Skip to main content

L'éternel combat de Pierre-Olivier Joseph

Les Coyotes seront patients avec le défenseur québécois qui en sera à sa quatrième saison dans la LHJMQ

par Craig Morgan / Correspondant NHL.com

GLENDALE - Pierre-Olivier Joseph ne se demande même pas s'il mange trop; il se questionne plutôt à savoir à quel moment ces copieux repas vont commencer à payer sur la balance.

Le défenseur québécois repêché au 23e rang par les Coyotes lors du repêchage de 2017, a fait osciller la balance à 168 livres au camp de développement de l'équipe, le mois dernier. Tout cela, malgré un an d'efforts à tenter de prendre du poids avec les Islanders de Charlottetown.

« La blague qui revenait toujours c'est que chaque fois que nous faisions une séance vidéo, il avait trois ou quatre sandwichs au beurre d'arachides et à la confiture dans ses mains », a lancé l'entraîneur et le directeur général des Islanders, Jim Hulton.

« Chaque fois qu'on le croisait, il était en train de manger. »

Joseph, qui mesure 6 pieds 2 pouces, habite avec la nutritionniste de l'équipe Nancy Fong, qui prépare ses repas durant la saison. Il a aussi travaillé avec Kevin Elliott, le thérapeute athlétique des Islanders Kevin Elliott pour ajouter du muscle à sa charpente.

Le résultat?

« Je dirais deux livres », a dit Joseph en riant. 

À LIRE : Logan Brown veut s'établir dans la LNH cette fois | Vilardi, une surprise dès cette saison? | Comtois vise un poste chez les Ducks cette saison

Les Coyotes croient que leur jeune espoir a encore beaucoup de temps devant lui pour prendre du tonus. Le plan établi pour lui est de disputer une dernière saison dans la LHJMQ avant de faire le saut chez les professionnels.

« Nous serons patients avec lui, a déclaré le directeur général John Chayka. Ça prendra le temps que ça prendra, mais une fois qu'il sera physiquement développé, nous voyons beaucoup de potentiel en lui. Il a respecté exactement ce que nous attendions de lui et nous sommes heureux de ce choix. »

Joseph a récolté 46 points (13 buts, 33 aides) en 63 rencontres la saison dernière, sa troisième avec Charlottetown, et a ajouté 12 points (un but, 11 aides) en 18 rencontres éliminatoires.

Joseph n'est pas le seul de sa famille qui a eu de la difficulté à prendre du poids; son grand frère Mathieu est passé par là, mais pèse maintenant 183 livres. L'attaquant de 21 ans a amassé 53 points, dont 15 buts, en 70 matchs avec le club-école du Lightning dans la Ligue américain. Il a été sélectionné au quatrième tour (no 120) par Tampa Bay en 2015.

Quoi qu'il en soit, Hulton a pu constater les progrès de son poulain sur la patinoire.

« Ce qui est le plus évident, c'est son lancer qui est devenu une arme, a indiqué l'entraîneur. Il développe le côté offensif de son jeu. Je crois qu'il peut encore faire mieux, mais nous avons vu une nouvelle dimension de son jeu cette année grâce à la confiance avec laquelle il transporte la rondelle vers l'avant.

« C'est ce qui plaît à tout le monde, son habileté à lire le jeu et à soutenir l'attaque, parce que c'est le nouveau genre de défenseurs. »

Joseph a appris des deux derniers camps de développement, surtout l'importance du positionnement de son bâton et de son corps en territoire défensif.

« Les gars sont très rapides ici et tu dois bouger tes pieds, a-t-il expliqué. J'ai eu la chance de travailler avec un entraîneur de patinage à Charlottetown. C'est ce sur quoi nous travaillons beaucoup; la rapidité des pieds et la manière de récupérer rapidement les rondelles sous pression.

« Je pense que j'ai eu une bonne saison, mais j'en dois beaucoup aux gens autour de moi. D'avoir le soutien de l'organisation, c'est inestimable. Je pense que je m'en vais dans la bonne direction. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.