la fébrilité, et le fait d'avoir affronté des équipes comme Chicoutimi, Rimouski et Cap-Breton dernièrement, ça nous a permis d'avoir de bons tests. »

Les dernières semaines ont aussi été un bon test pour l'attaquant de 19 ans. Insatisfait de son rendement - et limité à trois buts et cinq aides en 10 rencontres au mois de janvier - Pelletier a décidé qu'il était temps pour lui de sortir de sa torpeur et de contribuer davantage aux succès des siens.

« En revenant du congé de Noël, j'ai connu une petite passe où ça n'allait pas très bien au chapitre de mon jeu en général, a-t-il relaté. Je sentais que ne jouais pas au niveau dont j'étais capable. Je savais que je pouvais en donner plus parce que je n'avais pas l'impression de pouvoir aider l'équipe chaque soir. »

Il a sans aucun doute tourné la page lors du passage au mois de février parce que les choses ont pris une tout autre tournure. Le natif de Neufchâtel s'est remis sur les rails et a engendré huit buts et 11 aides en 13 matchs en février, connaissant six matchs de plus d'un point au passage.

Comme par hasard, son réveil offensif a coïncidé avec la série de 16 victoires des siens, un record d'équipe. Pendant cette séquence, le no 11 a inscrit quatre buts gagnants - ce qui est habituellement sa marque de commerce dans les moments importants. 

Il faut croire que la dernière ligne droite de la saison et la course effrénée pour s'assurer du premier rang de l'Association de l'Est étaient l'étincelle qu'il lui fallait pour remettre la machine en marche à la hauteur de ses standards.

« Malgré mon petit ralentissement en janvier, je suis demeuré positif, a fait valoir celui qui totalise 81 points, dont 31 buts, en 56 matchs. J'ai continué à travailler fort, mon jeu est revenu au niveau et les points ont suivi. »

Profondeur et leadership

Les Wildcats ont le vent dans les voiles et sont équipés pour veiller tard - sur papier à tout le moins. Déjà qu'ils possédaient une profondeur fort respectable, ils ont entre autres acquis deux attaquants expérimentés en Benoit-Olivier Groulx et Gabriel Fortier, deux ex-capitaines, ainsi qu'un défenseur fiable en Jared McIsaac.

Groulx et McIsaac ont atteint la finale de la Coupe du Président et celle de la Coupe Memorial avec les Mooseheads d'Halifax, l'an dernier, tandis que Fortier était capitaine du Drakkar de Baie-Comeau depuis 2018. McIsaac a aussi remporté la médaille d'or avec la formation canadienne au dernier Mondial Junior.

« À la base, les gens les connaissent pour leur talent sur la glace, mais ce sont des personnes incroyables, a vanté Pelletier. Groulx et Fortier m'aident parce qu'ils ont aussi été capitaines. Benoit-Olivier sait ce que ça prend pour aller jusqu'au bout et il va beaucoup m'aider pour ce qui s'en vient. »

* Crédit photo: Wildcats de Moncton
 

Dans le calepin

- Nouvelle encourageante pour les partisans des Canadiens : l'espoir Mattias Norlinder a reçu le titre de meilleur joueur d'âge junior dans la Ligue suédoise Allsvenskan, la semaine dernière. Le choix de troisième ronde de l'équipe en 2019 (64e au total) a récolté sept buts et 11 aides en plus de maintenir un différentiel de plus-13 en 34 rencontres cette saison avec MODO.

Tweet from @Zeb_Habs: More information

- Le défenseur québécois Jérémy Lauzon a dû patienter jusqu'à la fin du mois de janvier pour obtenir un rappel à long terme avec les Bruins, et il en fait bon usage. Il a joué 16 matchs depuis ce rappel et se fait confier en moyenne 15 minutes de temps de jeu.  À 22 ans et avec un nouveau contrat de deux ans à un volet en poche, il semble être prêt à passer au prochain niveau.

Tweet from @emarinofsky: More information

- Janne Kuokkanen n'aura pas perdu de temps avant d'impressionner ses nouveaux patrons au New Jersey. Acquis des Hurricanes dans la transaction de Sami Vatanen à la date limite, l'attaquant de 21 ans a été rappelé par les Devils après avoir amassé trois buts autant d'aides en quatre matchs dans la Ligue américaine.

Tweet from @NJDevils: More information

2020 sous la loupe

- William Dufour file le parfait bonheur depuis la transaction qui l'a fait passer des Saguenéens aux Voltigeurs. Limité à 22 points, dont 10 buts, en 31 matchs à Chicoutimi, l'attaquant totalise 18 buts et 15 aides en 28 rencontres à Drummondville. Il a inscrit six buts et trois aides en trois matchs au cours de la dernière semaine pour se mériter le titre de joueur de la semaine dans la LHJMQ.

- En termes de bonne impression à sa saison d'admissibilité au repêchage, difficile de faire mieux que Jack Quinn. L'attaquant des 67's d'Ottawa est devenu le premier joueur de la LCH à franchir le plateau des 50 buts, cette fin de semaine. Il en totalise maintenant 51 en 61 rencontres en plus d'avoir amassé 36 aides.

Tweet from @OHLHockey: More information

- Il faudra surveiller attentivement la décision de la Fédération internationale de hockey sur glace (FIHG) en ce qui a trait à la tenue du Championnat mondial des moins de 18 ans prévu à Plymouth et Ann Harbor, au Michigan, à la mi-avril. Comme la FIHG vient d'annuler le Championnat mondial de hockey féminin, qui devait être présenté à Halifax et à Truro, en raison des risques de contamination au coronavirus (COVID-19), il n'est pas impossible qu'elle fasse de même avec cet évènement fort couru par les recruteurs et les équipes de la LNH.


L'indice Lafrenière

En hausse : Trois buts, cinq aides en trois matchs. Alexis Lafrenière s'est remis en marche après un petit passage à vide - selon ses standards. Il a aidé l'Océanic à remporter deux de ses trois matchs, mais a été blanchi face aux Saguenéens, qui se sont ainsi assurés du titre de la section Est devant Rimouski.

Considéré comme le premier choix au total du prochain repêchage de la LNH, Lafrenière devrait avoir une idée d'où il aboutira dans moins d'un mois alors que la loterie du repêchage se tiendra le 9 avril. Le tirage déterminera l'ordre selon lequel les 15 équipes exclues des séries éliminatoires se prononceront.

Tweet from @oceanicrimouski: More information

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.