Skip to main content

Peter Chiarelli prône une approche précautionneuse

Le directeur général des Oilers ne se voit pas tenter d'acquérir de gros noms avant le 1er mars

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

EDMONTON - Le directeur général des Oilers d'Edmonton Peter Chiarelli dit qu'il va préconiser une approche précautionneuse à l'approche de la date limite des échanges dans la LNH.

« Je ne juge pas que nous soyons tout à fait prêts à lutter pour l'obtention de la Coupe Stanley, a affirmé Chiarelli. Vous ne savez jamais. Je sais que c'est arrivé ici en 2006 (quand les Oilers ont atteint la finale de la Coupe Stanley).

« Je ne nous vois pas tenter de faire l'acquisition de gros noms, conséquemment. »

La date limite des transactions dans la LNH est le 1er mars. L'heure limite est 15h HE.

Les Oilers sont troisièmes dans la section Pacifique avec 66 points, six points devant l'équipe de quatrième position les Kings de Los Angeles, qui détiennent la deuxième place disponible chez les équipes repêchées en vue des séries éliminatoires dans l'Association de l'Ouest.

Il leur reste huit rencontres à jouer avant la date limite, en incluant celle face aux Coyotes de l'Arizona mardi (21h HE; SNW, FS-A, NHL.TV).

La mise sous contrat de deux rouages importants pointe à l'horizon. Le joueur de centre Leon Draisaitl écoule la dernière année de son contrat d'entrée dans la LNH. Il pourrait se prévaloir du statut de joueur autonome avec compensation, le 1er juillet. Le capitaine Connor McDavid en sera à sa dernière année contractuelle en 2017-18.

Les Oilers disposent d'un montant disponible de 4,5 millions $ sous le plafond salarial cette saison, selon capfriendly.com.

« Je n'hypothèquerai pas l'espace disponible cette saison, a indiqué Chiarelli. Ça ne fait pas de sens du point de vue de la planification. »

Il a reconnu que les Oilers, qui ont été défaits dans quatre de leurs cinq matchs depuis le Match des étoiles (1-4-0), pourraient combler quelques lacunes, comme dénicher quelques bons joueurs de soutien à l'attaque.

« Nous sommes dans une position intéressante, mais ça peut changer très rapidement. Nous avons encore du pain sur la planche. Il y a des lacunes à corriger dans notre jeu et nous devons y voir. »

Pour ce qui est de les combler en faisant l'acquisition de vétérans, Chiarelli a mentionné que le bassin de joueurs admissibles à l'autonomie complète au terme de la saison ne l'intéresse pas particulièrement.

« Je ne tiens pas réellement à m'embarquer dans la location de joueurs », a-t-il élaboré.

« Nous avons fait plusieurs changements au cours de l'été dernier et on commence à voir les résultats. Je préfère privilégier cette voie plutôt que m'impliquer dans le marché.

« J'estime que ce n'est pas le bon moment pour ce groupe. Cela dit, dès que vous accédez aux séries vous ne savez jamais. »

Chiarelli a assuré qu'il ne modifiera pas sa stratégie, peu importe la performance de l'équipe au cours des prochaines semaines.

Les Oilers n'ont pas pris part aux séries éliminatoires depuis qu'ils ont perdu en Finale de la Coupe Stanley contre les Hurricanes de la Caroline en 2006.

Ils ont complété la dernière saison avec le plus faible total de points de l'Association de l'Est, même s'ils avaient figure parmi les trois premières équipes de la section Pacifique pendant la majeure partie de la saison.

En voir plus