Skip to main content

Le Tricolore a bien rebondi à son troisième match en quatre soirs

L'équipe a fait fi de la fatigue face aux Stars au retour d'un long voyage

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - On ne donnait pas cher de la peau des Canadiens de Montréal face aux Stars de Dallas au retour d'un voyage de six matchs échelonnés sur 12 jours qui s'était conclu lundi.

L'entraîneur Claude Julien avait mis au défi ses troupiers de se défoncer.

« C'était pour nous un troisième match en quatre jours et j'avais dit aux joueurs que s'ils n'avaient pas mal au terme de la soirée, ce serait parce que nous n'en aurions pas fait suffisamment.

« Je suis convaincu qu'il y a plusieurs joueurs qui ont mal présentement. Le sentiment est toujours meilleur quand tu gagnes le match. » 

À LIRE AUSSI: Résumé du match Stars-Canadiens | La pression augmente sur les Stars

Envers et contre tous, le Tricolore a fait fi de la fatigue en livrant une performance inspirée et inspirante. Les Stars de Dallas auraient été avisés d'être plus prêts.

« Le premier match au retour d'un long voyage est toujours difficile, a continué Julien. Nous avions tout un adversaire sur les bras, qui lutte pour faire sa place en séries éliminatoires. 

« C'est important de donner le mérite aux joueurs quand ça leur revient et ce soir le groupe m'a réellement impressionné, a affirmé l'entraîneur. L'intensité a été au rendez-vous. Nous avons tout donné du début jusqu'à la fin. Nous avons démontré beaucoup de caractère. » 

Julien met sur le compte de la jeunesse et de l'inexpérience le rendement en dents de scie du Tricolore. Il faut s'attendre à ce que ça demeure le cas jusqu'à la fin de la saison régulière. 

« Je vois l'effort à tous les matchs. Ça ne paraît peut-être pas en raison des erreurs coûteuses que nous commettons et qui nous mettent en recul dans les matchs », a soumis Julien.

« Lundi, nous tirions de l'arrière 4-2 après deux périodes face aux Blue Jackets de Columbus. Nous n'avions pas bien joué en deuxième période, mais nous sommes revenus forts en troisième période. Ça dénote de notre force de caractère. »

Julien a admis que le groupe qu'il a sous la main n'a rien à voir avec celui qu'il dirigera la saison prochaine.

« Nous sommes tout de même dans la bonne voie. On semble vouloir toujours trouver le côté négatif des choses, moi je m'attarde au côté positif d'une équipe qui paraît s'améliorer. »

Julien a eu de bons mots à l'endroit du jeune attaquant Jonathan Drouin qui affiche plus d'ardeur à la tâche depuis qu'on l'a jumelé avec Brendan Gallagher.

« Jonathan patine beaucoup mieux aux côtés de Paul Byron et de Gallagher. Ce sont deux travaillants, sans doute le duo d'ailiers qui l'ont complété le mieux cette saison. »

Drouin a bien fait tant en défense qu'à l'attaque. En fin de match, Julien n'a pas hésité à l'utiliser dans une situation de double infériorité numérique parce qu'il faisait bien sur les mises au jeu - taux de réussite de 64 pour cent. 

« Il est capable de s'acquitter de la tâche et je lui donne du mérite pour ça », a résumé Julien.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.