Skip to main content

John Scott savoure son moment parmi les étoiles

Le capitaine de la section Pacifique est chaleureusement accueilli à Nashville

par Shawn Roarke @sroarke_nhl / Directeur de redaction senior NHL.com

NASHVILLE -- John Scott ne voulait rien oublier du moment phare qu'il vivait dans le cadre du week-end du Match des étoiles Honda 2016 de la LNH, alors il a pris les commandes devant le groupe imposant de représentants des médias qui s'étaient réunis autour du podium qu'il occupait à l'occasion de la Journée des médias au Bridgestone Arena.

Une fois terminée la séance de questions et réponses, Scott a lancé des ordres à la foule de journalistes.

« C'est tout? », a-t-il lancé après qu'on eut posé la dernière question au cours d'une séance qui a duré 13 minutes. « OK, ne bougez pas! »

Pendant que les membres des médias éclataient de rire, Scott a sorti son téléphone cellulaire et il a pris une photo du groupe.

« Souriez tout le monde! », a-t-il lancé, en souriant lui aussi au moment même où il prenait sa photo.

La rencontre avec les médias, tenue à la veille du Concours d'habiletés Honda 2016 de la LNH qui aura lieu samedi (19h HE; TVA Sports, CBC, Sportsnet, NBCSN) et deux jours avant le Match des étoiles Honda 2016 de la LNH de dimanche (17h HE; TVA Sports, CBC, NBCSN) a permis de mettre un terme au flot de questions et d'opinions sur la candidature de Scott, que les partisans ont élu capitaine de l'équipe de la section Pacifique au moment où il s'alignait encore avec les Coyotes de l'Arizona.

Le 15 janvier, les Coyotes ont échangé Scott aux Canadiens de Montréal et il a ensuite été rétrogradé au club-école de Saint-Jean dans la Ligue américaine de hockey. Il a récolté un point en 11 matchs avec la formation de l'Arizona avant la transaction.

La LNH a éventuellement décidé que Scott pourrait remplir son mandat à titre de capitaine et représenter la section Pacifique. C'est là une histoire dont on a beaucoup parlé, et qui a été débattue en long et en large depuis un mois.

Maintenant, Scott a mis tout cela derrière lui, alors qu'il se concentre plutôt sur le processus associé au fait d'être présent au Match des étoiles, et d'être un des 44 joueurs ayant été sélectionnés pour représenter la Ligue à l'occasion de cet événement phare.

« C'est bien d'en finir avec toutes les nouvelles venant de l'extérieur et de pouvoir commencer à songer à m'amuser et à disputer le Match des étoiles », a-t-il dit.

Scott, un vétéran de 33 ans qui a pris part à 285 matchs dans la LNH, a reconnu qu'il n'a pas été facile de se retrouver au milieu d'un débat comme celui dont il a fait l'objet. Par moments, a-t-il reconnu, ç'a été difficile de lire certains articles abordant les mérites de sa candidature ou d'entendre des reportages sur le même sujet sur les ondes de différents diffuseurs.

Mais il a dit n'avoir vécu que des moments agréables depuis son arrivée à Nashville.

« C'est plaisant, [la Ligue a] été très accueillante, a déclaré Scott. Je me suis assis avec [le commissaire de la LNH] Gary [Bettman], nous avons brièvement discuté et c'était bien. Il a dit, 'Nous sommes heureux que tu sois ici et nous allons avoir du plaisir et en tirer le meilleur parti'.

« Nous avons discuté parce que je crois qu'il craignait que je ne me sente pas le bienvenu et que je me sente mal à l'aise. Il a juste dit, 'Nous sommes heureux que tu sois là, nous voulions que tu viennes ici et vas-y, amuse-toi et sois assuré que nous sommes derrière toi'. Ç'a fait du bien d'entendre ça de sa part parce qu'à un certain moment, je n'étais pas trop certain de l'opinion qu'avait la Ligue à ce sujet, alors il m'a rassuré. »

Scott a aussi apprécié de voir les autres joueurs invités au Match des étoiles témoigner leur soutien à son endroit. Plusieurs d'entre eux ont dit, vendredi, à quel point ils étaient contents que Scott participe à la rencontre. Selon Scott, ces témoignages sont peut-être ce qui l'enchante le plus de son séjour à Nashville jusqu'ici.

« C'est ce qui, plus que tout, fait chaud au coeur - de voir tes confrères de travail te respecter à ce point et exprimer leur désir de te voir disputer ce match-là, a-t-il dit. C'est effectivement important pour moi. J'ai fait partie de quelques équipes dans cette Ligue (six, sans compter les Canadiens), et le simple fait de savoir que j'ai de tels liens avec ces gars-là, ça signifie beaucoup à mes yeux. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.